But how long can you keep it up ? (libre)


Partagez | 
 

 But how long can you keep it up ? (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Eira March
ENID FARADAY

avatar

CRÉDITS : lux

INSCRIT LE : 03/02/2018
MESSAGES POSTÉS : 119


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP:

MessageSujet: But how long can you keep it up ? (libre)   Sam 7 Avr 2018 - 21:40

Elle n'avait jamais autant pensé à son fils que depuis qu'il avait disparu. Ou plutôt, depuis qu'elle avait senti qu'il avait disparu. A partir de cet instant, lorsqu'elle avait compris avoir fait fausse route tout au long de ces derniers mois, il n'y en avait plus eu que pour lui et pour le fantôme qu'il avait fini par devenir à ses côtés. Une présence constante et impalpable, de celles dont elle ne savait se séparer. Il lui arriver de tourner la tête et de le voir en train de lui sourire. Il n'était plus là, de ce monde, mais il lui semblait qu'en partir n'avait pas été douloureux. Si ça avait été le cas, elle l'aurait senti. Même à des centaines de kilomètres de lui, elle l'aurait senti s'il avait eu mal ou s'il s'était tourné vers elle au dernier moment. Mais l'avait-il seulement senti venir ? Elle, elle en avait seulement eu un pressentiment qu'elle n'avait pas su lire et qui n'avait de cesse de la hanter. L'odeur de soufre. Les cartes. Le vide laissé par Cosmo avait faussé l'ensemble de la partie, et Aubrey s'y était engouffré sans un adieu.
Mais à Mount Oak, Aubrey était partout. Elle le retrouvait dans des lieux où elle n'était elle même jamais allée et l'embrassait à travers l'espace et le temps avant qu'il ne soit de nouveau trop tard. Sa main glissait à chaque fois à son approche et il lui fallait se forcer à ne pas réessayer, encore et encore, à chaque nouvelle apparition.
Les fantômes ne parlent pas, comme elle l'avait appris. Ils vous accompagnent en silence et pleurent des larmes qui se dissipent au contact de l'air. Pour autant, elle aimait le trouver là, lui qu'elle n'avait jamais connu et qui lui faisait l'offrande de ne pas se détourner de ses pas. Elle savait être la seule à bénéficier de ces visites et les en appréciait d'autant plus. Ni Christopher, ni Alma, ni Arthur, ni aucun de ses anciens amis n'en avait caressé le privilège, elle seule l'avait retrouvé et elle seule le reperdait jour après jour, sans un mot ou une explication.
Elle se rappelait cette époque où ils prétendaient à être une famille et partaient tous les trois pique-niquer à Honeoye Lake. Comment ils se garaient à l'écart et prétendaient devenir une tribu indienne de retour sur les traces de leurs ancêtres. Elle était Plume Céleste, Christopher devenait Renard Patient et lui Crocodile Bleu. Ils marchaient en chantant des chansons qu'ils inventaient pour l'occasion et qui, à force, étaient devenues l'étendard de ces beaux jours tandis. Au retour, Aubrey s'endormait sur le dos de son père, bercé par son pas comme par l'écho des dernières heures. C'était toujours elle qui ouvrait la marche, à l'époque comme aujourd'hui, à la seule différence qu'il n'y avait désormais plus personne pour la suivre. Les lieux lui étaient familiers, presque sacrés puisque c'était là qu'Aubrey lui était réapparu pour la première fois. Le miracle avait beau ne pas se reproduire à chaque fois, elle ne pouvait s'empêcher de l'attendre et sursauta en entendant du bruit dans son dos. Elle ne savait que ça ne pourrait être lui, les fantômes étaient bien trop discrets pour ça, mais l'espoir ne l'en quittait jamais tout à fait, et avec eux toutes les larmes qu'elle offrit à celui qui l'avait surprise.

________________

When the truth is found to be lies -
And all the joy within you dies
Revenir en haut Aller en bas
 
But how long can you keep it up ? (libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROKEN MIRROR :: REALITY #1 (ORIGIN) :: OUT OF TOWN :: Honeoye Lake-
Sauter vers: