daddy issues


Partagez | 
 

 daddy issues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Nash Mendelsohn

avatar

CRÉDITS : perséphone

INSCRIT LE : 02/06/2016
MESSAGES POSTÉS : 64


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: ✗✗ / ✗✗ (moira, sarah, dave, skylar, bran)

MessageSujet: daddy issues   Lun 5 Fév 2018 - 15:18

BRAN + NASH
(+ MIA)

january 2018

Nash était assis seul à une table, une tasse de café fumant devant lui, les jambes croisées et plutôt affalé contre le dossier de sa chaise, quand la gamine s’installa à la table voisine. Il la reconnut d’emblée, même s’il n’avait dû la voir qu’une poignée de fois dans sa vie et jamais d’aussi près. Quel âge pouvait-elle avoir ? Huit ou neuf ans ? Il ne lui aurait certainement pas prêté la moindre attention s’il n’avait su l’élément inaltérable qui les liait : à savoir le sang. Quoi qu’on puisse dire au sujet de sa relation inexistante avec la fillette, jamais on ne pourrait effacer la connexion indélébile qui faisait que, sans lui, elle n’existerait même pas. Conscient que l’accueil qu’il recevrait ne serait pas des plus agréables si Skylar le découvrait là, à moins de deux mètres de Mia, Nash jeta un coup d’œil autour de lui, guettant la jeune femme, ignorant tout du fait qu’elle était recensée parmi les disparus de juin dernier. Après, il n’avait aucunement initié l’approche, ayant déjà été installé là quand sa fille avait opté pour la table voisine, inconsciente de l’identité du client qui buvait son café en solitaire. Mais voilà, maintenant que la gamine était là, à fabriquer dieu sait quoi (elle avait un carnet étrange avec elle et après une bonne minute de concentration, elle détacha une page qu’elle entreprit d’essayer de plier selon le modèle indiqué dans le carnet, un cygne ou un lapin ridicule, à n’en pas douter), Nash ne pouvait faire autrement que de contempler l’œuvre d’une nature bien narquoise. Pourquoi avait-il fallu, après tout, qu’une nuit débridée résulte en la conception d’un être comme celui-là ? Une chose était certaine, en tout cas, la fillette tenait de sa mère : elle avait ses beaux cheveux sombres et de grands yeux en amande dont Nash aurait bien été incapable de déterminer la couleur, comme il n’avait droit qu’à son profil concentré, les sourcils froncés et la bouche légèrement tordue et plissée. Lui ressemblait-elle d’une quelconque façon ? Il aurait été bien incapable de le dire mais, en même temps, y avait-il un seul parent qui puisse se voir dans le mélange créé par deux lots d’ADN différents ? Nash percevait sans mal les côtés de Skylar chez la petite fille. Skylar avait-elle vu les traits de son coup d’un soir dans le visage angélique de sa gosse ? Si tel était le cas, il doutait qu’elle apprécie la chose, surtout vu la façon dont sa grossesse avait été accueillie par le géniteur en question.
Un soupir agacé émana de Mia et tira Nash de sa contemplation. Se redressant, il tourna légèrement sa silhouette interminable vers la table occupée par la fille de Skylar et s’adressa à celle-ci :
- Hé, psst ! Donne, je vais te montrer comment faire.
L’impulsion sortait de nulle part et il vit avec une certaine satisfaction le visage de Mia se tourner vers lui et les yeux impénétrables le jauger sans sembler éprouver la moindre timidité face à un parfait inconnu. Nash lui adressa un sourire qui pouvait peut-être passer pour inoffensif pour quiconque ne le connaissait pas mais qui avait un arrière-goût de prédateur. La main tendue, il attendit que Mia cède et prit la feuille qu’elle lui donnait. Par le plus ironique des hasards, il se trouvait que le jeune homme se débrouillait plutôt pas mal avec les collages et découpages et il se pencha vers la table pour observer le modèle avant d’entamer les plis et replis qui donnèrent rapidement au bout de papier des airs d’oiseau gracieux au long cou incurvé. Il présenta l’œuvre d’un moulinet exagéré du poignet et regarda le sourire qui vint éclairer le visage de celle qu’il ne pouvait s’empêcher de considérer comme sa gosse, même s’il n’avait pas eu le moindre impact sur la vie de celle-ci puisqu’il avait repoussé Skylar lorsqu’elle lui avait annoncé qu’il allait avoir un enfant. À l’époque, Nash n’était clairement pas intéressé par ce genre d’information et se contrefoutait d’avoir un ou dix mioches dans la nature. Il n’avait pas un sou de côté et n’aurait de toute façon pas pu être du moindre secours, même s’il l’avait voulu (ce qui n’était aucunement le cas).
- Qu’est-ce que tu fiches toute seule ? Où est ta mère ? s’enquit Nash, se fichant pas mal d’avoir pu commettre un impair.
Pourquoi, en effet, n’avait-il pas parlé de parents et s’était-il concentré sur la mère de Mia, comme s’il savait qu’il n’y avait pas de père ? Mais la fillette ne releva pas la maladresse et donna un coup de menton en direction du comptoir, avant de répondre :
- Oncle Bran fait la file, je réserve la table.
Elle avait lâché cela comme si c’était l’évidence même et Nash jeta un coup d’œil dans la direction indiquée pour découvrir que le concerné arrivait justement avec sa commande. Sans réellement connaitre le jeune homme plus que cela, il en savait suffisamment pour savoir que l’autre pouvait ne pas être commode, comme tout ex-roi du lycée pouvait l’être. En voyant Bran approcher, Nash n’eut aucun mal à se rappeler qu’ils avaient été sur les mêmes bancs tout au long de leur scolarité. S’il connaissait la réputation de Bran, assurément, l’autre savait également à qui il avait affaire. Comment Bran en était venu à être seul avec Mia, par contre, restait un mystère entier. Nash ignorait tout de l’amitié qui le liait à Skylar et se fia donc simplement au fait que Mia l’avait appelé son oncle. Même s’il n’avait pas le souvenir d’avoir associé les deux comme frère et sœur. Ne s’appelait-elle pas Beauchamp, après tout ?
Loin d’être embarrassé par l’image que pouvait donner son intérêt pour Mia, vu d’un œil extérieur, Nash accueillit Bran d’un regard narquois, un léger rictus aux lèvres.
- Tiens, j’savais pas que t’étais daron, Rose. C’est vrai qu’il y a un petit air, maintenant que je vous regarde, tous les deux, dit-il en désignant Bran et Mia comme s’il faisait la connexion.
L’autre allait-il prétendre que c’était le cas ? Ou lui rétorquer que ça n’était pas ses oignons ? Une chose était certaine, en tout cas, Nash se délectait de la donnée importante qu’il détenait. Puis il se demanda s’il se pouvait que le jeune homme soit déjà au courant, que Skylar ait pu lui révéler l’identité du père de Mia. Dans un cas comme dans l’autre, Nash ne tarderait pas à s’en faire une idée, selon la réaction de son ancien camarade d’école.

________________
Sometimes there is no darker place than our own thoughts; the moonless midnight of the mind.

Revenir en haut Aller en bas
 
daddy issues
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROKEN MIRROR :: REALITY #1 (ORIGIN) :: OLD TOWN :: Bagels&Brownies Café-
Sauter vers: