once upon a date, a long time ago...


Partagez | 
 

 once upon a date, a long time ago...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Harlow Walsingham

avatar

CRÉDITS : weaslove

INSCRIT LE : 02/06/2016
MESSAGES POSTÉS : 92


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: 0/3 (remus, daniel, oscar)

MessageSujet: once upon a date, a long time ago...   Dim 31 Déc 2017 - 13:33

Wes + Harlow

Cela faisait plus d’une heure qu’Harlow faisait mine de travailler. En tout cas, ses cours étaient ouverts devant elle, même si elle n’était pas du tout certaine de vouloir continuer sur cette voie et donc de reprendre les cours au semestre suivant. Déjà aurait-il fallu qu’elle se mette en tête d’étudier pour les examens qui pointaient à l’horizon et pour lesquels elle n’avait même pas commencé à étudier. Chaque fois qu’elle se jurait de s’y mettre, quelque chose accaparait son attention (volontairement ou non). A quoi bon persister à faire semblant si elle n’avait aucune envie de s’enliser dans ce parcours tout tracé ? Et elle aurait sûrement pu essayer de découvrir ce qu’elle voulait faire à la place si elle n’avait été bloquée – tétanisée, même – par le fait que ses parents ignoraient tout de ses doutes et de son désir de changer d’orientation. Elle n’imaginait pas une seule seconde qu’ils puissent soutenir son choix, surtout que cela semblait si tard pour revenir sur un chemin qu’elle avait déjà parcouru aux trois quarts. À n’en pas douter, ils allaient l’encourager à terminer son année, pour au moins avoir un diplôme entre les mains, quitte à ce qu’elle cherche autre chose ensuite. Mais il restait six mois à tirer et Harlow ne se sentait tout simplement plus l’énergie de faire semblant. Elle songeait d’ailleurs qu’elle n’aurait jamais entamé cette dernière année si elle n’avait pas été perturbée par The Departure, si elle ne s’était pas laissée pousser par le courant plutôt que de revoir ses priorités. C’était cela, le résultat final, quand elle y repensait : cette disparition massive et inexpliquée lui avait démontré que le temps était une chose fragile et qu’il ne fallait pas qu’elle le gaspille pour des choses qui ne lui apportaient rien. Elle craignait toutefois que ça ne soit pas l’avis de ses parents, raison pour laquelle elle avait gardé tout cela pour elle. Raison pour laquelle, aussi, elle fréquentait encore le campus quand elle n’allait plus en cours depuis deux bons mois.
La jeune femme ferma les fenêtres qu’elle consultait sur son téléphone et poussa un grognement en laissant retomber sa tête entre ses bras croisés. Mais que faisait-elle là, à regarder les minutes passer sans même parcourir des yeux ses notes ? Elle n’avait strictement rien intégré et avait passé la dernière demi-heure à passer d’un compte instatwitter à un autre, juste pour constater à quel point la vie des autres semblait palpitante à côté de la sienne et combien elle se maudissait d’être coincée entre ses hésitations et sa peur panique d’avouer son échec à trouver sa voie. Il fallait vraiment qu’elle se donne un coup de pied aux fesses pour prendre une décision : poursuivre, malgré son manque d’engouement, ou abandonner et affronter la déception dans le regard de ses parents et de ses frères. Encore que… elle n’était pas certaine que ses ainés se soucient de cela quand ils n’avaient jamais cherché à dévier du chemin tracé par les Walsingham : ils avaient tous, ou presque, rejoints les autorités, que ça soit dans les forces de l’ordre ou dans le domaine de la justice. Alors, que leur petite sœur ne sache pas où tourner la tête, ça devait leur sembler étrange. Peut-être que Heath aurait dit quelque chose. Peut-être que Heath aurait su quoi faire. Il l’aurait écoutée, en tout cas, et il l’aurait conseillée. Mais comme il était désormais aux abonnés absents, comme des millions d’autres, elle pouvait difficilement chercher le moindre réconfort auprès de lui.
Redressant la tête, Harlow chercha une excuse pour refermer ses notes et pour mettre les voiles. Mais où aller ? Qui contacter quand tous ses potes continuaient à suivre assidument leurs cours ? La jeune femme était prête à se résoudre à passer en revue son carnet d’adresse, comme l’être désespéré qu’elle était, lorsque son regard avisa un visage familier. Ou, s’il n’était pas vraiment familier, il ne lui était en tout cas pas méconnu et, sans plus de réflexions, elle saisit l’opportunité de se détourner de ses devoirs :
- Hé, Wes, c’est ça ? s’enquit-elle en se penchant légèrement en direction du garçon, sans parler trop fort, pour ne pas que tout le monde se retourne. Je ne sais pas si tu te souviens de moi ? Je suis Harlow. Nos potes communs avaient essayé de nous… de nous mettre ensemble ?
Oh, quelle humiliation ce serait s’il ne se remémorait pas la soirée embarrassante qu’ils avaient passée ensemble. Elle s’efforça cependant d’offrir son sourire le plus désinvolte au jeune homme et demanda, pour ne pas laisser son courage la lâcher :
- Qu’est-ce que tu deviens ?
Leur presque seule rencontre remontait à quelques années maintenant. Ils n’avaient pas cherché à garder le contact, plus parce que ça aurait pu donner de fausses indications à leurs amis que parce qu’ils ne s’étaient pas entendus. Du moins était-ce la conclusion qu’elle en avait tirée.

________________

Everybody's talking about exponential growth and the stock market crashing and their portfolios while I'll be sitting here with a song that I wrote, saying love could change the world in a moment but what do I know?
Revenir en haut Aller en bas
 
once upon a date, a long time ago...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROKEN MIRROR :: REALITY #1 (ORIGIN) :: OUT OF TOWN :: Mount Oak College-
Sauter vers: