(kayden) dis, ce costume qu'on enfile tous les jours, est-il sur-mesure ?


Partagez | 
 

 (kayden) dis, ce costume qu'on enfile tous les jours, est-il sur-mesure ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Owen Stevens
MASON HOLLIWAY

avatar

CRÉDITS : (c)lux asterna (ava) ; tumblr (gif)

INSCRIT LE : 13/07/2017
MESSAGES POSTÉS : 68


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: #1➾ tess; alexis; kayden }} #2 ➾ lou; libre; libre

MessageSujet: (kayden) dis, ce costume qu'on enfile tous les jours, est-il sur-mesure ?   Dim 24 Sep 2017 - 21:58

kayden&owen

dis, ce costume qu'on enfile tous les jours, est-il sur-mesure ?
L'amitié n'est pas quelque chose d'inné chez lui. D'ailleurs, il ne donne pas sa confiance aux autres facilement. Bien au contraire, Owen peut compter ses vrais amis sur les doigts d'une main, et d'ailleurs, il ne s'en plaint pas. Il est plutôt un garçon solitaire, souvent en retrait, qui préfère observer de loin. Pour autant, cela ne l'empêche pas de se surpasser lorsqu'il empreinte ses habits de pompiers. Il aime le sport, l'adrénaline que cela ressort. Sauver des vies d'un côté, et les insulter en klaxonnant à bord de sa voiture de taxi le reste du temps ne lui déplait pas. Il faut dire que le jeune homme tenait à peine sur ses jambes quand sa passion pour les pompiers a débuté. Peu à peu, le feu montait en lui et cette envie de réussir avait reprit le poil de la bête. Davantage, quand il a comprit que l'accident de sa mère aurait pu être évité. Et qu'il avait été la, à quelques mètres, impuissant, à la regardé sombrer sans rien faire. Les larmes ont mit longtemps à sécher, son coeur saigne encore. Et même si aujourd'hui, il approche dangereusement des trente ans, ce petit garçon âgé à peine de quelques années reste encore fragilisé. Bien plus qu'il ne souhaite le montrer. Et c'est aussi pourquoi, encore aujourd'hui, il s'interdit d'être heureux. Il y a bien cette femme qui l'attend chaque soirs, Tess Henney. Celle, à qui il a demandé en fiançailles il y a quelques temps déjà, et que beaucoup attendent la date fatidique. Celle, avec qui on verra Owen Stevens pris au piège. Celle avec qui on le verra museler à une seule et unique relation. Ce jour, n'est pas encore arrivé, parce qu'en vérité il fuit chaque situation où sa faiblesse ressort. Et le pire c'est qu'il ne sait même pas la raison. Il y a bien ce petit garçon, dont le jeune Américain est tombé fou amoureux. Son fils, celui qu'il a eu avec Alexis Henney, la première Henney à être tombé dans ses filets avant qu'il ne la trompe avec sa propre soeur, faisant tomber chaque domino les uns après les autres, avant d'amèrement se souvenir, qu'il y a un temps, il l'avait aimé. De tout son coeur, de toute sa force. Assis dans sa voiture de taxi, le jeune homme ne comptait plus ses heures, c'est d'ailleurs la raison pour laquelle, il était en train de bailler à cet instant précis. Il repensait à ses parents, à la vie qu'il aurait pu avoir si il n'avait pas jouer au con. Mais pour autant, sa vie se finira en désastre, et personne ne le fera changer d'avis. Il y croit tellement, qu'il fait tout pour que ça arrive. Peut-être pour se prouver que quoi qu'il se passe, il arrivera toujours à se relever. Au calme, il entendit pourtant crier à l'extérieur, et quelque chose qui ressemblait à des coups de feu. Tandis qu'il tenta de savoir d'où venait ses bruits, il jeta un bref regard dans son rétroviseur. En vain.
made by roller coaster

________________
 
.

uc
Revenir en haut Aller en bas

Kayden Genovese

avatar

CRÉDITS : ELOW ;

INSCRIT LE : 12/01/2017
MESSAGES POSTÉS : 164


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: (charlie, libre) ∴ (thea, remus)

MessageSujet: Re: (kayden) dis, ce costume qu'on enfile tous les jours, est-il sur-mesure ?   Mar 24 Oct 2017 - 18:08



Dis, ce costume qu'on enfile tous les jours,
est-il sur-mesure ?

C’est toujours la même histoire. Quelqu’un a besoin d’aide. L’argent manque, l’argent disparaît. Cette âme en peine cherche une solution et se tourne vers une famille en particulier. Une famille qui tend l’argent chaleureusement pour la reprendre à coup de couteau dans le coeur. Le bonheur revient un certain temps, jusqu’au retour des problèmes. Un cercle, horrible et efficace, qui pousse le surnommé Jupiter à devoir faire face à l'emprunteur. Mentalement, il sait ce qui l’attend. Des pleurs, des cris, des mots de haine et de tristesse. Kayden a l’habitude. Il fait ce job depuis qu’il est en âge de respirer. Son rôle est simple : les coups doivent partir si l’argent n’est pas rendu. Les menaces, les avertissements, tout ça, c’est la routine. Mais le dernier jour. Le jour où tout doit être fini, ce jour-là il sait. Il sait que ces poings vont partir. Garant sa moto un peu plus loin, il se dirige sans problème vers le lieu de rendez-vous dans une démarche calme. Il jette sa cigarette peu avant de tourner dans une rue plus petite et discrète. Surprise. Un groupe. Un piège. Ils sont cinq.

Pezzo di merda. (enfoiré). Sans attendre, les coups sont lancés. Deux armes font leurs apparitions et Kayden évite une balle de justesse. Elle lui effleure l’épaule et le pousse à devoir prendre la fuite. Attrapez-le ! Entend-il derrière lui, alors qu’il court. Il n’aura jamais le temps d’atteindre sa moto, il le sait. Précaution de merde. Voilà qu’il risquait sa vie à cause d’une règle idiote qu’il s’était lui-même imposé. Il se baisse entendant un coup contre un mur puis aperçoit un taxi. Le chauffeur est là. Il tourne rapidement et balance des poubelles en guise de divertissement avant de plonger à l’arrière de l’engin, tête en avant.

Fonce ! FONCE ! Un coup de feu puis un autre surgisse. Les deux touches la voiture. Kayden a juste le temps de regarder derrière lui les visages de ces idiots. Encore un groupe qui allait se faire hacher. Oui, hacher. Son frère, boucher, avait un goût particulier pour la violence et Kayden détestait ça. D’un coup, il grimace le forçant à sortir de ces pensers. Il saigne. Rien de grave - il va survivre. Ça n’a pas d’importance car son regard capte quelque chose : ils entrent dans une voiture.

Plus vite ! C’est dans ces moments-là qu’il regrette une chose : ne pas avoir d’arme. La famille Genovese voulait vraiment sa mort… Les enfoirés...


________________

you'll never change

il y a des routes qui changent,
mais des coeurs qui persistent.

Revenir en haut Aller en bas
 
(kayden) dis, ce costume qu'on enfile tous les jours, est-il sur-mesure ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROKEN MIRROR :: REALITY #1 (ORIGIN) :: OLD TOWN-
Sauter vers: