mini tc: HAPPY NEW YEAR! - Page 2


Partagez | 
 

 mini tc: HAPPY NEW YEAR!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

Rafael Areggui

avatar

CRÉDITS : hershelves.

INSCRIT LE : 25/12/2017
MESSAGES POSTÉS : 148


MessageSujet: Re: mini tc: HAPPY NEW YEAR!    Lun 1 Jan 2018 - 23:35

Tout sourire, Rafael dévorait ce visage bougon de son regard lumineux. Jax était toujours son style – qui ne l'était pas, en même temps ? - et il devait avouer que le côté barbu accompagné d'une gamine faisait son effet. Qui aurait cru que le mauvais garçon d'il y a quinze ans s'était rangé et était désormais un papa gâteau ? Et sa gamine, si mignonne ! Elle levait de grands yeux vers lui, visiblement amusée par les frasques sentimentales de son paternel. Rafi était absolument conquis par ce public et s'amusait comme un petit fou. Du moins jusqu'à ce que Jax tente de mettre un terme au conte pourtant si touchant de ses amours adolescentes. Surpris, Rafi ouvrit de grands yeux et se gratta la tête, parsemant par la même occasion quelques paillettes dans ses boucles noires. « Ce que je baragouines, guapo ? Mais si, tu sais, le petit blond avec de grands yeux bleus qui prenait toujours de grands airs, j'avais beau m'agiter devant toi, t'étais complètement - » Et puis soudain, Rafi se tut, tiltant quelque chose. Serait-ce possible qu'il se soit trompé sur toute la ligne, que Jax ne soit en rien le père de cet enfant et qu'elle ne soit pas au courant de ses préférences ? Mais dans ce cas-là, pourquoi l'amener dans l'endroit le plus queer de tout Mount Oak ? « Oh. Oh, je vois. Got it, guapo. » fit-il en décochant un clien d'oeil à son camarade. Ses déductions furent d'ailleurs confirmées lorsque Jax déclara être seulement l'oncle de la petite qui l'accompagnait. Ceci expliquait donc cela. Rafi se demanda brièvement si les parents de la petite étaient au courant de sa présence ici, avant de réaliser que s'il avait eu la chance d'être un oncle, il aurait probablement fait la même chose. « Mmmh, Skylar ? Ca ne me dit rien. Et si elle te ressemblait, crois-moi que je ne l'aurais pas oublié ! » s'exclama-t-il avec un sourire coquin. Il attrapa un plateau plein de verres sales et commença à les astiquer énergiquement, tout en offrant un visage amicale à la petite Mia. « Et où est ta maman, mi cariña ? Que je la remercie de payer une partie de mon salaire ! »

________________

Just for you I might jeopardize, my whole life I might sacrifice, the way you look is like woah, got me locked and I'm hypnotized.
Revenir en haut Aller en bas

Wes Byrnes

avatar

CRÉDITS : © juice; evennies.

INSCRIT LE : 19/06/2017
MESSAGES POSTÉS : 1476


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: {12/3} : anika, billie, dave, eugene, emily, felix, felix 2, harlow, sebastian, tc3, tc4, wanda.

MessageSujet: Re: mini tc: HAPPY NEW YEAR!    Mar 2 Jan 2018 - 12:19

Le Glow… Pourquoi fallait-il que ce fut là bas et pourquoi le destin prenait il un malin plaisir à le torturer ? N’avait-il pas eu sa dose pour les quinze voir vingt prochaines années à venir ? Il soupira, et jeta un énième coup d’oeil aux derniers messages échangés avec Felix. Là aussi, il avait déconné, poussé par un élan soudain d’adrénaline, il s’était fendu d’une pseudo promesse d’aller de se rendre sur place. Etait-il devenu comme sa soeur, à jouer avec sa vie comme on pariait au poker ? Tout ce qu’il faisait dernièrement n’avait absolument ni queue ni tête, son corps s’était mis à agir indépendamment de son cerveau, guidé par un instinct sans dessous sans dessous - et détraqué. Il enfila un pull par dessus son teeshirt, et se faufila dans le couloir, où la lumière filtrait de la porte voisine à la sienne. Il trouva sa mère assoupie - un miracle - sur un fauteuil, et s’empressa de remonter la couverture sur ses épaules avant d’éteindre la lampe pour s’esquiver en silence. Elle ne remarquerait pas son absence (si elle le faisait, parfois elle le pensait encore à l’autre bout du pays) avant le petit matin, ce qui lui laissait le temps de sortir prendre l’air - il n’était toujours pas décidé à honorer l’invitation qu’on lui avait lancé. Mains dans les poches, il remonta la rue principale éclairée par les reflets des maisons où tout à chacun fêtait l’arrivée 2018 avec impatience, en imaginant probablement qu’elle serait meilleure que la précédente. Wes quant à lui avait peut d’espoir en la matière, mais doutait pouvoir tomber plus bas qu’à l’heure actuelle… Son père avait disparu, sa soeur était décédée, il admettait enfin être homosexuel sans trop l’assumer pour autant, que pouvait-il donc arriver de pire ? A part peut être sa mort imminente, il était à priori relativement sauf.

Un peu comme par magie, où parce que son inconscient avait pris le relais il se retrouva devant… le lieu de ses malheurs ou de ses troubles pour être plus exact. Il pensa automatiquement à Sebastian…. Il ne l’avait pas vu depuis leurs retrouvailles maladroites, ce n’était cependant pas l’envie qui lui avait manqué de le revoir mais… Il n’avait pas osé pour tout un tas de raisons, et surtout à cause d’une peur galopante dans un cage thoracique. Nouveau soupire. Debout sur le trottoir d’en face, il scruta les allers venues, dansant d’un pied sur l’autre, pas vraiment sur de vouloir s’y rendre mais pas certain non plus de faire demi tour. Il farfouilla dans la poche de son jean pour y récupérer une cigarette - un des derniers paquets du paternel - et en glissa une entre ses lèvres. Il tira une ou deux bouffée, histoire de taire ses peurs, et avança prudemment vers l’entrée, mélange d’effusions, de tissus brillants et d’effluves enivrantes. Tout le monde semblait-il, s’était réuni ici, et malgré sa paranoïa naissante, personne ne le regardé, ou paraissait l’avoir remarqué. Il jeta son mégot par terre, et se décida à aller l’intérieur, en se faufilant dans la foule dissolue. La chaleur le gagna aussitôt, accompagnée d’une musique assourdissante - comme la dernière fois -, et il dû cligner des paupières à de nombreuses reprises pour se faire aux spots réfléchissants. Il était absolument impossible de repérer qui que ce soit dans ce capharnaüm ambiant, et son téléphone ne captait pas. C’était bien sa vaine. Il se dirigea vers le bar, où la vue était plus dégagée, et s’accouda au comptoir pour commander un cocktail riche en alcool - il fallait au moins ça. Restait plus qu’à retrouver Felix là dedans, et éventuellement saluer son ancien … ami. Etait ce seulement le terme adéquat ?

________________

- 'caught up in my dreams and forgettin' I've been actin' like armageddon 'cause you held me in your arms just a little too tight, that's what I thought; summer's meant for lovin' and leavin' I was such a fool for believin' that you could change all the ways you've been livin' but you just couldn't stop | @ lana del rey.
Revenir en haut Aller en bas

Cherry Lofland
SANSA O'FAOLAIN

avatar

CRÉDITS : © lilousilver

INSCRIT LE : 01/06/2016
MESSAGES POSTÉS : 73


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: ✗✓ / ✗✗ (ange, heath, dahud)

MessageSujet: Re: mini tc: HAPPY NEW YEAR!    Mar 2 Jan 2018 - 14:25

Rien n’aurait pu entacher l’humeur extatique de Cherry, même le manque d’enthousiasme évident de son ami. Après, elle connaissait parfaitement l’énergumène et le background dans lequel il avait grandi et ne lui reprochait dès lors pas ses difficultés à se lâcher. Elle, elle avait eu son lot de misères mais c’étaient précisément ces dernières qui lui avaient appris à apprécier le moment et à ne pas trop attendre de l’avenir. Cela pouvait sembler être triste comme philosophie de vie mais c’était justement parce qu’elle l’avait adoptée que Cherry avait pu attaquer ses journées avec plus de sérénité. Qu’importe si elle était vouée à gérer sa mère dépressive jusqu’à la fin de ses jours, sa vie ne s’était-elle pas illuminée depuis qu’Arnav avait emménagé chez elles ? Même la disparition de son frère, elle parvenait à l’accepter, persuadée qu’elle aurait senti au plus profond de ses os s’il lui était arrivé malheur. Non. Cherry n’était pas une adepte de la vision de la vie négative. Même the Departure avait une signification qui leur serait un jour révélée. Il était impossible que cette disparition massive n’ait pas une raison, un but. Même si c’était pour réunir l’humanité. Qu’en savaient-ils, après tout ? Cherry avait décrété qu’Arnav avait suffisamment vécu dans l’ombre de son éducation et qu’il était temps de lui ouvrir les yeux sur ce que le monde avait à lui offrir. Et si l’emmener dans un bar gay pouvait paraitre un peu extrême, Cherry savait que son ami surpasserait ses réticences. Il fallait simplement qu’il s’ajuste à son environnement.
- Si ça n’est pas toi, ce sera un autre. Mes orteils survivront, lui assura-t-elle avec un sourire mutin.
Elle avait balayé tous ses arguments et propositions et continuerait à le faire, inlassablement, même si ça durait toute la soirée – ce dont elle doutait parce que, forcément, Arnav allait tomber sous le charme de ce bar atypique. Il ne pouvait en aller autrement.
- Oh, ça c’est sûr ! gloussa Cherry. Je compte sur toi pour ne pas me laisser filer avec n’importe qui. Ah ! Regarde là-bas ! Une scène !
Cherry porta sur Arnav un regard brillant d’excitation et elle se mordit la lèvre.
- Arnav, à quel point m’aimes-tu ? Jure-moi que tu viendras chanter avec moi un duo. Un truc bien cliché. Je suis prête à te laisser un joker sur la chanson.
Elle ne chantait pas très bien, pourtant mais le karaoké n’était-il pas fait pour ça ? Et puis elle savait qu’Arnav s’en sortait mieux qu’elle, il compenserait ses maladresses vocales.

________________

You call me up again just to break me like a promise, so casually cruel in the name of being honest. I'm a crumpled up piece of paper lying here 'cause I remember it all too well.

Revenir en haut Aller en bas

Sebastian Bacigalupo

avatar

CRÉDITS : lydie

INSCRIT LE : 13/12/2016
MESSAGES POSTÉS : 172


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: ✗✗ / ✓✓ (wes, arnav)

MessageSujet: Re: mini tc: HAPPY NEW YEAR!    Mar 2 Jan 2018 - 15:37

Sebastian avait à peine eu le temps de servir le duo singulier qu’il fut bousculé par l’un de ses collègues et s’il fronça légèrement les sourcils – les collisions étaient rares, malgré l’exiguïté du couloir qui courait derrière le comptoir – son visage se fendit d’un sourire quand il identifia le maladroit et il leva les yeux au ciel en entendant le badinage de Rafael. Voilà qui lui ressemblait bien, tiens. Loin de vouloir lui disputer l’attention du barbu, Sebastian se faufila comme il put derrière son collègue sans manquer de lui asséner une claque sur les fesses en guise de représailles. Voilà qui lui apprendrait à ne pas regarder autour de lui dès qu’il avait vu quelque chose d’appétissant à ses yeux. Il s’éloigna de ce coin du bar, jugeant que Rafi pourrait s’occuper des autres clients tout en poursuivant sa drague invétérée et passa par la portion gérée par Teddy. Ce dernier agita son derrière contre lui dans une danse aguicheuse qui fit naitre quelques sifflements de l’autre côté du bar et Sebastian le repoussa, doucement mais fermement, lui jetant un regard d’avertissement.
- C’est un peu tôt pour te frotter à tout le monde, non ? lâcha-t-il à l’oreille de son ami avec un sourire narquois.
- C’est pas ton anniversaire ? s’étonna l’autre avec un air malicieux.
Sebastian fut surpris que Teddy s’en soit rappelé. Le jeune homme avait une telle propension à s’étaler partout que Sebastian peinait à croire qu’il puisse retenir ce genre de détails.
- Et ? lui rétorqua le jeune Bacigalupo avant de se soustraire à la conversation pour atteindre un coin de comptoir où les gens s’agglutinaient.
Il servit quelques cocktails pailletés, des rangées de shots aux couleurs de l’arc-en-ciel et dut aller chercher une bouteille de Champagne XXL pour un groupe qui avait réservé une table près de la scène. Il était penché derrière le comptoir, remplissant le frigo avec des bières fraiches là où le stock avait été entamé et quand il se redressa, ce fut pour tomber sur le profil d’un visage qu’il avait tenté d’enfouir comme il pouvait.
- Wes ? demanda-t-il stupidement alors qu’il ne faisait aucun doute qu’il s’agissait bien du petit blond qui avait écartelé son cœur et qui provoquait encore, bien malgré lui, quelques rebuffades. Qu’est-ce que je te sers ?
Le jeune serveur se promit d’être professionnel, ce soir, de ne pas laisser des sentiments poussiéreux entacher ses gestes mécaniques et diminuer le nombre de commandes qu’il pouvait satisfaire à la minute.

________________

I can understand how when the edges are rough and they cut you like the tiny slivers of glass and you feel too much and you don't know how long you're gonna last.

Revenir en haut Aller en bas

Jax Beauchamp

avatar

CRÉDITS : mélopée, twistyrain, unknown

INSCRIT LE : 23/05/2016
MESSAGES POSTÉS : 529


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: ✗✗ / ✗✗ (brandon x3, maika)

MessageSujet: Re: mini tc: HAPPY NEW YEAR!    Mar 2 Jan 2018 - 18:27

Il ne lui était jamais venu à l’esprit que quiconque ait pu déceler son intérêt pour le meilleur ami de sa sœur. À part sa sœur, évidemment, à qui rien n’échappait. Ils n’en avaient pourtant jamais discuté et c’était comme s’il y avait eu un accord tacite dont elle avait tenu sa part du marché, sans qu’il n’ait rien eu à lui demander. Elle ne lui avait jamais demandé pourquoi il agissait ainsi avec eux et il n’avait jamais excusé son comportement d’une quelconque façon. Peut-être qu’en un sens, le jeune homme qu’il avait été avait espéré qu’un élément se chargerait de déclencher quelque chose si quelque chose devait effectivement se passer. Une idée grotesque qu’il avait eu largement le temps d’oublier, ayant eu d’autres soucis à régler, et qui resurgissait maintenant, avec quinze années de différences. Bran avait été cet élément contradictoire, le seul avec qui il n’ait jamais su communiquer, là où il n’avait eu aucun problème à exprimer ses besoins et désirs avec d’autres. Mais pouvait-on vraiment parler de communication lorsqu’il n’y avait pratiquement qu’un échange de fluide et rien d’autres ? A part avec Rafael, dont la langue trop pendue ne semblait jamais vouloir prendre de repos, se dit Jax, et l’âge n’avait en rien assagi l’Argentin.
Interdit, Jax fixa Rafael comme s’il ne trouvait pas le bouton d’arrêt et allait finir par débrancher la prise. Avait-il donc été si évident pour que son amant réalise qu’il ne brûlait que pour un autre, inaccessible ? Qu’avait-il fait pour que le jeune homme cible parfaitement l’objet de ses fantasmes inassouvis ? Jax n’était pas certain qu’il voie quoi que ce soit, malgré ce qu’il disait mais, après, si l’autre avait été assez fin pour deviner son attirance pour Brandon Rose, que pouvait-il remarquer d’autre ? Perdu dans sa contemplation horrifiée puis plongé dans un état dubitatif, l’ex-taulard ne releva pas l’allusion à Skylar – auquel cas il aurait répondu que non, elle ne lui ressemblait pas, elle était le portrait craché de leur mère lorsqu’il avait davantage hérité de son père – et ne sortit de sa torpeur que quand la maladresse était lâchée et impossible à rattraper.
- Elle fait partie des missings, déclara Mia avec une désinvolture que Jax n’arrivait toujours pas à comprendre, bien que la gamine lui ait expliqué cent fois qu’elle était persuadée que sa mère était vivante et qu’elle allait bien et qu’elle reviendrait.
Jax contempla la fillette d’un air accablé puis jeta un coup d’œil à son ancien amant :
- Bien joué, guapo, gronda-t-il d’un air renfrogné. T’en as d’autres ou c’est bon ?
Il ne pouvait pourtant pas en vouloir à Rafael mais il n’était déjà pas venu de gaieté de cœur alors si en plus on lui gâchait la soirée avec des allusions que Mia ne devait surtout pas entendre (il n’avait aucune envie de savoir ce qui lui passerait par la tête si elle faisait le lien entre son crush adolescent et Bran, ce qui ne serait pas non plus improbable vu le tact avec lequel Rafi avait abordé le sujet) ou les risques pourtant évidents que les absents mentionnés fassent partie des disparus.

________________


Like the waves roll with the moon, did we rise and fall too soon? It’s been so long, I can't remember. If I could walk between the stars or be given one more chance, I know which I'd surrender just to build a bridge back to your heart.

Revenir en haut Aller en bas

Wes Byrnes

avatar

CRÉDITS : © juice; evennies.

INSCRIT LE : 19/06/2017
MESSAGES POSTÉS : 1476


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: {12/3} : anika, billie, dave, eugene, emily, felix, felix 2, harlow, sebastian, tc3, tc4, wanda.

MessageSujet: Re: mini tc: HAPPY NEW YEAR!    Mar 2 Jan 2018 - 18:33

L’odeur nauséabonde des corps en sueur mélangée aux effluves de l’alcool et de cigarette commençait à lui monter à la tête. C’était une des raisons pour lesquelles il détestait ce genre d’endroit trop petit pour accueillir autant de monde. Si il avait mis ses à prioris de l’autre fois sur le compte de son malaise, il réalisait désormais que ce n’était pas le fruit de son imagination et que l’ambiance du Glow était tout sauf ce qu’il appréciait. Peut être était il déjà grand père avant l’heure, mais il préférait de loin l’intimité d’une salle de cinéma ou d’un bar peu fréquenté. Il étouffa un soupire conscrit, se demandant à nouveau qu’est ce qu’il fichait ici au lieu de rattraper des heures de sommeil non négligeables, et s’arracha à la contemplation de la foule. De toute façon, avec une telle luminosité il était impossible de trouver qui que ce soit à moins de sauter sur la scène et de s’emparer du micro, ce qu’il ne ferait jamais. Il jeta un regard désespéré à son portable - il se sentait horriblement pathétique à cet instant - mais celui ci affichait un message implacable : pas de réseau. La mine renfrognée il s’appuya sur le comptoir, déterminé à faire passer tout ça avec de l’alcool. Décidément ça devenait une sale habitude.. Probablement un des défauts qu’il avait hérité de son paternel, porté sur la bouteille depuis sa rétrogradation avant qu’il ne disparaisse. « Wes ? » Coupé en plein élan, il su avant de le voir qu’il s’agissait de Sebastian… Foutu destin et ses projets à la con. Sur toute la ribambelle de serveurs disponibles ce soir pour l’événement, il tombait sur son ancien camarade. Un gout amère gagna sa bouche pâteuse, et par défiance il enclencha le mode pilotage automatique. « Qu’est-ce que je te sers ? » Il n’était pas suffisamment éméché pour se contenter d’une simple bière, et pas assez fou pour se mettre minable rapidement. Quoi que… « Salut Sebastian. N’importe quoi qui me fera oublier d’avoir été assez stupide de venir ici. » Ce n’était même pas cette réminiscence permanente de son passé dans le coin de sa rétine qui le gênait - enfin légèrement -, mais l’ensemble. Il avait cru pouvoir s’absoudre des derniers événements facilement, néanmoins le deuil était trop présent pour qu’il puisse l’occulter en intégralité. « Bonne année au fait. » Ajouta t-il d’une voix neutre, en essayant de ne pas le fixer avec insistance, alors qu’il n’avait pas cessé de penser à ces retrouvailles précipitées et ce baiser échangé à la va vite. Puis il laissa ses doigts s’encanailler avec le dessous de verre qu’il commença à réduire en petits morceaux pour compenser cet amas de sentiments qui vibraient dans sa cage thoracique.

________________

- 'caught up in my dreams and forgettin' I've been actin' like armageddon 'cause you held me in your arms just a little too tight, that's what I thought; summer's meant for lovin' and leavin' I was such a fool for believin' that you could change all the ways you've been livin' but you just couldn't stop | @ lana del rey.
Revenir en haut Aller en bas

Jonas Stevenson
CONRAD STEVENSON

avatar

CRÉDITS : lux

INSCRIT LE : 12/11/2017
MESSAGES POSTÉS : 70


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: dispo (2/5)

MessageSujet: Re: mini tc: HAPPY NEW YEAR!    Mar 2 Jan 2018 - 20:45

Même en voulant se perdre parmi la foule et passer inaperçu, Jonas se savait l'objet d'une attention particulière ; à moins bien sûr qu'il ne s'en soit suffisamment convaincu pour se méprendre sur les regards qu'il sentait par moment posés sur lui. C'était désormais devenu une habitude de croire qu'il était un homme connu, un visage sur lequel tout le monde n'aurait pas su mettre un nom mais que l'on connaissait et reconnaissait. Depuis son entrée à la municipalité de la ville, il avait assez œuvré en ce sens pour croire que ses efforts n'avaient pas tous été voués à l'échec et qu'il s'apprêtait à en recueillir les bénéfices. Dans son plan initial, il s'était imaginé attendre jusqu'aux prochaines élections pour enfin accéder à de plus hautes ambitions mais, la situation étant celle que tout le monde connaissait, il en était arrivé à se demander si son tour ne viendrait pas plus vite que prévu. Là où madame la maire se bornait dans un silence qui ne satisfaisait personne, son adjoint était devenu l'homme vers qui l'on se tournait, celui qui prenait sur ses épaules le blâme de la situation et la charge de sa résolution ; Jonas n'était pas sûr d'être le mieux placé pour ça, étant aussi peu informé que le reste du monde sur ce qui s'était réellement passé en ce mois de juin 2018, mais le fait de se montrer rassurant à l'égard de la population semblait parfois suffire à ce qu'on lui accorde sa confiance. A pénétrer dans le GLOW, il avait d'ailleurs été soulagé que personne ne vienne l'aborder pour lui poser des questions sur l'avancée de l'affaire et en profita pour passer un bon moment tant qu'il le pouvait.
Après s'être laissé aller à danser avec quantités d'inconnus dont il n'avait retenu ni le nom ni le visage, Jonas s'écarta pour reprendre son souffle et ne tarda pas à être tiré hors de ses pensées par un jeune homme qui lui tendit avec conviction un cocktail aux couleurs criardes qui, s'il ne lui inspirait rien de bon, était néanmoins le bienvenu après sa prestation.
- Très bien.
Amusé par le culot de la proposition, Jonas se saisit de la boisson et, après avoir écarté l'ombrelle qui la couronnait, en avala une première gorgée. Le tout était sucré, horriblement même, avec un arrière goût de fruits qui empêchait tout identification de ce qui participait à sa composition.
- Je dois être trop vieux pour ce genre de boissons, mais merci.
Un sursaut de bienséance le poussa néanmoins à en prendre une seconde gorgée, ne serait-ce que pour ne pas offenser celui qui lui en avait fait cadeau, dont la jeunesse justifiait probablement à elle seule le choix qui avait été fait.
- Le prochain verre sera pour moi, et vous m'en donnerez des nouvelles aussi.
Il leva alors son verre en direction du jeune homme qui n'avait pas encore goûté au sien puis, d'un simple geste en direction du bar, leva deux doigts pour signifier qu'il revenait à sa commande traditionnelle, à savoir le martini ; l'originalité n'avait jamais été le propre de Jonas.

________________

Here I am not quite dying ; My body left to rot in a hollow tree ; Its branches throwing shadows on the gallows for me ; And the next day and the next and another day   (The Next Day ◇ Bowie)
Revenir en haut Aller en bas

Tess Henney
TESS ARMITAGE

avatar

CRÉDITS : lux

INSCRIT LE : 12/04/2017
MESSAGES POSTÉS : 315


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: dispo (alexis, tc GLOW, adriel, owen, * / zephyr, spencer, *, *, *)

MessageSujet: Re: mini tc: HAPPY NEW YEAR!    Mar 2 Jan 2018 - 20:54

Tess s'amusait, peut être pas autant qu'elle l'aurait dû, mais elle s'amusait suffisamment pour ne pas avoir envie de quitter le GLOW dans l'immédiat. Le groupe autour d'elle était plutôt sympa et enchaînait les verres à peu près au même rythme qu'elle, leur faible teneur en alcool ayant le mérite de leur éviter de sombrer dans l'ivresse trop vite et de leur gâcher la soirée. Le départ précipité de son barman préféré, bien loin d'elle, assombrit momentanément son humeur et elle se pencha en sa direction avec de lui hurler un : Non mais dis le si j'suis pas assez bien pour toi ! qui amusa son entourage. Leurs rires l'aida d'ailleurs à digérer l'affront et elle ne tarda pas à l'oublier complètement. Consciente qu'elle n'irait pas beaucoup plus loin que vers la cuvette des toilettes si elle ne ralentissait pas, elle décida donc de s'éloigner du bar pour se dégourdir les jambes et aperçut sa soeur au loin. Aussitôt, une petite lampe s'alluma dans sa tête et lui suggéra d'aller lui rendre visite au plus vite, ce qu'elle fit à la vitesse maximale autorisée par ses talons démesurés. Sissi, ma soeurette adorée ! Elle se jeta à son cou puis se recula aussitôt avec un air gêné, non sans passer en revue la tenue qu'Alexis avait choisie pour l'occasion. Oups, on est peut être toujours supposées se faire la tête ? Je sais plus, ça dure depuis tellement longtemps cette histoire... Et elle haussa les épaules pour attester de sa bonne foie, non sans préciser qu'elle commençait à se languir de sa petite soeur...

________________

Sucker love who's known to swing, prone to cling and waste these things ; Pucker up for heaven's sake, there's never been so much at stake  (Placebo)
Revenir en haut Aller en bas

Sebastian Bacigalupo

avatar

CRÉDITS : lydie

INSCRIT LE : 13/12/2016
MESSAGES POSTÉS : 172


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: ✗✗ / ✓✓ (wes, arnav)

MessageSujet: Re: mini tc: HAPPY NEW YEAR!    Mer 3 Jan 2018 - 10:54

Sebastian ne pouvait plus prétendre connaitre Wes. Après tout, ils avaient passé plus de temps loin l’un de l’autre qu’ils n’avaient été proches. Et vraiment proches, finalement, ils l’avaient été très peu de temps. Juste celui de voir éclore des sentiments partagés, pour qu’ils leur soient mieux arrachés la minute d’après. Mais Sebastian essayait de ne plus songer à ce pan de son passé. Il ne pourrait plus jamais y changer quoi que ce soit alors à quoi bon s’éterniser dessus ? Il ne pouvait plus prétendre connaitre Wes mais il ne put cacher sa stupéfaction en voyant le garçon user d’une amertume qu’il ne lui avait jamais connue. Le jeune homme avait probablement de très bonnes raisons de réagir ainsi mais Sebastian n’était pas vraiment dans un état d’esprit qui lui permettait de s’arrêter là-dessus pour cuisiner son ancien coéquipier. Il avait un boulot monstre à abattre et il n’était pas certain de pouvoir gérer un Wes renfrogné. Le jeune serveur ne put toutefois s’empêcher d’avoir les lèvres écartelées par un sourire narquois et un peu perplexe.
- Ce n’est pas une prison, tu sais. Tu peux t’en aller si tu n’as pas envie d’être ici, dit-il d’un ton teinté de reproches. On t’a posé un lapin ?
Et voilà, il s’était promis d’en rester à un échange correct qui ne demanderait aucun investissement mais c’était comme s’il était incapable de ne pas se soucier de Wes et de ce qui lui ternissait l’humeur de la sorte. Il ne voyait pas trop ce qui pouvait provoquer sa réaction et en conclut donc qu’il devait avoir subi une désillusion. Car s’il ne voulait vraiment pas venir, pourquoi avoir fait le chemin ? Sebastian gardait très précisément en tête la nature des aveux que Wes lui avait faits, quelques mois plus tôt, et il se demanda si, depuis, le jeune homme avait pu un peu faire le point avec lui-même ou s’il en était toujours au même stade.
- Bonne année, répliqua-t-il en se tournant vers les bouteilles qui ornaient les étagères derrière le bar. Bon, quel remède va-t-on trouver à la morosité de ce cher Byrnes ?
Il se tapota le menton de l’index, comme si cela demandait une réflexion poussée puis attrapa quelques bouteilles dont il versa des quantités diverses dans un shaker. Il prit ensuite soin de le secouer de longues secondes avant de verser la mixture indéfinissable dans un verre à cocktail.
- Je t’ai mis la dose. Normalement, on sert la moitié mais tu as l’air d’en avoir vraiment besoin.
Un sourire taquin orna ses lèvres, pour signaler à Wes qu’il ne lui reprochait plus son air misérable et sa remarque bougonne.

________________

I can understand how when the edges are rough and they cut you like the tiny slivers of glass and you feel too much and you don't know how long you're gonna last.

Revenir en haut Aller en bas

Arnav Singh

avatar

CRÉDITS : odistole, tumblr.

INSCRIT LE : 12/12/2016
MESSAGES POSTÉS : 385


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: (3/3)

MessageSujet: Re: mini tc: HAPPY NEW YEAR!    Mer 3 Jan 2018 - 11:20

Qu’avait-il fait pour mériter Cherry ? La demoiselle l’avait accueilli chez lui sans poser de questions, lui avait fourni un toit, une protection et presque une nouvelle famille, le tout sans l’avoir vu pendant des années. Et ce soir encore, elle lui prouvait qu’elle n’avait que son bien-être en tête. Alors qu’ils entraient dans le bar et qu’Arnav retrouvait cette atmosphère familière et surchauffé, le jeune homme ne pouvait qu’être le témoin un peu impuissant de l’excitation de son amie et il n’osa rien dire, de peur de la froisser. Et quand elle se retourna vers lui pour lui désigner le karaoké, il sentit toutes ses barrières se craqueler. En effet, à quel point aimait-il son amie ? Voulait-il donc vraiment lui gâcher sa soirée du Nouvel An en opposant une moue dégoûtée à tout ce qu’elle proposait ? Certainement pas. Déstabilisé, Arnav sentit ses joues s’embraser une fois de plus et il se racla la gorge. Difficile de résister au charmant tableau qu’offrait son amie, avec ses mèches folles, ses pommettes qui se coloraient d’excitation et cette robe qui lui allait si bien. Elle était si énergique et si communicative qu’elle aurait presque pu le convaincre que de monter sur scène et se mettre à chanter à pleins poumons était une bonne idée. Sans qu’il ne le veuille, Arnav se remémora les sensations éprouvées lorsqu’il était monté sur cette même scène. Lui et sa guitare, ses appréhensions et puis toutes ces émotions qui ne semblaient vouloir sortir qu’en musique. Il se souvenait de ce sentiment de libération temporaire, un temps suspendu où il était lui et juste lui. Etait-ce un signe envoyé par la nouvelle année à venir ? Devait-il être lui et juste lui ? « Bon… Si j’ai le joker sur la chanson, je ne vois pas pourquoi je devrais refuser. » soupira finalement Arnav avec un sourire résigné, vaincu par les grands yeux brillants de son amie. Il lui devait bien ça, et puis, une seule petite chanson ça n’avait jamais tué personne. Il ne pouvait pas non plus nier que l’envie de remonter sur scène le démangeait depuis quelques temps. « Mais tu as intérêt à suivre le tempo, Lofland. Parce que je nous ai choisis un classique. » Il venait en vérité d’avoir l’idée en voyant passer une demoiselle vêtue d’une combinaison noire et moulante. « Je suis John Travolta, tu es Olivia Newton-John et ce soir … on enflamme la piste de danse avec You’re The One that I Want ! » annonça-t-il amorçant une tentative de déhanchement qui n’était d’ailleurs pas si risible que ça. Peut-être pas au niveau d’un Danny Zuko, mais assez réussi pour lui attirer quelques sifflements perdus sur la piste.

________________

Feeling all the highs, feeling all the pain, let go on the wheel, it’s the bullet lane, now I'm seeing red, not thinking straight, blurring all the lines, you intoxicate me.
Revenir en haut Aller en bas

Felix Birdsey

avatar

CRÉDITS : abisror

INSCRIT LE : 25/12/2017
MESSAGES POSTÉS : 213


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: ✗✓ / ✗✓ (wes, alvaro)

MessageSujet: Re: mini tc: HAPPY NEW YEAR!    Mer 3 Jan 2018 - 13:13

Felix n’avait aucune idée qu’il venait de s’adresser à l’adjoint de la maire. Il était à Mount Oak depuis trop peu de temps pour l’avoir découvert et, de toute façon, il s’en souciait comme de sa dernière chemise. La politique ne l’avait jamais intéressé, peut-être parce que c’était le domaine de prédilection de son propre père et qu’il se détournait de tout ce qui le liait trop au monde des Ashford. Ce devait être une grande déception pour son père que d’avoir hérité d’un rejeton comme lui et de n’en avoir pas eu d’autres pour compenser ce qu’il y perdait avec AJ. Mais le jeune homme s’en contrefoutait et s’évertuait à oublier qui il était et d’où il venait. Quant à savoir s’il aurait changé de cible s’il avait su que l’inconnu était un homme très en vue, cela restait à voir. Peu de choses arrêtaient en effet Felix lorsqu’il était sur sa lancée et, ce soir plus que tout autre soir, il était bien décidé à s’amuser. Il fallait bien qu’il trouve une compensation à son exil et s’il était évident que Mount Oak n’offrirait jamais le quart de ce que New York pouvait proposer en termes de soirées folles, Felix se contenterait du GLOW. Au pire, il s’arrangerait pour faire goûter à la petite ville la grandiloquence de New York. Il n’avait par contre pas à se plaindre en ce qui concernait les hommes qui peuplaient la petite ville : il avait pu s’amuser avec un blondinet rougissant et partageait maintenant une boisson affreuse avec un inconnu. Que demandait le peuple ? Un sourire charmeur – et charmé – s’afficha sur les lèvres du jeune homme alors qu’il observait sa cible tremper les lèvres dans le liquide douteux. La remarque de son interlocuteur extorqua un rire à Felix qui but à son tour et grimaça en éloignant le cocktail d’un air dégoûté :
- Mais vous avez raison ! C’est immonde ! s’exclama-t-il d’un air exagérément outré. Il faudra que je me fasse pardonner cet empoisonnement !
Felix récupéra le verre à peine entamé de l’inconnu et le posa près du sien sur le comptoir, où quelqu’un d’autre se servirait sûrement – à ses risques et périls – à moins qu’un serveur avisé ne verse le breuvage coloré dans le fond d’un évier. Il se tourna ensuite vers son interlocuteur et sourit.
- Dites, c’est quoi votre nom ? Ça serait sûrement plus simple pour discuter. Je suis Felix. Felix Birdsey, déclara Felix en tendant une main assurée à sa proie d’un soir.
Il se surprit une fois de plus à découvrir combien il lui était aisé de mentir, de s’introduire avec ce pseudonyme qui n’existait nulle part sauf sur le Net. Oh, bien sûr, il existait forcément des Felix Birdsey dans la nature mais aucun qui ne soit lui, en tout cas.

________________

yeah, sure. whatever.
Revenir en haut Aller en bas

Rafael Areggui

avatar

CRÉDITS : hershelves.

INSCRIT LE : 25/12/2017
MESSAGES POSTÉS : 148


MessageSujet: Re: mini tc: HAPPY NEW YEAR!    Mer 3 Jan 2018 - 13:46

Rafi avait beaucoup de qualités – il était beau (ce n’est pas lui qui le disait, il ne faisait que répéter), doué de ses mains (là encore, il répétait simplement), cuistot hors pair, danseur flamboyant, blagueur de bon goût - mais il avait également quelques défauts, dont celui d’être souvent complètement à côté de la plaque en raison de son incapacité à avoir deux sous de jugeote. Généralement, son entourage lui pardonnait ses maladresses et Rafi passait à autre chose, mais ce soir, il était déjà un peu enivré, se trouvait couvert de paillettes de la tête aux pieds et avait l’esprit bien trop embrumé pour se rendre compte qu’il pédalait dans la semoule. Il ne pouvait pas imaginer, non, pas une seconde, l’histoire tragique qui se cachait derrière les grondements de Jax et le sourire pourtant lumineux de la gamine qui le faisait fondre de seconde en seconde. C’est pourquoi le choc fut d’autant plus rude lorsque la petite annonça, avec une légèreté qui pouvait faire froid dans le dos, que sa mère faisait partie des disparus. Et comme si ça ne suffisait pas, Jax fit entendre son mécontentement – encore aujourd’hui, le grondement caverneux sonnait aux oreilles de Rafi comme une mélodie incroyablement séduisante. « Ay. J’en rate pas une, moi, hein ? » Il esquissa un petit sourire contrit et se passa une main dans ses boucles noires. Désolé, il l’était sincèrement et il comptait bien réparer son erreur. « Allez, pour me faire pardonner ! » Rafi disparut soudainement sous le bar, d’où il tira plusieurs bouteilles et flacons. Avec des gestes experts, il concocta le cocktail qui était servi ce soir-là, remplit un grand verre pour Mia et réserva le reste pour deux verres à shots, auquel il ajouta un jet de vodka. « Pour toi, cariña, la grenadine des licornes. » fit-il en servant à la gamine un grand verre d’un liquide rose saupoudré de paillettes comestibles, agrémenté d’une paille piquée d’un bonbon. A Jax, il réservait quelque chose de plus sobre. « Et pour toi, Beauchamp, la version alcoolisée. Attention, c’est fort. » Il poussa un shot devant le géant et saisit l’autre, qu’il avala d’un trait. L’alcool lui brûla la gorge et déversa son goût sucré sur le bout de sa langue, et il reposa le verre dans un bruit sourd. Voilà qui lui permettrait de recommencer du bon pied. Rafi se pencha légèrement en avant, son coude calé sur le comptoir et sourit à Jax. « Alors, dis-moi. Recommençons depuis le début. C’est quoi tes résolutions pour la nouvelle année ? » Il accompagna sa question d’un clin d’œil, comme pour la ponctuer.



________________

Just for you I might jeopardize, my whole life I might sacrifice, the way you look is like woah, got me locked and I'm hypnotized.
Revenir en haut Aller en bas

Wes Byrnes

avatar

CRÉDITS : © juice; evennies.

INSCRIT LE : 19/06/2017
MESSAGES POSTÉS : 1476


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: {12/3} : anika, billie, dave, eugene, emily, felix, felix 2, harlow, sebastian, tc3, tc4, wanda.

MessageSujet: Re: mini tc: HAPPY NEW YEAR!    Mer 3 Jan 2018 - 19:11

Il éparpilla les morceaux du dessous de verre sur le comptoir collant imbibé d’alcool et de tickets de caisse pour la plupart déchirés. La toile d’amateur prit rapidement la forme d’un cercle, puis d’une croix qu’il effaça finalement d’un revers de la main, agacé. Il n’arrivait pas à se concentrer sur quoi que ce soit, d’abord (et principalement) à cause du bruit, ensuite parce que Sebastian était là juste sous son nez et que c’était étrange. Sans être en froid, ils s’étaient quittés dans des conditions assez compliquées, suffisamment en tout cas pour qu’il se sente gêné. Pourtant il n’y avait pas de quoi rougir, Wes s’était contenté de révéler des choses enfouies depuis trop longtemps, des choses qu’il ne faisait pas bon de garder pour soit. La suite en revanche était… Et bien, le mot exact lui faisait défaut, mais il avait eu l’audace de l’embrasser, peut être pour se rappeler cette autre fois lointaine, ou pour appuyer ses dires ; il l’ignorait. Cependant, cela mettait en lumière ce truc inexploré entre eux, qui refusait de partir. Sa faute évidemment, il s’était suffisamment blâmé pour ça mais malgré tout la culpabilité persistait à s’accrocher à ses tripes. Il soupira, bien loin des considérations de tous ceux venus passer du bon temps sur la piste de danse, et darda un regard indéchiffrable au serveur. « Ce n’est pas une prison, tu sais. Tu peux t’en aller si tu n’as pas envie d’être ici. On t’a posé un lapin ? » Il se mordit les lèvres pour taire cette colère vibrante dans son corps, il était énervé toutefois, c’était être malhonnête que de tout lui mettre sur le dos, il avait conscience d’être injuste. Néanmoins il n’avait pas envie qu’on lui fasse la morale, surtout pas ici et dans ces conditions. Tout le monde avait certes des problèmes, mais il aurait aimé qu’au moins quelqu’un daigna à lui poser cette simple question de savoir comment il allait au lieu de lui reprocher son comportement taciturne… « Je n’ai pas l’intention de m’attarder si c’est ça qui te gêne. » Lâcha t-il d’un ton désinvolte, alors que sa mâchoire se contractait nerveusement, puis il poursuivit. « Personne ne m’a posé un lapin. Je suis juste de passage. » Un piteux mensonge à peine crédible, mais il n’avait pas envie de mentionner Felix : il n’y avait que dalle à dire là dessus, point final. Il n’était même pas ici de toute façon, inutile de lui accorder de l’importance. « Bonne année. » Il se retint de ricaner - définitivement d’une humeur morose - en songeant aux perspectives qui l’attendaient pour cette fameuse nouvelle année. Rien d’extraordinaire à priori, et c’était mieux ainsi, après tout ce qui s’était passé, il n’était pas contre un peu de calme. Le destin pouvait l’écarter de ses projets, il passait son tour. « Bon, quel remède va-t-on trouver à la morosité de ce cher Byrnes ? » N’importe quoi susceptible de t’oublier, et de ramener Justine, songea t-il sans le prononcer à voix haute. Il l’observa jongler avec des bouteilles, et mélanger des liquides aussi colorés que lui était blanc comme un linge non sans appréhension. Il appréciait les boissons solides en sachant pertinemment qu’il les tenait mal. « Je t’ai mis la dose. Normalement, on sert la moitié mais tu as l’air d’en avoir vraiment besoin. » Il scruta le contenu du verre, et Sebastian, à qui il se força de décrocher un sourire amical. Voilà, amis, répéta son cerveau à tue tête. « Merci. » Il trempa ses lèvres dans la mixture sirupeuse, dont la chaleur agréable flatta son estomac en vrac. Il toussota légèrement, c’était sacrément fort !! « Qu’est ce que t’as mis la dedans, c’est… la vache…. » Wes cligna des paupières à plusieurs reprises, et dénicha un billet dans la poche de son jean qu’il tendit devant lui. « Tient, merci. Bonne soirée alors… » Que pouvait-il rajouter de plus ? Après tout Sebastian n’avait pas cherché à le recontacter, il n’y avait pas plus significatif que ça… Et tout ce tapage commençait à lui vriller les nerfs, en effet comme il l'avait si bien fait remarqué : il n’était pas en prison et il pouvait partir.

________________

- 'caught up in my dreams and forgettin' I've been actin' like armageddon 'cause you held me in your arms just a little too tight, that's what I thought; summer's meant for lovin' and leavin' I was such a fool for believin' that you could change all the ways you've been livin' but you just couldn't stop | @ lana del rey.


Dernière édition par Wes Byrnes le Mer 3 Jan 2018 - 22:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Philae Prentis
PHILAE RUNSHELL

avatar

CRÉDITS : Minako

INSCRIT LE : 02/01/2017
MESSAGES POSTÉS : 92


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP:

MessageSujet: Re: mini tc: HAPPY NEW YEAR!    Mer 3 Jan 2018 - 22:03

Accompagnée d'un groupe d'amis, Philae avait décidé de se rendre au u Glow pour célébrer la nouvelle année. Arès avoir longuement hésité à fêter le réveillon chez l'un d'entre eux, ils avaient fini par se mettre d'accord sur le fait que le plus simple était de se retrouver à l'extérieur. La soirée serait plus onéreuse, évidemment, mais personne ne serait de corvée de ménage le lendemain. Philae n'était jamais la dernière à venir aider ses amis, mais si elle pouvait éviter de faire autre chose que de récupérer de la veille le jour de l'an... elle n'allait pas s'en priver ! Vêtue d'un jean et d'un haut bleu pailleté, la jeune femme arriva bien après ses amis. Comme à son habitude, la demoiselle avait passé les dernières heures à essayer d'aider certains de ses concitoyens. Pour se faire pardonner, elle annonça même avant de les saluer qu'elle offrait sa tournée. Ses excuses furent, naturellement, accueillies avec enthousiasme. Après avoir embrassé chacun d'entre eux, la jeune femme se délesta de son long manteau en fausse fourrure noire pour pouvoir se mouvoir librement entre les gens, qui semblaient particulièrement enthousiastes à l'idée de se débarrasser de l'année deux mille dix sept; la soirée ne faisait pourtant que commencer.
Elle croisa Jonas Stevenson, qui était, en quelque sorte, son supérieur, en s'installant au bar et le salua d'un signe de la main avant de se concentrer sur les cocktails proposés pour l'occasion. A coté d'elle, une jeune femme sauta dans les bras d'une demoiselle qui semblait être sa soeur. Phiphi n'eut cependant pas le temps de s'y attarder que le barman s'occupait déjà d'elle - quelle efficacité ! " Un mètre de tequila paf, et cinq Irish Paradise, s'il te plait ! " dit-elle, manquant de peu de s'égosiller pour se faire entendre. Acceptant la proposition de celui-ci de lui amener directement à table, elle lui tendit sa carte bleue, ne pouvant se retenir d’œiller son collègue. Le serveur dut passer plusieurs fois sa carte devant ses yeux pour qu'elle la récupère, les joues rosées. Elle ne s'attarda pas cependant au bar, et retourna à sa table où (libre) venait de s'installer. " Pas de shot ni de cocktails pour les retardaires ! "
Revenir en haut Aller en bas

Alexis Henney
PENNY UNSCHULD

avatar

CRÉDITS : lux aetera + tumblr

INSCRIT LE : 18/07/2016
MESSAGES POSTÉS : 1007


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: ★★★ / ★★☆

MessageSujet: Re: mini tc: HAPPY NEW YEAR!    Mer 3 Jan 2018 - 22:59

Alexis était d'excellente humeur. Alexis était décidée à ce que rien ne vienne gâcher son nouvel an, pas même le retard que ses amis auraient à coup sûr. Elle savait qu'elle passerait une bonne soirée car rien – rien ne viendrait la gâcher. Pas même les verres qui seraient à coup sur renversés sur sa robe, ses escarpins ou même ses bras. Pour une fois, elle accueillerait avec amusement les paillettes, qu'elle avait en horreur, et même les compliments non sollicités venant de garçons ne pensant qu'à trouver quelqu'un à embrasser à minuit. Peut-être même qu'elle embrasserait un desdits garçons à minuit. Mais ce qu'elle n'avait pas prévu, c'était que sa sœur passe la soirée au Glow, et non avec Owen. Ce qu'elle avait encore moins prévu, c'était qu'elle lui saute dessus par surprise, comme si les derniers mois – ou plutôt la dernière année, n'avait jamais existé. Alexis ne chercha pas à le repousser, mais se contenta de pincer les lèvres, et d'attendre que la tempête passe. Chacun de ses muscles était aussi tendu qu'il pouvait l'être, et si elle ne la lâchait pas rapidement, l'institutrice se retrouvait très probablement avec un torticolis dès le lendemain... « Salut Tess. » lâcha-t-elle, quand elle la relâcha enfin. Son ton était cordial, Alexis tentant de tenir sa promesse – rien ne gâcherait sa soirée. « Je suis surprise que tu ne sois pas avec Owen. » répondit-elle, tout simplement au commentaire de sa sœur. Oui, ce froid durait depuis un moment, mais Alexis n'avait aucune envie de lui parler. Elle commençait à se sentir en mesure de se montrer cordiale, mais cela n'irait pas plus loin. « Tiens, ce n'est pas Moira là-bas ? » demanda-t-elle, en pointant celle qu'elle pensait être la meilleure amie de sa sœur du doigt. Elle n'était à dire vrai pas certaine du tout qu'il s'agisse de Moira – la jeune femme qu'elle venait de montrer du doigt était bien trop éloignée pour qu'elle ne puisse dire s'il s'agissait d'Eve ou d'Adam...

________________


I AM BRAVE I AM BRUISED
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: mini tc: HAPPY NEW YEAR!    

Revenir en haut Aller en bas
 
mini tc: HAPPY NEW YEAR!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROKEN MIRROR :: REALITY #1 (ORIGIN) :: NEW TOWN :: GLOW-
Sauter vers: