GROUPE N°1 ~ ADOPTE UN KEN !


Partagez | 
 

  GROUPE N°1 ~ ADOPTE UN KEN !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Eron Delenikas

avatar

CRÉDITS : Thinkky

INSCRIT LE : 23/05/2016
MESSAGES POSTÉS : 191


MessageSujet: GROUPE N°1 ~ ADOPTE UN KEN !   Sam 9 Sep 2017 - 14:46



groupe 1 : adopte un ken !

~~~


Ivory Fountain Park, 09 09 2017
Vous êtes parvenus jusqu'à la fontaine, hypnotisé comme les autres par le délicieux spectacle de la fontaine. Mais, très vite, un clone vous demande de le suivre pour participer à un atelier organisé par AnthroX Corp. Vous hésitez ou au contraire vous dépêchez de suivre son pas rapide, fier d'avoir été sélectionné par cette entreprise si prestigieuse.
Vous entrez dans un petit chapiteau entièrement transparent, si bien que vous voyez les badauds jaloux qui donneraient beaucoup pour être à votre place. Mais vous n'avez guère le temps de vous sentir gêné d'être ainsi épié ou de profiter de votre moment de gloire, une lumière étincelante dévoile un magnifique clone derrière un pan transparent. Vous entendez votre voisine prier pour que les vêtements de ce terrible étalon s'accordent au décor et deviennent également transparent. Et vous ?


EXPLICATIONS
Voici votre groupe de jeu. Le but est que l'intrigue avance, il est donc préférable de ne pas faire des posts trop longs. L'ordre de passage est libre mais il devra être respecté par la suite. Restez connectés, il se peut que le MJ vienne pimenter votre jeu. Amusez-vous !

Theodore Hemmick ~ Manfred Fisher ~ Zola Clarke ~ Lauren Prescott ~ Reilly Sadler



________________

(MASTERMIND)
Revenir en haut Aller en bas

Theodore Strasmore
THEODORE HEMMICK

avatar

CRÉDITS : © astoria.; twisty rain.

INSCRIT LE : 19/08/2017
MESSAGES POSTÉS : 244


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: {4/3} : finley, ot3, tallulah, tc.

MessageSujet: Re: GROUPE N°1 ~ ADOPTE UN KEN !   Dim 10 Sep 2017 - 12:51

Tout ça c’était de sa faute. De toute façon dès qu’il y avait un accroc, il était le premier à blâmer, il en était pertinemment conscient. N’était ce pas à cause de lui qu’ils étaient partis du foyer ? En grande partie oui, même si Finley avait assuré que lui aussi en avait marre de cette vie insipide là bas. Toutefois il n’était pas vraiment sur de sa sincérité, pensant réellement que tout ça, il l’avait fait pour lui afin de le protéger suite à ses demandes implicites. Un peu comme ce soir d’ailleurs, il suffisait que le cadet quémande une babiole pour l’obtenir. Son comparse avait beau être celui qui décidait de tout, il était incapable de refuser les caprices de Theo auxquels il cédait un peu malgré lui. Quoi qu’il en soit, comme le gamin avait voulu sortir explorer les environs, fatigué d’être piégé entre quatre murs, ils étaient allés en centre ville. Tant d’effervescence avait fait frisonner son corps malingre, et attisé sa curiosité, il n’était plus habitué à pareil foule, se satisfaisant amplement de la compagnie de son double. Il y avait visiblement une fête à en croire ce ballet de costumes et de robes qui virevoltaient sous ses yeux ébahis. Il avait suffi d’un regard suppliant pour réussir à convaincre Fionn. Cinq minutes pas plus, après ils rentreraient. C’était déjà beaucoup pour ces adolescents en fuite. Ils se mêlèrent à la foule non sans soulever des regards curieux, plus pour leur accoutrement que leurs mains entremêlées qui ne se quittaient pas. Il s’en fichait, il avait l’habitude d’être le centre de l’attention malgré lui, ce n’était pas la première ni la dernière fois. Tout ça glissait sur lui sans susciter le moindre soupçon d’inquiétude dans son coeur. En revanche, à l’instant où on le poussa sur le côté, et qu’il perdit ses doigts, la panique le gagna immédiatement, resserrant ses griffes sur son cou. Il avait disparu. Il se retourna, la respiration saccadée et couru à travers les rangées de tables, en alerte. « Excusez moi vous n’avez pas vu quelqu’un de mon âge ? Des cheveux foncés, une veste en cuir noir ? » Mais personne n’était capable de lui répondre, il paniqua. Et à l’instant où il allait interroger un énième invité, quelqu’un ou plutôt quelque chose se dirigea vers lui d’un pas assuré, lui demandant de le suivre. Son rythme cardiaque s’emballa tel un cheval en plein galop. Les autorités l’avait-il retrouvé ? Ou était ce pour le guider à sa moitié ? Son interlocuteur demeurait hermétique à toutes ses questions et le guida vers un chapiteau transparent. Finley était il là dedans ? Il ne comprenait strictement rien à ce qui se tramait, et il s’en voulait. Oh oui, il s’en voulait atrocement. A peine arrivé, son guide s’était déjà envolé, l’abandonnant là sur le qui vive, complètement sonné. Ses yeux peu habitués à tant de lumière peinèrent à détailler les alentours, et il vit une silhouette se dessiner au milieu d’une estrade. Le public semblait enchanté et les requêtes fusaient de toute part, mais il s’en fichait totalement, il était obnubilé par sa recherche, et son envie urgente de ficher le camp d’ici avant que ça ne dérape. Il avança sur le côté, bousculant les gens sur son passage car il pensait enfin l’avoir vu, aveuglé par tant de luminosité. « Finley !! » Plus un cri déchirant qu'autre chose. Et quelle déception, ce n'était pas lui.  « Excusez moi, je me suis trompé. Je cherchais quelqu'un. » Bredouilla t-il d'une petite voix, les épaules rentrées, en proie à un malaise immense.

________________

- just stop your crying have the time of your life, breaking through the atmosphere and things are pretty good from here; remember, everything will be alright we can meet again somewhere somewhere far away from here. we gotta get away from here stop your crying baby, it'll be alright | @ harry styles.
Revenir en haut Aller en bas

Lauren Prescott

avatar

CRÉDITS : allens + tumblr

INSCRIT LE : 02/01/2017
MESSAGES POSTÉS : 111


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: ★★★

MessageSujet: Re: GROUPE N°1 ~ ADOPTE UN KEN !   Mar 12 Sep 2017 - 10:19

Lauren est forte. Elle peut le faire. Se déplacer toute seule en ville, dans ce monde qu'elle ne connaît pas : évidemment qu'elle en est capable. Si la Lauren qui vivait initialement dans ce monde en était capable, pourquoi, elle, ne le pourrait-elle pas ? Elle ne savait plus exactement qui lui avait proposé de venir à la fête organisé par Eron Delenikas – et une recherche google lui avait permis de découvrir qui était d'ailleurs Eron Delenikas. Mais elle s'était dit que cela serait la parfaite occasion de tester ses limites. Après tout, elle avait réussi à sortir de chez elle à plusieurs reprises ces derniers temps, et elle faisait même ses courses toute seule. Un véritable miracle, que personne ne soupçonnait pourtant. Pour la première fois de sa vie, Lauren se sentait seule. Il n'y avait personne pour voir tous les progrès qu'elle faisait, personne pour les apprécier à sa propre valeur mais surtout... personne pour la protéger. Parfois, Lauren se demandait si elle ne subissait pas les foudres divines pour ne pas avoir essayé de profiter plus de la vie, et pour s'être montrée égoïste et peste à certains moments. Mais le moment n'était pas venu pour une introspection, il lui fallait continuer d'avancer à travers la foule jusqu'à un endroit qu'elle considérerait sans risque. Tout ses sens étaient en éveil, à l’affût du moindre bruit qui n'aurait pas dû se trouver dans une telle fête (ce qui était plutôt compliqué, avec le brouhaha incessant), et du moindre mouvement suspect. Elle n'eut cependant pas le temps de réagir quand on l'attrapa par le bras, fermement, pour la pousser dans un chaQu'espiteau. Les yeux clos comme si sa vie en dépendait, Lauren chercha à tâtons l'arme qu'elle avait prise dans son sac. Tous ses vieux démons ressortaient un à un, la faisant réaliser une chose : elle n'était pas faite pour être aussi courageuse, malgré toute sa bonne volonté. Par chance, le drame fut éviter car elle se retrouva rapidement à l'intérieur d'un chapiteau, et fut contrainte d'ouvrir les yeux quand elle entendit un jeune homme appeler quelqu'un d'autre. De voir que cette tente était translucide la rassura quelque peu, mais n'empêcha pas tous ses membres de continuer à trembler. Pourquoi était-elle donc venue ici ? Elle était occupée à observer tout ce qui se déroulait autour d'elle quand quelque chose qui ressemblait à un éclair, fit apparaître un bel étalon. Qu'est-ce que--- Les poings si serrés que ses ongles attaquaient la paume de sa main, elle s'efforça de rester debout, tout en répétant un laïus, qui, même s'il était audible de ses comparses, ne serait vraiment compris de personne : « Je veux juste rentrer chez moi, s'il vous plaît, s'il vous plaît, s'il vous plaît, s'il vous plaît. »

________________

— This is the first thing I remember. Now it's the last thing left on my mind. Afraid of the dark, do you hear me whisper ? An empty heart replaced with paranoia. I'm so lost ; I'm barely here. I wish I could explain myself, but words escape me. ✕✕
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: GROUPE N°1 ~ ADOPTE UN KEN !   Jeu 14 Sep 2017 - 22:07

La perspective de jouer les testeuses de clones en public n'avait absolument rien de palpitante pour Reilly, condamnée à exercer son talent de menteuse et feindre l'exaltation d'un robot censé reproduire les émotions humaines sans jamais tout à fait y parvenir. Naturellement, si elle avait eu son mot à dire, elle aurait refusé tout net ne serait-ce que l'idée de se rendre à l'Ivory Fountain Park où se déroulait l'événement, mais il avait fallu que Cal s'en mêle et lui demande avec insistance de lui rendre ce service. C'est pour mon boulot, tu comprends, c'est important. Elle n'avait pu retenir un rire amer. Bien sûr que c'était important, puisque son boulot occupait la majeure partie de sa vie, au point de parfois se demander si ce n'était cela qu'il avait épousé au lieu d'une femme abandonnée. Reilly se devait cependant de jouer la carte de la compréhension, et avait simplement hoché la tête sans rien répondre – elle se connaissait trop bien pour ignorer qu'ouvrir la bouche la lancerait dans un flot de critiques qu'elle serait incapable de retenir et elle n'avait pas le courage de s'aventurer sur un terrain miné. Pour le meilleur et pour le pire, se rappela-t-elle en enfilant une tenue élégante et sobre, qui ne laissait aucun doute sur son statut sans avoir besoin de le crier. L'art de la subtilité était difficile à manier, heureusement pouvait-elle compter sur des années d'expérience à tenter de se mêler à la haute société new-yorkaise. Elle n'esquissa pas le moindre signe de surprise lorsque, sur place, on l'attira dans un chapiteau transparent faisant d'elle une véritable bête de foire : évidemment, elle n'avait pas été choisie au hasard, l'égoïsme de Cal l'avait sans aucun doute poussé à proposer sa femme comme cobaye, persuadé qu'elle serait impressionnée par le travail de son entreprise. Ce n'était pas le cas, et elle aurait tout donné pour s'échapper de ce qui lui donnait l'impression d'être une cage. Quelques minutes plus tard, un premier clone fit son apparition, sorti de nulle part sous des « oh » et des « ah » réjouis. Reilly, elle, se contenta de lever les yeux au ciel. Elle avait entendu parler de ces femmes payant des fortunes pour des clones leur servant de gigolo pour assouvir leur fantasme pré-ménopause, mais elle n'avait jamais rejoint le club. Cette exposition lui permit au moins de se conforter dans l'idée qu'elle n'était absolument pas faite pour ce monde-là, et elle n'était visiblement pas la seule. Une autre jeune femme, à côté d'elle, priait pour quitter cet endroit. Reilly ne put s'empêcher de commenter. « Nous sommes deux, dans ce cas. » Sa voix, toujours posée, un rien ampoulée, donnait systématiquement une impression de condescendance, même lorsqu'elle essayait de se montrer sympa – comme dans ce cas précis. « C'est un spectacle navrant. »
Revenir en haut Aller en bas

Manfred Fisher

avatar

CRÉDITS : lux

INSCRIT LE : 04/06/2017
MESSAGES POSTÉS : 112


MessageSujet: Re: GROUPE N°1 ~ ADOPTE UN KEN !   Sam 7 Oct 2017 - 22:12

Manfred n'avait pas vraiment d'opinion sur les clones. S'il leur était reconnaissant d'avoir permis à ses parents de s'enrichir en participant à leur création, il n'avait jamais pris la peine de réfléchir à ce que leur existence pouvait impliquer et se contentait de les traiter comme il traitait tout le monde, sans grand intérêt. Il n'avait rien contre eux, ce qui était déjà un bon début, mais les débats qui pouvaient agiter certains quartiers de la ville avaient le don de le barber. Il savait que certains étaient pour, d'autres contre, et les laissait trancher à sa place. Cette absence de position ne l'empêchait cependant pas d'apprécier les célébrations organisées par les plus grandes sociétés de clonage de la ville et, comme chaque année, sa fidélité le poussa à gagner le stand de AnthroX Corp où un clone l'attira à l'intérieur d'un chapiteau transparent, sans grande résistance de la part de Manfred. Une fois à l'intérieur, celui-ci savoura son statut de privilégié en faisant de petits signes de la main à ceux qui n'avaient d'autres choix que de rester à l'extérieur à les regarder avec envie. Il n'avait aucune idée de ce qui était au programme, ses parents se gardant bien de le mettre dans la confidence, mais il frétilla en reconnaissant Lauren parmi l'assistance et se dépêcha de la rejoindre. Alors, toi aussi tu fais partie des VIP ? Il lui donna un coup de coude de connivence et s'étira ensuite vers l'amie de Lauren, dont le visage ne lui disait rien. Salut ! La glace brisée entre eux, Manfred regarda un peu plus attentivement ce qui se trouvait sous le chapiteau et grimaça à la vue du clone sous verre. Peuh. Et pour les mecs, y'a quoi à voir ? Ils m'ont pris pour une tapette ?

________________

Well I don't love anyone ; oh you're not just anyone, to me.
Revenir en haut Aller en bas

Eron Delenikas

avatar

CRÉDITS : Thinkky

INSCRIT LE : 23/05/2016
MESSAGES POSTÉS : 191


MessageSujet: Re: GROUPE N°1 ~ ADOPTE UN KEN !   Dim 22 Oct 2017 - 19:56


Les invités s’installent tous plus ou moins confortablement sur les fauteuils disposés pour l’occasion ; ceux qui résistent sont respectueusement invités à le faire. Les regards sont fixés sur ce bel étalon qui se déshabille d’une lenteur délicieuse et taquine. Mais il s’arrête bientôt, un sourire malicieux sur les lèvres et pointe de l’index droit son t-shirt, du gauche son pantalon. Vous ne comprenez pas tout de suite ce qui se passe, n’est-ce pas ? Les deux cercles verts et rouges sur le porte-coudes de votre fauteuil sont pourtant formels : rouge pour le haut, vert pour le bas.
Les femmes du premier rang, émoustillées par ce jeu, ne tardent pas à appuyer. Elles ont chacune leur idée sur le déroulé de ce spectacle et sont bien décidées à n'en faire qu'à leur tête.
Mais voilà, certains boutons tardent à être pressées et s’éteindre. Un compte à rebours de dix secondes apparait sur l’écran situé au dos du beau mâle. Ni une ni deux, les femmes accourent auprès des lumières et, après quelques bousculades, parviennent à éteindre toutes les lumières. Un homme, agacé par ce spectacle ridicule, s’écrit : “ Vous êtes complètement tarées, vous n’avez pas honte ?” Mais les intéressées ne l’entendent pas, impatiente de voir leur voeu exaucé : la pièce s’illumine de rouge.

________________

(MASTERMIND)
Revenir en haut Aller en bas

Theodore Strasmore
THEODORE HEMMICK

avatar

CRÉDITS : © astoria.; twisty rain.

INSCRIT LE : 19/08/2017
MESSAGES POSTÉS : 244


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: {4/3} : finley, ot3, tallulah, tc.

MessageSujet: Re: GROUPE N°1 ~ ADOPTE UN KEN !   Mar 24 Oct 2017 - 18:31

Il avait cru voir Finley et le mirage s’était effacé aussitôt qu’il était apparu. Theo était bel et bien perdu au milieu de nulle part avec pour seule compagnie la sienne. Et il regrettait. Il regrettait d’avoir insisté pour venir, il regrettait de s’être embourbé dans cette situation, et il regrettait beaucoup de choses qu’il ne pouvait pas dire. Il étouffa un soupire conscrit, et se pinça l’arête du nez de ses doigts sales. Malgré ce qu’il semblait penser, il était capable de se débrouiller tout seul, il suffisait juste qu’il réfléchisse calmement. Mais comment faire dans cet endroit plein de brouhaha qui n’avait ni queue ni tête ? A l’heure qu’il était, sa moitié devait déjà avoir trouvé une solution, et l’attendait probablement à un point précis qu’il avait repéré sur le chemin en venant. Seulement voilà, le gosse n’était pas comme son ainé, et s’était trop reposé sur son épaule ces dernières années. D’une part par arrangement, et d’autre part, parce que Fionn semblait apprécier ça. Prendre les commandes, décider, mener la barque, ce qui ne le gênait pas outre mesure, puisqu’il trouvait refuge dans cette autorité implicite qu’il exerçait sur lui. Ce soir cependant, il avait réussi à faire pencher la balance en sa faveur comme bon nombre de fois. La plupart du temps, il n’avait qu’à insister pour obtenir ce qu’il voulait. Enfin… tout sauf un truc particulier. Il chassa cette idée de son esprit et se concentra sur les alentours. On ne voyait presque rien à cause des lumières éteintes, et la pression de la foule vers la scène l’empêchait de se concentrer efficacement. À nouveau quelqu’un le poussa sur le côté, et il fut contraint de se tourner vers le centre de l’attention derrière lui. Ses yeux clignèrent à répétition pour s’habituer à la pénombre tel un faon pris dans les phares d’une voiture. Il y avait là un homme sur une scène, à moitié dévêtu (ce qui le fit rougir) qui retirait ses vêtements un à un sans pudeur aucune. Visiblement la foule était captivée par le spectacle, mais Theo, lui, était gêné par pareil étalage. L’individu était certes plaisant à regarder et il n’avait pas pu se retenir longtemps de fixer ses muscles saillants, ou le bas de son ventre qu’il devinait aisément sous son pantalon mais il n’était pas Finley. Il ne serait d’ailleurs jamais Finley. Cette beauté-là était trop factice, irréelle même, en deux mots : sans saveur. Ça ne l’intéressait pas. Il gigota sur lui-même et glissa sur un fauteuil où il se réfugia provisoirement. Dessus des cercles colorés clignotaient d’un éclat fantomatique et invitaient le chaland de passage à appuyer sur le vert ou le rouge. De quoi prolonger l’effeuillage de l’inconnu qui souriait bêtement en scrutant son public. Était-ce ça la société actuelle ? Le monde duquel il l’avait protégé depuis leur échappée du foyer ? On était bien loin de ce qu’il s’était imaginé au fil de ses lectures, et de ses rares rencontres le long de la route. Il avait naïvement pensé que nombreux étaient ceux comme lui, paumés, à la recherche d’un destin incertain et désireux de contrebalancer cette mauvaise étoile sous laquelle ils étaient nés. Malheureusement ce qu’il apercevait aujourd’hui l’attristait et le dégoutait. Ce n’était pas ça qu’il avait espéré trouver à l’extérieur. Il se redressa et quitta le siège, à l’instant où tout s’éteignait tandis que l’audience se retrouvait plongée dans le noir. Il était hors de question qu’il participe à ça, il fallait qu’il retrouve Finley et s’échappe de ce bazar sans nom. « Laissez-moi passer. Poussez-vous !! » Cria-t-il à l’égard des femmes qui se précipitaient vers l’estrade trop heureuses de voir l’éphèbe se dénuder davantage sous leurs regards concupiscents. Où était donc cette fichue sortie ?

________________

- just stop your crying have the time of your life, breaking through the atmosphere and things are pretty good from here; remember, everything will be alright we can meet again somewhere somewhere far away from here. we gotta get away from here stop your crying baby, it'll be alright | @ harry styles.
Revenir en haut Aller en bas

Lauren Prescott

avatar

CRÉDITS : allens + tumblr

INSCRIT LE : 02/01/2017
MESSAGES POSTÉS : 111


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: ★★★

MessageSujet: Re: GROUPE N°1 ~ ADOPTE UN KEN !   Dim 5 Nov 2017 - 15:11

Lauren mit quelques secondes à comprendre que la jeune femme qui se trouvait à ses cotés s'adresser à elle. D'une élégance rare, la rouquine ne put s'empêcher de l'admirer quelques secondes, et remercia le ciel d'avoir pris le temps de s'apprêter avant de se rendre sur les lieux. De quoi aurait-elle eu l'air face à cette femme, sinon ? Se concentrant sur elle-même, elle s'efforça de retrouver des forces pour s'adresser à cette demoiselle, et les ongles toujours résolument enfoncés dans ses paumes, elle se tourna vers cette dernière, se rappelant ce que Jay lui avait dit – Lauren était une femme forte, qui n'avait besoin de personne pour être heureuse. « On pourrait... » La jeune femme déglutit, cherchant ses mots. « … commencer par s'éloigner de la foule, qu'en pensez-vous ? » proposa-t-elle, sachant pertinemment que la réponse de sa comparse importerait peu. Tout ce que voulait Lauren, c'était fuir – et rentrer chez elle. Et pas son chez elle de ce monde qu'elle ne connaissait pas – son vrai chez elle ! Elle n'eut cependant pas le temps d'entendre la réponse de sa nouvelle amie que Manfred les rejoignait déjà. Jamais Lauren n'aurait cru pouvoir se sentir triste de voir Manfred dans les parages et pourtant, c'était bien le cas... Elle ne comprenait pas le changement d'attitude qu'il avait avec elle. Son Manfred lui manquait... Elle n'eut cependant pas vraiment le temps de réagir à ses propos que la salle fut inondé d'une lumière rouge, qui fit monter cette même couleur aux jours de la rouquine. Elle craignait sincèrement ce qui allait se dérouler, et préféra commencer à s'éloigner de toute l'agitation. Pourquoi avait-elle tant tenu à sortir ? Sa respiration commençait à se faire plus difficile, comme si chaque personne dans cette pièce lui volait un peu de son oxygène. Elle lança un regard à Manfred et leur nouvelle amie pour leur faire signe de les rejoindre, et se faufila à travers la foule pour essayer de trouver refuge quelque part. Elle fut cependant bousculer par quelqu'un (Theo) qui semblait avoir eu la même idée que lui, et sans réellement comprendre ce qu'il se passait, Lauren décida d'attraper sa main. « On va dans la même direction. » souffla-t-elle, timidement pour lui faire comprendre qu'elle n'était pas une ennemie. Elle continua alors de se faufiler, alors que les cris d'excitation redoublaient – le clone semblait être encore en train de se dénuder et savoir se faire désirer. Elle fit encore quelques pas mais la tête commençait sincèrement à lui tourner, et Lauren lâcha alors toutes les mains pour se recroqueviller accroupie près du sol, espérant qu'elle y trouverait un peu plus d'oxygène.

________________

— This is the first thing I remember. Now it's the last thing left on my mind. Afraid of the dark, do you hear me whisper ? An empty heart replaced with paranoia. I'm so lost ; I'm barely here. I wish I could explain myself, but words escape me. ✕✕
Revenir en haut Aller en bas

Theodore Strasmore
THEODORE HEMMICK

avatar

CRÉDITS : © astoria.; twisty rain.

INSCRIT LE : 19/08/2017
MESSAGES POSTÉS : 244


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: {4/3} : finley, ot3, tallulah, tc.

MessageSujet: Re: GROUPE N°1 ~ ADOPTE UN KEN !   Mer 8 Nov 2017 - 19:29

Son cœur, emprisonné dans sa cage thoracique battait à toute vitesse. Et il n’aimait pas ça. Trop de souvenirs étaient associés à cet affolement cardiaque spontané, semblable à une allumette en pleine combustion. Il voulait rentrer le plus vite possible pour se réfugier dans des couvertures chaudes et les bras au combien salvateurs de Finley. Finley qu’il venait justement de perdre, et dont l’absence à ses côtés depuis seulement une poignée de minutes, commençait à l’angoisser. Toutes ses convictions qui avaient guidé son courage factice, s’étaient effondrées quand leurs doigts s’étaient quittés. C’était faux quand il avait dit qu’il pouvait se débrouiller tout seul. C’était également faux quand il avait cru qu’il n’avait pas besoin de lui. Et c’était faux d’avoir imaginé qu’il pouvait se passer de lui. Qu’il le désira ou non, leurs vies étaient intimement liées pour le restant de ses jours. Restait à savoir si ils les passeraient ensemble ou dans des directions différentes. De préférence la deuxième alternative, car il n’était pas persuadé de pouvoir survivre sans la seconde partie de son âme. Il tâcha de se calmer mentalement, et rebroussa chemin pour gagner la sortie, ne voulant pas prendre à ce spectacle obscène qui se déroulait dans son dos. La nudité sous toutes ses formes l’effrayait (il détestait se voir dans un miroir, et scruter cet être décharné qu’il était), qui plus est quand elle était exhibée auprès d’inconnus, sous des regards concupiscents. Et tandis qu’il progressait non sans mal vers l’objet de ses désirs – la porte – il percuta une jeune fille, qui, semblait tout autant gênée que lui de se retrouver dans pareil situation. Il eut à peine le temps de s’excuser qu’une main se glissait dans la sienne, douce et tiède. Le petit garçon qu’il était encore en dépit de ce qu’il pensait, fut rassuré par le léger contact, bien qu’il eut préféré une autre étreinte que celle-ci. « On va dans la même direction. »  Il ne répondit pas, silencieux comme à son habitude. Comment pouvait-elle en être certaine ? Ils ne se connaissaient même pas… Son instinct lui souffla de se méfier – par le passé sa naïveté lui avait joué des tours – mais elle l’avait déjà embarqué dans son sillon, suivie par des amis (?) à elle. Theo ne voyait plus rien, et sa vue commençait à se troubler dans cette foule dense et opaque. Il n’avait pas mangé depuis la veille au soir, et ses muscles trahissaient sa fatigue ainsi que sa nervosité. Des cris lui vrillèrent les tympans, alors qu’ils progressaient difficilement dans la masse, sans arrêt dérangés par des gens qui rappliquaient vers la scène. Soudain, il senti à nouveau le vide filer contre sa paume ; elle lui échappait. La rouquine venait de chuter (?) sur le sol, et était désormais recroquevillée en boule. Que faire ? Ses yeux allèrent de  sa  silhouette ramassée, au fond de la pièce. Il hésita, entre la raison et son instinct, avant de céder. « Est-ce que ça va ? » Demanda-t-il (bêtement) en descendant à son niveau, sans pour autant la toucher. Ceux qui l’accompagnaient s’étaient amassés autour d’eux comme pour les protéger. « Il ne faut pas rester là. »  C’était dangereux, elle risquait de se faire piétiner si elle ne bougeait pas. Il se redressa pour  trouver cette fichue issue qui demeurait malheureusement invisible.

________________

- just stop your crying have the time of your life, breaking through the atmosphere and things are pretty good from here; remember, everything will be alright we can meet again somewhere somewhere far away from here. we gotta get away from here stop your crying baby, it'll be alright | @ harry styles.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: GROUPE N°1 ~ ADOPTE UN KEN !   

Revenir en haut Aller en bas
 
GROUPE N°1 ~ ADOPTE UN KEN !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROKEN MIRROR :: THE GRAVEYARD :: TURNING INTO DUST :: A Walk Down Memory Lane-
Sauter vers: