my key to your place


Partagez | 
 

 my key to your place

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Matthew Runshell

avatar

CRÉDITS : masayume

INSCRIT LE : 01/06/2016
MESSAGES POSTÉS : 356


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP:

MessageSujet: my key to your place   Sam 16 Sep 2017 - 14:35

La situation n'était pas des plus confortables. A dire vrai, Matthew souffrait comme il n'avait encore jamais souffert. Il pleurait très souvent l'absence pesante d'Eve, sa fiancée, qui lui manquait atrocement. Toujours persuadé qu'elle l'avait quitté pour un autre, il ne pouvait s'empêcher de se demander ce que l'autre avait de mieux et de plus à lui offrir. Il n'était pas parfait et s'en rendait chaque jour compte depuis le départ d'Eve. Il était bien plus renfermé, ne souriait que pour faire plaisir à Jasmin ou ses proches. Quoique ce n'était pas exactement la vérité, il lui arrivait de passer des moments de joie avec sa fille et ses amis, mais ils étaient rares. Il avait conscience d'en faire trop, d'agir comme un adolescent pleurant sa petite amie. Mais que pouvait-il faire à cela ? Même s'il l'avait voulu, il n'aurait pu se mentir à lui-même et prétendre être quelqu'un d'autre. Il avait à de nombreuses reprises constaté le désastre que pouvaient commettre des sentiments refoulés. Il préférait régler ses problèmes dès aujourd'hui plutôt que demain, lorsque le placard déborderait. Non, très peu pour lui. Ses collègue pouvaient le qualifier de fragile autant de fois qu'ils le voulaient, il s'en fichait. Il pleurait s'il en avait envie. Et puis merde. « Papa, quelqu'un a sonné la porte ! » cria Jasmine déjà aux aguets. Matthew se pressa jusqu'à celle-ci afin de s'assurer qu'elle n'aurait pas ouvert, comme sa mère le lui avait appris. Elle n'en fit rien. « On dit quelqu'un sonne à la porte ma puce. » Il déposa un baiser sur sa longue chevelure. « C'est qui ? » demande la petite, l'oreille collée contre la porte comme si elle allait lui révéler un secret défense.
« Encore vous ? » dit-elle à l'adresse des Henney, avec tout le tact dont elle savait faire preuve. Il était vrai qu'ils passaient très souvent par ici, mais Matthew s'agenouilla devant elle. « Jasmine, ce genre de choses ne se disent pas, tu m'entends ? Excuse-toi. » Il attendit puis alla déposer un baiser sur les joues de son amie et s'empara de son filleul. Il le serra fort contre lui. Cette chaude étreinte lui apporta un peu de baume au coeur. Il s'empressa de poser plusieurs baisers sur ses joues rondes. « Je suis certain que je t'ai manqué depuis hier. » Contrairement à sa fille, Matthew n'avait pas relevé que voilà plusieurs jours qu'ils se voyaient tous. Et ce n'était pas pour lui déplaire. Au contraire.

________________
Listen, listen I would take a whisper
if that's all you had to give.
Revenir en haut Aller en bas

Alexis Henney
PENNY UNSCHULD

avatar

CRÉDITS : lux aetera + tumblr

INSCRIT LE : 18/07/2016
MESSAGES POSTÉS : 1009


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: ★★★ / ★★☆

MessageSujet: Re: my key to your place   Sam 7 Oct 2017 - 15:00

L'idée germait dans l'esprit d'Alexis depuis quelques jours déjà. Ce n'était pas un choix facile qui était devant elle : la jeune femme aimait son indépendance plus que tout. Elle aimait pouvoir danser en sous-vêtement dans son salon ; elle aimait rentrer en plein milieu de la nuit sans avoir de compte à rendre, sinon avoir demandé à ses parents de garder Tobias plus longtemps que prévu. Elle aimait ne penser à personne d'autre quand elle faisait ses courses, sinon à offrir une alimentation saine et équilibrée à son fils. Tout était organisé chez elle comme elle l'aimait et ne demandait aucun compromis. Mais si elle soufflait l'idée qui la travaillait à Matthew, tout pourrait changer. Son emploi du temps aussi, mais après tout, il était déjà si chamboulé ces derniers temps que cela ne changerait probablement pas grand chose... Preuve en était que cela faisait des semaines qu'Alexis n'était pas allée danser, elle qui aimait pourtant ça tant. Elle ne le regrettait pas pour autant – c'était quelque chose à faire, c'était son rôle, et cela ne la gênait pas une seule seconde. Ses sacrifices en valaient la peine puisqu'elle voyait parfois un sourire se dessiner sur le visage de son meilleur ami, et que sa filleule préférée semblait retrouver du poil de la bête. La situation n'était pas aisée pour autant : Alexis osait à peine imaginer ce que cela devait être de perdre sa maman à un si jeune âge. Quant à la souffrance que traversait Matthew, Alexis ne s'en souvenait que trop... Elle soupira et éteint le moteur de sa voiture. C'était le mieux à faire – du moins, c'était ce qui lui semblait être le mieux à faire. Même pour Tobias – une présence masculine au quotidien lui ferait sans doute le plus grand bien.
Après avoir sorti son précieux de la voiture, elle se dirigea à la porte de Matthew, qui ne tarda pas à lui ouvrir. Alexis eut un sourire amusé en entendant sa filleule leur faire remarquer, aussi peu subtilement que possible, qu'ils se voyaient tous les jours ces derniers temps. Tobias, qui balbutiait de plus en plus, commença à sautiller sur la hanche de sa mère en baragouinant le prénom qu'il voulait être celui de Jasmine. Un sourire radieux sur le visage, lui, semblait être ravi de se retrouver de nouveau chez les Runshell. Alexis sourit en entendant les excuses de Jasmine, et profita que Matthew lui prenne Tobias des bras pour s'accroupir au niveau de sa filleule. « Dis donc, j'espère que tu en as pas marre de voir ta marraine, toi, quand même ? » dit-elle, en la chatouillant légèrement. Il n'en fallut pas plus à la petite pour rire, mais elle ne répondit pas vraiment – et ne tarda pas à retourner jouer au salon. Alexis soupira légèrement ; elle savait qu'elle devrait discuter sérieusement de la situation avec Matthew, mais ne s'attendait pas à devoir convaincre son petit lupin également des bien-faits de ses petits projets. Elle referma la porte derrière, elle, et taquine, tira légèrement sur la manche de Matthew pour avoir son attention. Les poings posées sur ses hanches, elle le regarda, d'un air faussement blessé : « Et moi, je ne t'ai pas manqué ? » Elle lui tira la langue, et n'attendit pas sa réponse pour se diriger vers le salon. Elle déposa les affaires de Tobias contre le canapé, et observa les lieux comme si elle les découvrait pour la première fois. Alexis n'était pas allée jusqu'au bout de son idée, mais une chose lui apparaissait évidente : elle ne pourrait pas vivre ici. Pas avec le fantôme d'Eve qui donnait une atmosphère particulière à cet appartement. Et puis, si Matthew acceptait sa proposition, souhaitait qu'ils deviennent colocataires, Alexis tenait à ce que l'appartement soit autant le sien que celui de son ami. Il fallait limiter au maximum les risques de conflit – qui serait sûrement inéluctable. A leurs âges, on se montrait moins compréhensifs face à certains travers. Pour l'heure, cependant, il s'agissait plutôt de désamorcer la mauvaise humeur de sa filleule. « Groot – Alexis avait pris l'habitude de l'affubler de ce surnom, depuis qu'ils avaient découvert leur passion commune pour les Gardiens de la Galaxie - j'me disais qu'on pourrait aller faire des courses, et faire une surprise à Jasmine en lui préparant des lasagnes maison et un cheesecake chocolat blanc fruit rouges ? » lança-t-elle d'un air innocent. Elle n'était pas tout à fait certaine que ce soit les plats qu'elle préfère vraiment, mais c'était en tout cas ceux qu'elle ne manquait jamais de réclamer à sa marraine lorsqu'elle venait séjourner quelques jours chez elle.

________________


I AM BRAVE I AM BRUISED
Revenir en haut Aller en bas

Matthew Runshell

avatar

CRÉDITS : masayume

INSCRIT LE : 01/06/2016
MESSAGES POSTÉS : 356


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP:

MessageSujet: Re: my key to your place   Mer 11 Oct 2017 - 7:43

Il ne se souvenait plus de la dernière fois qu’il avait passé plus d’une semaine sans voir Alexis. A vrai dire, la question ne lui venait même pas à l’esprit tant il lui semblait naturel et habituel de passer autant de temps avec elle. Autrefois, c’est-à-dire avant the departure, le rythme de leurs rencontres n’était pas aussi effréné — quoiqu’Eve aurait sauté sur l’occasion pour dire l’inverse si elle avait été présente pour le faire. Ce n’était pas l’envie qui avait manqué, plutôt les réactions diverses de leurs compagnons respectifs et puis, tout simplement, la vie. Matthew ne s’était même pas rendu compte du changement. Alexis s’était imposée dans sa vie, à la fois comme aide précieuse et réciproquement. Il l’aidait autant qu’elle l’aidait. Bientôt, sa présence était devenue indispensable, à la fois pour lui et sa petite Jasmine. Malgré l’air désinvolte et presque agacé de la petite, il savait à quel point la venue des Henney l’excitait à chaque fois. Elle aussi s’était habituée à leur présence. Matthew ne s’était pas une seule fois posé la question de savoir s’il ne lui imposait pas une présence étouffante. Il n’était pas le seul à souffrir, Jasmine avait perdu sa mère et si elle ne ressentait pas la haine qui germait dans l’esprit de son père, la petite avait tout de même conscience que sa mère l’avait quittée et délaissée. Elle avait besoin d’être entourée, de sentir qu’elle comptait pour quelqu’un même si, à l’évidence, ce n’était pas le cas pour sa mère. Les Henney avait rempli ce rôle à la perfection. Ils étaient un soutien, un support inestimable. Matthew n’aurait jamais surmonté tout cela sans eux. Encore une fois, il ne se posait pas la question. « Bof, deux fois rien. » répondit-il à son amie, lui rendant sa grimace. Il n’avait guère besoin de lui dire de faire comme elle puisque c’était chez elle. Immobile, il la regarda déposer les affaires de Tobias le plus naturellement possible. Il ne put s’empêcher d’embrasser une nouvelle fois le front de son filleul, toujours dans ses bras. « J’avais prévu de commander des pizzas mais comment dire non à des lasagnes maisons ? » C’était pour ce genre d’initiatives, de si bonnes idées que Matthew prenait plaisir à voir traîner sa meilleure amie chez lui. Rien que cela. « Surtout si c’est toi qui les prépare, Grootie. » la taquina-t-il, en réponse à sa référence. Et s’ils regardaient les Gardiens de la Galaxie ce soir ? Matthew s’imaginait l’air ravi qui illuminerait le visage d’Alexis tout autant que les grognements de sa fille qui, de la même manière qu’elle râlait de voir sans cesse les Henney, n’hésiterait pas à babiller à ce propos. « On essaye de corrompre la jeunesse, hein ? » dit-il en se rapprochant de son amie, presque à voix basse. « Je fermerais les yeux sur le fait que c’est ma fille que tu essayes de mettre dans ta poche de manière peu morale, si tu t’occupes de nous faire un bon repas. » Il l’embrassa sur la joue et cligna des yeux à plusieurs reprises. Il répéta son geste à l’adresse de son filleul qui trouvait a fortiori très drôle de voir son parrain faire l’idiot.

________________
Listen, listen I would take a whisper
if that's all you had to give.
Revenir en haut Aller en bas

Alexis Henney
PENNY UNSCHULD

avatar

CRÉDITS : lux aetera + tumblr

INSCRIT LE : 18/07/2016
MESSAGES POSTÉS : 1009


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: ★★★ / ★★☆

MessageSujet: Re: my key to your place   Dim 3 Déc 2017 - 19:09

Alexis grimaça quand elle entendit Matthew parler de pizza. Ce n’était peut-être que le fruit de son imagination, mais depuis qu’Eve avait disparu, elle constatait que la quantité de pizzas ingurgitée était plus forte que la moyenne qu’elle lui connaissait mais aussi qu’il n’était sain d’en manger. A dire vrai, elle finissait par se demander s’il ne se nourrissait pas convenablement que quand elle était dans les parages. Elle secoua la tête lorsqu’il demanda à ce qu’elle les prépare. Si Alexis voulait que leur cohabitation se passe bien, il fallait qu’elle mette en place un certain nombre de règles. Elle était ravie de pouvoir aider son ami, et ferait tout pour cela mais il était évident que ce n’était pas lui rendre service que de tout faire pour lui. Elle ne put cependant de s’empêcher de sourire lorsqu’il lui montra qu’il avait vu clair dans son jeu depuis le début, et elle ne put que lui rendre un air aussi angélique que celui qu’il lui donnait en cet instant. Elle secoua la tête, et clarifia ce qu’elle avait en tête – la réceptivité de son ami déterminerait probablement le fait qu’elle énonce ou non sa proposition ce soir. « Non, non. Je t’aide à faire les courses, mais c’est toi qui les prépare avec Jasmine. Moi, je supervise ! » lança-t-elle, aussi fermement et gentiment que possible. Mais pour expliquer sa position vers son amie, Alexis décida d’utiliser une technique qu’elle avait lu une fois, et qui l’aiderait sûrement à ouvrir les yeux de Matthew. Il fallait exprimer ce que l’on ressentait et non ce que l’on reprochait à la personne, pour essayer de leur faire voir notre point de vue, même si leur attitude n’était pas nécessairement réprimandable en soi. « Je t’avoue que je suis un peu fatiguée en ce moment. » Elle retira ses chaussures et s’installa en tailleur sur le canapé en faisant retomber sa tête sur le dossier. « J’ai l’impression de courir partout alors… ça me ferait vraiment très plaisir de te regarder préparer le repas. » Naturellement, Alexis n’avait pas résisté à l’envie de terminer sa phrase sur une touche d’humour, sachant pertinemment qu’elle ne résisterait pas à l’envie de mettre la main à la pâte une fois que les festivités seraient lancées. Elle essayait simplement de donner un coup de pouce à Matthew, pour qu’il range un peu plus ses affaires, et reprenne sa vie en main. Peu importait que Eve fasse partie des personnes victimes de The Departure, ou qu’elle soit partie volontairement, la vie continuait et celles de Matthew et Jasmine les premières. Elle se redressa pour s’installer en seiza, et décida finalement de lui dire ce qu’elle avait en tête. C’était peut-être un peu idiot, mais elle avait peur de finir par lâcher le morceau à un moment inopportun, et cela serait tout de même idiot. L’idée de vivre ensemble était très belle sur le papier mais c’était une discussion que Matthew et Alexis devaient prendre le temps d’avoir avant d’en parler à Jasmine. Peut-être y serait-il tout à fait opposé, d’ailleurs. « J’ai eu une idée tout à fait indécente, mais elle nous simplifierait beaucoup la vie à tous les deux. Mais je ne suis pas sûre que tu le mérites… » conclut-elle, avec un sourire en coin.

________________


I AM BRAVE I AM BRUISED
Revenir en haut Aller en bas

Matthew Runshell

avatar

CRÉDITS : masayume

INSCRIT LE : 01/06/2016
MESSAGES POSTÉS : 356


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP:

MessageSujet: Re: my key to your place   Sam 6 Jan 2018 - 11:42

Cuisiner était une passion qu’il avait depuis longtemps. Il se souvenait du temps où il prenait plaisir à venir aux côtés de sa mère et mettre la main à la pâte… ou plutôt mettre ses mains un peu partout et finir au coin parce qu’il avait tout sali. C’était tout naturellement qu’il s’était orienté vers la cuisine quand vint le moment du choix si redouté. Aujourd’hui encore, il aimait son travail. Il était fier de pouvoir dire que, chaque matin, il se levait de pieds ferme et n’allait jamais au Singing Siren Motel à reculons. Depuis The Departure, les choses avaient quelque peu changées. Son travail était devenu un exutoire, il s’y rendait même lorsqu’il n’était pas de service, accumulait les heures supplémentaires. La raison n’était pas seulement l’argent, Eve était partie et n’avait pas pris soin de verser une pension alimentaire, or il avait un loyer à payer et une fille à sa charge. Il refusait de changer son train de vie - il continuait de payer une babysitter pour la récupérer avec l’école, ses cours de dessin et de danse. Mais là n’était qu’une excuse. Il fuyait. La vérité était la suivante : il se donnait corps et âme pour s’occuper l’esprit, ne pas avoir à penser. Il dormait avec sa fille, tous les soirs parce que ses nuits s’écourtaient chaque fois un peu plus sans quelqu’un à ses côtés. Ce ne fut qu’une fois qu’il mis en place cette tradition qu’il parvint à prendre son sommeil. Cet arrangement semblait convenir à sa fille, ce qui était le plus important finalement. Mais il fuyait, il ne faisait que cela en ayant pourtant l’impression d’encaisser tous les coups. Il se rassurait en se disant qu’il faisait ce qu’il pouvait et qu’il se débrouillait pas trop mal. Jasmine et lui mangeaient à leur faim, dormaient mieux et respiraient. Qu’importe qu’il ne passait plus son temps à cuisiner de bons plats le soir pour sa famille. Il reprendrait plus tard, sa fille ne semblait de plus pas le moins du monde chamboulée dans ses habitudes. Aussi, quand sa meilleure amie lui informe que ce sera à lui de préparer les lasagnes, Matthew fait la moue. Ses lèvres se mettent légèrement en avant, les coins vers le bas, les yeux suppliants. Il savait que ça fonctionnait, que ça pouvait fonctionner… bon, que ça avait fonctionné une fois lorsqu’il était enfant. Il ne s’attendit cependant pas aux confessions auxquelles s’adonna Alexis. Il se sentit quelque peu coupable de ne pas avoir remarqué la fatigue accumulée par son amie même si, après tout, ce n’était que la suite logique des événements des mois passés. Elle aussi avait perdu gros, Matthew avait peut-être parfois tendance à l’oublier. Il se dirigea vers la cuisine et revint aussitôt auprès de son amie. “Est-ce que ça te ferait tout autant plaisir de me voir mettre cette barquette au four et que nous festoyions ensuite ?” Un sourire taquin dévoila chacune de ses dents, il y mit tout son coeur afin qu’elle accepte. Il n’avait pas envie de perdre de temps à la boutique du coin, il avait envie de rester ici, avec sa nouvelle famille, au chaud. Ils se contenteraient bien de lasagnes déjà préparées pour une fois, non ?
Son attention fut entièrement accaparée par l’air déterminé que pris son amie. Pour dire, il se redressa même dans ce canapé pourtant si confortable. Il ne vit pas où son amie voulait en venir et se trouva dans une humeur décidément taquine, aussi lui répondit-il : “Tu sais… techniquement, je suis encore marié avec Eve… Ca me mettrait mal à l’aise de devoir refuser ta demande en mariage, Lexlex. Je sais que tu penses au pactole que ton fils se ferait à être mon héritier mais…”

________________
Listen, listen I would take a whisper
if that's all you had to give.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: my key to your place   

Revenir en haut Aller en bas
 
my key to your place
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROKEN MIRROR :: REALITY #2 (REFLEXION) :: OLD TOWN :: Habitations-
Sauter vers: