and it's all fun and games 'till somebody falls in love


Partagez | 
 

 and it's all fun and games 'till somebody falls in love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Wanda Faraday
EMILY COOPER

avatar

CRÉDITS : freesia

INSCRIT LE : 29/05/2016
MESSAGES POSTÉS : 449


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: (off) peter, wes, snow // wes

MessageSujet: and it's all fun and games 'till somebody falls in love   Dim 25 Mar 2018 - 22:15

Emily n'est pas de ceux qui se déchainent jusqu'au petit matin avec un gobelet rempli d'ivresse jamais bien loin de sa main (et surtout de ses lèvres), car loin d'avoir le goût de l'alcool, elle n'a jamais eu guère le besoin d'un quelconque breuvage pour se laisser aller à la folie d'un instant, d'une soirée. Mais il est vrai qu'elle n'a pas davantage un goût prononcé pour ce genre de festivités programmées à l'avance, surtout lorsqu'elles ont lieu en intérieur, mais puisqu'il fait partie des invités, comment se résoudre à ne pas y faire un détour elle aussi ? La vagabonde n'en est pas encore (et ne se laisserait jamais en l'occurrence) à régresser au stade de l'adolescente éperdue qui ravit la moindre occasion de se trouver sous le même toit que l'homme duquel elle se languit malgré elle secrètement, quand ce serait bien mal connaître l'énergumène Cooper : c'est ainsi davantage son ami qu'elle a en tête de retrouver et d'embarrasser de quelques boutades sans aucune ambiguïté – si ce n'est celle que sa raison a pris en otage. En tout temps, la jeune femme est alors loin de s'égarer à le regarder avec envie ou de se perdre dans ses pensées avec désir, dès l'instant où, étant ce qu'elle est, elle ne peut s'empêcher de cadenasser ces sentiments encombrants autant qu'indésirables dans un recoin hostile de son esprit. Seul son palpitant, ce traître, pourrait ainsi trahir quelque trouble au détour d'une quelconque proximité, ce qui nourrit le plus souvent un arc amer aux lèvres de l'éprise. Car, qu'elle le veuille ou non (et elle ne le veut surtout pas donc), il en reste qu'elle a trahit malgré elle l'idée d'une amitié sans une once d'ambiguïté, elle qui chérissait pourtant tant la réalité d'une forte complicité doublée d'une affection sincère sans pour autant que les idées de désirer davantage que des railleries et des accolades ne viennent lui troubler l'esprit. Mais c'est là ce qui est arrivé, inexorablement, lorsqu'en cours de route le charme Byrnes a eu raison de ce cœur que sa cage thoracique tenait jusque-là à l'écart de tous sentiments envisagés comme superflus – quand bien même c'est elle et elle seule qu'elle blâme pour ne plus parvenir à rester indifférente à son ami.
Et alors ? Cela fait bien des années qu'elle fait avec et qu'elle a l'opiniâtreté (à défaut du déni) de continuer à prétendre comme si de rien n'était puisqu'elle n'a jamais voulu de cette attirance et que c'est bien pour ça qu'elle ne va pas laisser, ce soir encore, son cœur polluer une si belle amitié d'une ambiguïté indésirable. Et c'est donc un pied de nez qu'elle s'offre une nouvelle fois à elle-même dès l'instant où elle se rend à cette soirée, car si elle se trouve présentement à Mount Oak, ce n'est pas pour bouder la moindre occasion de passer du bon temps avec son ami d'enfance, le plus précieux de tous.
Cependant, lorsqu'elle arrive sur les lieux, ce n'est pas ce dernier qui attire aussitôt toute son attention (bien qu'elle n'a pas manqué de le remarquer sans tarder au fond de la pièce), mais c'est un autre "ami" qui accroche son œil alors que celui-ci prend encore à partie, l'alcool aidant, un de leur camarade, au seul titre qu'il est un clone. En l'occurrence, ce dernier ne répond pas présent ce soir pour faire le service mais en qualité d'ami comme toujours, car malgré la mort de leur ami d'enfance à l'époque adolescente, elle ne considère pas moins son clone comme un complice à part entière – non pas en tant que remplaçant du défunt, mais pour ce qu'il est. Seulement tous ne semblent pas être de cet avis, ou paraissent en tout cas avoir plus de difficultés à composer avec cette information, et à son tour Emily a toutes les difficultés à voir l'idiot lui donner tant de fil à retordre sous prétexte qu'il a été créé et non qu'il est né... Qu'est-ce qui la dérange tant en fin de compte ? La gratuité de son acharnement ? Sa bêtise ? Son ignorance ? En tout cas elle fronce toujours les sourcils en le dévisageant alors qu'elle poursuit son avancée en direction de Wes, et se demande surtout ce qu'il peut bien se passer dans son esprit exactement pour qu'il n'ait aucun scrupule (prenne plaisir même ?) à faire ainsi preuve de cruauté. Car ne peut-il pas, de ses yeux voir, l'évidence même qu'il a un être à part entière sous ses yeux, qui ne sait plus où se mettre et se recroqueville toujours plus face à ses attaques répétées, comme s'il ne demandait pas moins qu'à disparaître de sa vue pour ne plus être l'objet de son attention inquisitrice ?
Si bien que lorsqu'elle se laisse finalement échouer aux côtés de son acolyte de toujours, elle ne peut pas s'empêcher d'attirer aussitôt son attention sur ce dérapage récurrent (si bien que familier) en guise de salutations, d'un coup de menton d'abord, puis de quelque dérision amère ensuite.
- Alors Robin, dis-moi tout ! Qu'est-ce qu'on pourrait faire tu crois ? Coincer deux écarteurs aux coins de sa bouche pour le forcer à sourire et se détendre ? Ou plutôt chercher à lui ouvrir grand les yeux sur ce qu'il ne semble voir ? C'est une bonne question ça, que faire pour essayer d'ouvrir un esprit aussi étroitement fermé sur lui-même ? L'alcool ne semble pas alléger son état d'esprit en tout cas, au contraire, tant et si bien que si l'ivresse liquide ne saurait lui être d'un quelconque secours, c'est un gobelet vide qu'Emily finit par lancer sur la tête du persécuteur. Si seulement cela pouvait suffire pour lui remettre une idée ou deux en place...

________________
you have me, until every last star in the galaxy dies, you have me
Revenir en haut Aller en bas
 
and it's all fun and games 'till somebody falls in love
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROKEN MIRROR :: Habitations-
Sauter vers: