it truly broke my heart to have to watch her leave


Partagez | 
 

 it truly broke my heart to have to watch her leave

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Peter Dawson

avatar

CRÉDITS : schyzophrenic

INSCRIT LE : 18/07/2016
MESSAGES POSTÉS : 354


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP:

MessageSujet: it truly broke my heart to have to watch her leave   Mar 12 Sep 2017 - 22:14

Heureusement que Peter n'avait absolument pas conscience de l'existence d'Origin. Sinon, il aurait nécessairement fait le lien entre la disparition d'Elsa, et celle d'Aly. Oh, il n'aurait probablement compris qu'elles étaient toutes deux des disparus, mais il se serait dit que le sort s'acharnait sur lui. Que quoiqu'il advienne, il serait toujours contraint de perdre les gens qui lui étaient chers. Par chance, cependant, le sort n'était pas aussi cruel. Peter vivait sans avoir du tout conscience de cette existence, et lorsqu'Aly disparut, il ne chercha pas quel pouvait être ce lien invisible, mais simplement à comprendre ce qu'il se déroulait. Cela faisait des semaines qu'il cherchait à obtenir de ses nouvelles. Ils s'étaient certes légèrement éloignés ces derniers temps mais c'est simplement parce qu'elle s'était fiancée à Abel et que ce dernier n'était pas son plus grand fan... Et puis, Peter connaissait son caractère : peut-être s'était-il montré plus dur avec elle qu'il ne l'avait voulu sans même s'en rendre compte, que ses mots avaient dépassé sa pensée... Il avait donc cherché à lui laisser du temps, s'imaginant que le tout était peut-être de sa faute, mais plus les semaines étaient passées, plus il s'était rendu compte que son silence radio était suspect. Et au vu de la carte postale qu'il venait de recevoir... il ne s'était pas trompé. « Peter, je suis partie. J'ai besoin de respirer. Je vais bien, ne t'en fais pas. Aly. » Et aucun moyen de la contacter... Cela faisait des semaines désormais que son numéro de téléphone était pas attribué... Quand entendrait-il à nouveau parler d'elle ? Elle lui manquait. Énormément. Mais plus que ça, il avait peur qu'il se soit passé quelque chose qui ait changé la jeune femme à jamais. Et naturellement, le coupable était tout désigné. Pour éviter un drame, cependant, il préférait ne pas le voir. Contactant la famille d'Aly, il se rendit rapidement compte que personne n'avait plus de nouvelles que lui... Au contraire, même. Il faisait partie des privilégiés... Peter avait du mal à y croire, et commençait à croire que Abel avait peut-être vraiment déconné... Peter résista à l'urgence d'aller lui casser la figure, cependant, et retourna chez lui, tout en se creusant la tête pour trouver un moyen de la faire rentrer, mais surtout où elle aurait pu aller... Il avait déjà écumé tous les endroits où elle se serait réfugiée habituellement...

Ainsi, quand quelques jours plus tard, le regard de Peter tomba sur Abel, tout son corps réagit. Chacun de ses muscles se tendit, et ses poings se serrèrent. « Peter, qu'est-ce qu'il se passe ? » demanda Wes, à qui il était en train d'expliquer les rudiments du métier. «  Rien. » répondit-il, d'un ton sans appel. Poussant un soupir, il tenta de se calmer et descendit sa pinte de bière d'une traite, la faisant tomber dans un bruit sourd sur la table. Il voulait sincèrement ne rien faire – cela ne ferait pas revenir Aly, et il n'avait pas particulièrement envie de passer pour le mauvais bougre. Étrangement, encore moins devant Wes, que devant les autres. Il soupira. «  Wes, rentre chez toi, on parlera plus tard. » Il n'attendit pas de voir si le jeune homme l'écoutait, et déposa un billet pour payer leur verre sur la table. Il traversa ensuite la rue, sans vraiment regarder s'il risquait de se faire écraser et se rua sur Abel, le poussant violemment contre le mur. «  Qu'est-ce que tu lui as fait, p'tit con ? »

________________


Gardens in the desert.
Revenir en haut Aller en bas

Abel Anderson

avatar

CRÉDITS : dark dreams.

INSCRIT LE : 14/08/2017
MESSAGES POSTÉS : 19


MessageSujet: Re: it truly broke my heart to have to watch her leave   Sam 16 Sep 2017 - 23:21

La date lui a sauté aux yeux ce matin, le narguant. Ça fait trois mois qu'elle est partie sans se retourner. Depuis, c'est le silence radio. Pas la moindre nouvelle. Pas de trace d'elle. Et toujours cette même voix sur son répondeur. Le numéro que vous avez demandé n'est plus attribué. Abel s'acharne toujours. Plutôt deux fois qu'une. En vain. Il sait bien qu'elle a changé de numéro. Pourtant, il tente encore. Avant, il essayait tous les jours. Plus le temps passe, plus il espace ses appels. Si elle lui avait donné un début d'explication, il pourrait tenter d'avancer, de tourner la page. Mais non. Elle est partie, comme ça, sur un coup de tête. Balayant cinq années sans le moindre remord. Le laissant seul. Seul avec toutes les questions qui le hantent. Avec ce moral à zéro. Avec cette douleur. Avec cette impression d'être déjà six pieds sous terre et de tenter tant bien que mal de remonter à la surface. Où est-ce qu'il a merdé ? Qu'est-ce qu'il a pu dire ou faire pour qu'elle ressente le besoin de fuir ? Leur relation n'était pas tous les jours simple, il le sait. Ils ont eu des hauts et des bas, comme tout le monde. Ce n'était pas les montagnes russes, le grand huit, mais ce n'était pas si plat. Ils étaient heureux. Il l'était. Elle semblait l'être aussi. Il ne cesse de se dire que si elle lui avait parlé de ce qui pouvait la déranger, il aurait fait des efforts. Il se serait plié en quatre pour elle, pour eux. Sauf qu'elle n'a rien fait. Ou peut-être que si. Peut-être qu'elle lui a envoyé des signes qu'il n'a pas vu. Non. Elle n'a rien fait. Il l'aurait vu, su.

Il quitte l'appartement. Fuyant tout ce qui le renvoie à son départ. Ce costard neuf qu'il a acheté avec Logan pour ce mariage qui ne se produira probablement jamais. Ces souvenirs d'eux. Ces affaires oubliées, abandonnées. Il a besoin d'air, de réponses aussi, mais il sait qu'il ne les obtiendra pas. Il se traîne à l'extérieur, se forçant à cacher sa douleur. Il avance sans but. Cherchant simplement à fuir quelque chose qu'il ne peut pas laisser derrière lui. Une de perdue, dix de retrouvées. Quelle connerie. Il observe les gens sans les voir, cherchant désespérément un visage. Son visage. L'espoir fait vivre qu'ils disent. Il fait souffrir, oui. Il ne le voit pas arriver. Peut-être que s'il l'avait aperçu, il aurait mis de côté le fait qu'il ne l'apprécie pas vraiment pour obtenir de ses nouvelles. Peut-être. Ça ne serait pas la première fois. Pas la dernière non plus. Mais il ne le voit pas. Il n'a d'ailleurs pas le temps de voir venir quoique ce soit. Son corps est repoussé contre la vitrine d'une épicerie ouverte sept jour sur sept. Sa tête heurte le carreau.
- Qu'est-ce que tu lui as fait, p'tit con ? 
Il perçoit enfin le visage de son agresseur. Peter. Nul besoin de sous-titres (ni de parenthèses) pour comprendre de qui il parle, de quoi il parle. Elle. Aly.
- Rien qu'il lance un peu trop fort à son assaillant tout en se dégageant de sa prise.
Instinctivement, il passe une main sur sa tête, là où il y a eu l'impact. Il scrute le jeune homme. Il voit bien son regard sombre, mais il ne le comprend pas. Chaque fois qu'Abel a essayé d'obtenir un indice sur l'endroit où pourrait se trouver Aly auprès de Peter, ce dernier l'a simplement envoyé chier. Pourquoi ce changement ?
- T'as eu des nouvelles d'elle ?
Son ton est presque suppliant. Il se fiche de savoir qu'il risque probablement de s'en prendre une sans la moindre raison. Il veut juste savoir, comprendre.
- Tu sais pourquoi elle est partie ?
S'il prenait le temps, il verrait à quel point il a l'air ridicule. Mais ça n'a plus la moindre importance.
Revenir en haut Aller en bas

Peter Dawson

avatar

CRÉDITS : schyzophrenic

INSCRIT LE : 18/07/2016
MESSAGES POSTÉS : 354


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP:

MessageSujet: Re: it truly broke my heart to have to watch her leave   Lun 6 Nov 2017 - 23:37

Il déteste cet homme qu'il devient, qu'il est devenu. Il déteste ce que perdre Elsa a fait de lui, et plus que tout, il déteste ne pas avoir été au-dessus de tout ça. Il aurait aimé, pourtant – ce qu'il aurait aimé savoir lui pardonner, tirer un trait sur cet amour naissant et continuer sa vie comme si de rien n'était. Mais il n'a pas pu, ni su. Peu à peu l'homme qu'il était s'est délité, pour disparaître derrière ce vieux bougre qu'il prétend être devenu mais ne sera jamais vraiment. Il faut dire qu'il n'y a pas eu qu'Elsa mais sa carrière aussi, qui s'est envolé en fumée. Il n'avait pas grand chose pour se rattraper, pas tellement de choses qui lui donnaient envie de rester lui-même, et de s'accrocher à ce qu'il avait été. Sa vie était si chouette, quand il ne la passait pas en colère... Mais peu importait ce qu'il traversait au fond, puisque Aly parvenait toujours à lui faire voir la vérité en face, à retrouver les pieds sur terre. Oui, leur amitié s'était quelque peu... désagrégée, fragmentée tout du moins avec le temps mais quand il leur arrivait de se retrouver, c'était comme si rien n'avait changé, comme si leur amitié était intact. Peter sentait chacun de ses muscles se détendre, ne serait-ce que pour quelques minutes... Cela ne l'empêchait pas de se montrer moralisateur, de rappeler à Aly combien elle gâchait sa vie avec ce bon à rien d'Abel, mais il la savait heureuse et au fond, il savait qu'il n'avait pas tout à fait tort... Du moins, c'était ce qu'il avait cru jusqu'à ce que Aly disparaisse du jour au lendemain. A ce jour, Peter ne savait toujours pas ce qui l'avait retenu pendant ses douze dernières semaines d'aller frapper à sa porte – ou plus exactement comment il s'était contenté de l'envoyer voir ailleurs s'il y était quand . Mais le fait est qu'il ne l'avait pas fait. Il s'était contenté d'envoyer des messages avec parcimonie à son amie, espérant que le problème ne venait pas de lui. Car après tout, cela ne l'aurait pas tant étonnée qu'elle aussi ait fini par l'abandonner...
Mais en cet instant, alors que Abel se trouvait droit devant lui, Peter ressentait toute la haine qu'il avait pu ressentir contre ce dernier, et contre lui-même aussi (il devait bien se l'avouer, à défaut de l'avouer au fiancé de son amie). De ne pas avoir su la retenir, oui mais aussi, et surtout, de ne pas avoir su détecter qu'elle n'allait pas aussi bien qu'elle le disait, de ne pas avoir su comment soulager sa peine, et lui permettre de ne pas souffrir au point de devoir tout abandonner derrière elle. Mais cette rencontre n'était pas comme toutes celles qu'il avait pu avoir avec Abel, tout simplement parce que le message d'Aly avait été on ne peut plus explicite. C'était fini : il ne la reverrait plus. Elle ne reviendrait pas, et pas même pour son vieil ami, ou pour donner des nouvelles à ses proches. Ce n'était pas simplement un « je vais bien, ne t'en fais pas » mais également un « au revoir » et c'était ça que Peter supportait le moins. Attendant une réponse à sa question, Peter ne chercha pas à montrer sa supériorité physique à Abel quand il le repoussa. Il ne tenait pas particulièrement à se battre, simplement à expier toute cette haine et cet agacement qu'il avait en lui – mais au fond, Peter n'était que trop conscient que Abel n'était coupable que d'un millième de ce qu'il ressentait... L'ancien reporter ne pouvait en réalité s'en prendre qu'à lui-même pour l'homme qu'il était devenu...
Lorsque les mots parviennent à ses oreilles, Peter réalise que bien qu'ils ne pourront jamais être amis, que trop de choses les sépare, en cet instant, Abel et lui-même sont peut être les plus à même de comprendre ce que traverse l'autre. Il voit la détresse dans son regard, entend bien dans sa voix qu'il donnerait n'importe quoi pour avoir ne serait-ce qu'un message de son ex fiancée. Il hésite, secoue la tête, et se rappelle pourquoi il est devenu ce qu'il est : il déteste cette peine, cette compassion encore plus. Il ne supporte plus de laisser ses sentiments guider sa vie, tout du moins ce qui l'affaiblisse. La colère, c'est ce qui lui donne le courage d'avancer, mais la peine, comme celle qu'il ressent en cet instant, ne fait rien d'autre que de lui arracher toutes ses forces – et toute volonté. Il soupire, une fois de plus, et regarde Abel avec ce même air dédaigneux qu'il arbore chaque fois qu'il le croise. Et pourtant... cette fois, cet air dédaigneux, il se le destine à lui-même. Vois-tu seulement ce que tu es devenu Peter ? Dans une autre vie, tu aurais allié tes forces à celle d'Abel pour retrouver Aly, plutôt que de le plaquer contre le mur. Il lance une autre injective, mais avec moi de conviction cette fois : « Ne fais pas l'innocent ! On sait très bien tous les deux que c'est à cause de toi qu'elle est partie. » On ne sait rien, et surtout pas Peter. Il fait les cent pas, perdant patience, mais sachant pertinemment que cela serait le moment parfait pour tendre une main vers Abel et enterrer la hache de guerre. Mais en est-il seulement capable, quand cette fois, il a un coupable tout trouvé ? Elsa, c'était de sa faute mais Aly... il est parfaitement innocent. Il ne peut s'en prendre qu'à Abel. Et pourtant... pourtant, il glisse la main dans sa poche, hésitant, et sort la carte postale qui a déclenché sa rage... « C'est tout ce que j'ai. » dit-il, en lui tendant, presque résigné, mais le ton toujours hargneux. Plus pour la forme, que par réelle conviction.

Spoiler:
 

________________


Gardens in the desert.
Revenir en haut Aller en bas
 
it truly broke my heart to have to watch her leave
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROKEN MIRROR :: REALITY #2 (REFLEXION) :: ELYSIUM DISTRICT-
Sauter vers: