Press your space face close to mine, love ◇ Spencer


Partagez | 
 

 Press your space face close to mine, love ◇ Spencer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Tess Henney
TESS ARMITAGE

avatar

CRÉDITS : lux

INSCRIT LE : 12/04/2017
MESSAGES POSTÉS : 186


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: dispo (alexis, tc, adriel, owen, * / zephyr, *)

MessageSujet: Press your space face close to mine, love ◇ Spencer   Dim 30 Juil 2017 - 21:40

Tess n'aimait pas mentir à Zephyr. Elle ne l'avait fait que très rarement, lorsque la situation l'exigeait, mais gardait encore en tête sa réaction en l'apprenant et ce qui en avait suivi. Elle ne voulait pas le décevoir, pas une nouvelle fois, et pourtant elle s'était rendue à ce rendez vous chez General Dynamics sans lui en parler. Elle essayait de se convaincre qu'il s'agissait plus d'une omission que d'un véritable mensonge, mais les faits parlaient d'eux mêmes. On l'avait contactée pour lui proposer un remplacement au pôle sécurité et elle avait accepté sans se poser de questions. Elle était flattée qu'on ait pensé à elle, un peu surprise bien sûre, mais flattée que son nom soit toujours sur la listes des personnes à contacter en cas de problème, même après tant d'années. Elle avait aimé y travailler, demissionnant pour pouvoir se consacrer à son fils à temps plein, et n'y était finalement jamais retournée. L'envie lui prenait parfois se retrouver un travail mais, comme le disait si bien Zephyr, il valait mieux qu'elle profite de Jimmy avant qu'il n'entre à l'école. Ce moment viendrait bien assez vite, et elle aurait alors tout le loisir de se trouver un petit emploi d'appoint, chose qu'elle lui avait bien évidemment concédée. Tess était d'accord sur le fond mais l'appel de General Dynamics avait bouleversé ce qu'elle avait jusqu'alors tenu pour acquis.

Tess deposa Jimmy chez l'un de ses copains sans donner trop d'explications à la maman de celui ci quant à la nature de cet imprévu qui l'empêchait de le garder, puis passa le restant du trajet à se demander ce qu'elle pourrait bien dire à Zephyr pour expliquer son absence. Peut être ne s'en serait-il pas rendu compte tout seul, plongé dans ses propres affaires, mais elle ne tenait pas à ce qu'il trouve sa porte close et ne s'inquiète. Pire encore, il pourrait croiser Jimmy avec la maman de Damian et la suspecter de négligence. Elle tapa une dizaine de messages différents qu'elle effaça les uns après les autres et opta finalement pour le plus simple et le plus proche de la réalité : " Je suis convoquée chez GD, rien de grave je ne devrais pas rentrer tard. Jimmy est chez Damian. A ce soir ? " Ce n'était pas vraiment une convocation mais elle aurait tout le temps de rentrer dans les détails en étant avec lui, d'autant plus qu'elle n'avait pas encore beaucoup d'informations sur ce que l'on attendait d'elle. La personne au bout du fil lui avait parlé de l'absence imprévue de l'un de leurs technicien et de l'importance de ce poste, d'où la nécessité de trouver un remplaçant au plus vite. L'idée avait d'autant plus emballée Tess qu'il ne s'agissait pas d'un vrai travail, seulement quelque chose de temporaire, et elle savait que cette perspective rebuterait moins Zephyr.

Arrivée sur place, elle constata qu'elle avait plus d'une demi heure d'avance, le rendez vous qu'on lui avait fixé n'étant qu'à quinze heures. Le coeur battant, et sans avoir reçu de nouvelles de son petit ami, elle entra dans ce bâtiment qui lui paraissait toujours aussi familier bien qu'elle soit incapable de croiser le moindre visage connu. Elle passa les différents contrôles de sécurité et récupéra un badget l'identifiant comme "visiteur", puis gagna l'une des nombreuses salles d'attente en étage, idéalement située en face de toilettes. Elle s' y faufila pour vérifier l'état de sa tenue et de son maquillage, prenant ensuite le temps de s'observer plus attentivement qu'elle ne le faisait d'habitude. Elle se trouva l'air fatigué et comprit ce que Zephyr voulait dire lorsqu'il lui reprochait de ne pas prendre assez soin d'elle. Depuis trois ans, Jimmy avait eu la priorité sur tout le reste, son temps comme sa coquetterie. Elle tira la langue à son reflet puis retourna s'assoir dans la salle d'attente où elle entama l'écriture d'un nouveau message à l'adresse de Zephyr. Elle s'interrompit pourtant en voyant sortir des toilettes pour hommes quelqu'unqu'elle connaissait. Spencer ! Elle se leva d'un bond de sa chaise, puis fit quelques pas plus mesurés dans sa direction. A une certaine époque, elle ne se serait pas permis de l'appeler autrement que par son nom mais elle avait entre temps quitté la société où il avait été son supérieur, puis avait appris à le connaître comme père d'un ami de son fils. Elle hésita en croisant son regard et se figea sur place. Quelque chose n'allait pas chez lui, quelque chose n'allait pas du tout, et elle n'était pas sûre de vouloir découvrir quoi. Tout va bien ? Vous avez l'air... préoccupé ? Elle avait parlé en baissant la voix d'un mot à l'autre, achevant sa question sur ce qui semblait n'être qu'un murmure. Elle se rendit compte qu'il la devisageait sans avoir l'air de la reconnaître et elle réalisa qu'elle n'était pas la seule à avoir du mal avec le reflet qui était aujourd'hui le sien, bien loin de l'image négligée qu'elle donnait la plupart eu temps. Tess. La maman de Jimmy. Mon fils et le vôtre son ami. Elle baissa les yeux, remarqua la tâche de café qui souillait la chemise du jeune homme et mille et un autres détails qu'elle ne savait pas comment traiter.

________________

Sucker love who's known to swing, prone to cling and waste these things ; Pucker up for heaven's sake, there's never been so much at stake  (Placebo)
Revenir en haut Aller en bas

Spencer Weber

avatar

CRÉDITS : ELOW ;

INSCRIT LE : 02/06/2016
MESSAGES POSTÉS : 286


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: (tess, libre)

MessageSujet: Re: Press your space face close to mine, love ◇ Spencer   Sam 26 Aoû 2017 - 19:53


close to mine, love


Spencer se sentait trahis. De toute part, comme si des milliers de lames le transperçais plus profondément à chaque seconde. Voir Scott sur ces photos de mariage le guida vers une conclusion sinistre. Les larmes dans les yeux, le temps semblait avoir disparu de son univers. La seule chose qui comptait, c'était la vérité. Il voulait l'entendre. Il voulait que Céleste avoue. Il menait depuis quelques mois une bataille perdue d'avance. Abigaël n'était pas sa fille. Ce petit morceau de sourire qui avait toujours su l'apaiser, n'était pas à lui. Mais alors qu'il était assis chez lui, téléphone en main, quelque chose se produit. Spencer est comme propulser ailleurs. Un battement de cil, et le voilà dans un tout autre monde. Son cerveau n'est pas si rapide. Ces mains ne semblaient plus tenir un téléphone, mais une tasse de café qu'il lâche presque aussitôt qu'il l'aperçoit. La vue qu'il a sous les yeux le bouscule. Ces immeubles, cette architecture... il n'était plus chez lui. Il n'était pas dans cette bulle qui lui permettait tant de se sentir en sécurité. Tremblant, il ne répond pas à cette inconnue qui l'appel par son nom, il arrive à lire les écriteaux sur les murs, il sent parfaitement le café chaud qui transperce sa chemise...

Mais... Il ne comprend pas. Il ne portait pas de chemise, mais un tee-shirt rayé. Il n'arrive vraiment pas à comprendre. Il doit partir, voilà la seule chose concrète qui traverse son esprit. Ignorant les âmes qui l'entourent, il se presse et s'engouffre dans ce qui semble être des toilettes. Alors qu'il essayait de trouver un semblant de réalité dans ce qui se passait, il croisa son propre regard. Doucement, il se rapprocha. Il était le même, il était identique, mais ce n'était pas ces vêtements. Quelque chose en lui était différent, tout en étant similaire. C'était son visage, c'était Spencer, mais en même temps, ce n'était pas lui. Pris d'une nouvelle panique, il se rapprocha le plus possible du miroir pour regarder s'il avait toujours la cicatrice que son frère lui avait laissée sur le crâne. Elle était là, visible de loin, ligne blanche camouflé parfois dans sa masse de cheveux indomptables.

Ce n'est pas possible… Rassurée en partie, cela ne l'empêcha pas de scruter chaque partie de son corps... Q... Qu'est-ce qui m'arrive ? Il décide que l'eau peut l'aider. Il se lave le visage avec force, croyant que l'illusion va disparaître. Sa barbe mal découpé se noie et sa peau change de couleur tant il frotte. Ça ne sert à rien. Il est toujours là et tout ce qu’il a envie de faire c’est pleurer. Vraiment. Rien de logique ne semble l’aider à comprendre complètement cette situation. Spencer se sent de nouveau trahis. Trahis par la science, par son propre savoir. Il sait pourtant que rester ici ne l’aidera pas et décide de sortir. Il doit retourner chez lui, dans sa maison. Il doit retourner dans un environnement familier. Reprenant sa respiration, il laisse les toilettes et sort avec prudence. Il est apeuré et sursaute quand une femme prononce son prénom. Observant le visage de l’inconnue, il essaye de lui trouver un nom. En vain. Il n’a aucune idée de qui elle est.

Je… où-où suis-je ? Il avait du mal à trouver ses mots et sa faible voix n’était sans doute pas assez forte. Son bégaiement n’allait pas s’en aller, surtout maintenant que son esprit n’assimiler pas correctement toutes les informations qui l’entouraient. Mal à l’aise, il tente d’arranger avec ces mains la chemise encore trempé de café. Comme si elle comprenait, Tess se présente, mais Spencer écarquille les yeux.

Non… Non, vous vous t-trompez, je n’ai p-pas de fils. J’ai une fille. J’ai une…  Son cœur se brise. Ce n’est pas sa fille, il le sait. Céleste lui a menti. Elle lui a menti. Il baisse la tête, jouant avec un bout de sa chemise. Les larmes aux yeux, il ajoute : J’avais une f-fille…



________________

bursting in pieces

we are all broken inside,
seeking a cure not even real.

Revenir en haut Aller en bas

Tess Henney
TESS ARMITAGE

avatar

CRÉDITS : lux

INSCRIT LE : 12/04/2017
MESSAGES POSTÉS : 186


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: dispo (alexis, tc, adriel, owen, * / zephyr, *)

MessageSujet: Re: Press your space face close to mine, love ◇ Spencer   Sam 28 Oct 2017 - 22:57

A bien y réfléchir, Tess se demandait si elle n'exagérait pas avec cette histoire et la réaction qu'elle imaginait être celle de Zephyr. Il lui arrivait de s'emporter et, si le scénario catastrophe était généralement celui qu'elle adoptait, rien dans le comportement de son petit ami ne prouvait qu'il prendrait mal l'annonce de ce nouvel emploi ; en admettant bien sur qu'elle soit prise. La sécurité informatique avait été son domaine d'expertise mais ces trois années de coupure la rendaient peut être obsolète, dénuée de toute valeur aux yeux d'une société aussi prestigieuse et exigeante. Cette conviction supplanta brusquement toutes les précédentes et, même si Tess ferait de son mieux au moment de l'entretien, elle vouait déjà venir la réponse négative qu'on ne manquerait pas de lui signifier. C'était gentil de sa part de s'être déplacée, bien qu'inutile. Peut être que l'on garderait ses coordonnées pour un poste moins important mais ce serait tout, et elle ne pouvait pas leur en vouloir. Comme à chaque fois, Tess comprenait et était prête à trouver toutes sortes d'excuses pour atténuer la douleur de l'échec. Elle n'était plus à jour, ne pourrait être aussi efficace que ceux qui arrivaient sur le marché et, de toute façon, n'avait personne pour garder Jimmy au pied levé. Avant même d'entrer dans la salle où se déroulerait l'entretien, elle s'était trouvée suffisamment de bonnes excuses pour encaisser le refus à venir. La vue de Spencer bouleversa néanmoins ses plans lorsqu'il apparut devant elle, et Tess se surprit à rêver qu'il puisse être à l'origine de l'appel qu'elle avait reçu. Peut être avait-il cru bien faire en ajoutant son nom à la liste des potentiels candidats, à moins qu'il n'ait spécifiquement demandé à ce qu'elle soit soit appelée... Cette idée, aussi douce et rassurante qu'elle puisse lui apparaître, lui semblait trop improbable pour qu'elle ose s'y raccrocher pour de bon. Elle appréciait le papa de Devon, mais pas au point de voir en lui le sauveur de sa future vie professionnelle. Elle cessa d'ailleurs de se faire des illusions lorsqu'elle réalisa qu'il ne semblait pas la reconnaître, preuve s'il en fallait qu'il ne s'attendait pas à la trouver en pareil endroit. Elle avait bien fait un effort vestimentaire pour être plus à son avantage qu'elle ne pouvait l'être lorsqu'elle s'occupait de Jimmy, mais même elle ne pouvait y attribuer le trouble de Spencer. Ce n'était pas un conte de fée, elle n'était pas Cendrillon et aucun Prince Charmant ne l'attendrait dans ces locaux.
Tess tendit l'oreille lorsqu'il prit enfin la parole et sentit un fond de panique la gagner. Elle n'avait aucune idée de ce qui était arrivé à Spencer mais sa confusion ne lui inspirait rien de bon.
- Dans les locaux de General Dynamics. Quatorzième étage il me semble...
Tess ne le quittait pas des yeux, l'observant lisser sa chemise comme un ivrogne au lendemain d'une nuit d'excès. Peut être qu'il avait bu, tout simplement. Elle ne le savait pas alcoolique et n'avait jamais entendu la moindre rumeur à ce sujet mais aurait presque été soulagée d'apprendre qu'il ne s'agissait que de ça. A la place, son cœur se brisa à le voir sur le point de fondre en larmes à l'évocation de cette petite fille dont elle n'avait jamais entendu parler.
- Une fille ?
Cet échange mettait Tess mal à l'aise, et pourtant elle ne se voyait pas abandonner Spencer à son sort sans essayer de lui venir en aide. Elle n'avait aucune idée de comment s'y prendre mais elle savait ce que c'était que de se sentir malheureux et elle ne le souhaitait à personne. Elle se rapprocha du jeune homme et essaya de déterminer s'il sentait l'alcool. Une fois assurée du contraire, et guère plus rassurée, elle posa une main sur son bras pour essayer de l'apaiser.
- Je ne savais pas que Devon avait une sœur. Il lui est arrivé quelque chose ? Quelque chose de grave ?
Elle redoutait la possibilité qu'il lui prenne qu'elle était morte, que ce soit à l'instant ou quelques années auparavant, tant elle avait pu s'inquiéter à chaque maladie dont Jimmy avait été la proie. Si elle le perdait, elle n'aurait plus rien. Zephyr la quitterait probablement, accablé de cette douleur dont elle même serait incapable de se relever, et elle serait de nouveau seul. De nouveau Tess l'orpheline. Seule, comme toujours. Elle tâcha néanmoins d'écarter ces vilaines  pensées pour se concentrer sur Spencer et lui offrir un sourire aussi rassurant que possible.

________________

Sucker love who's known to swing, prone to cling and waste these things ; Pucker up for heaven's sake, there's never been so much at stake  (Placebo)
Revenir en haut Aller en bas

Spencer Weber

avatar

CRÉDITS : ELOW ;

INSCRIT LE : 02/06/2016
MESSAGES POSTÉS : 286


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: (tess, libre)

MessageSujet: Re: Press your space face close to mine, love ◇ Spencer   Jeu 9 Nov 2017 - 14:31


close to mine, love


Il n’y avait rien de logique à sa situation. Absolument rien. Et chaque partie de son corp lui disait que quelque chose clochait. Que quelque chose n’était pas normal. Il était chez lui, se livrant à des pleurs qu’aucun être ne voulait rendre publique et voilà maintenant qu’il était là. Au sommet d’un immeuble dont il ignorait tout. La structure, les panneaux et surtout la vue… c’était sans doute ce qui l’avait le plus perturbé. Cette vision presque futuriste d’un monde qui n’existait pas, d’un monde bien trop proche d’une avancée technologique qui le dépassait. En un petit aperçu, il avait déjà assimilé les différences. Il était choqué. Bloqué devant ce mystère qu’il ne parvenait pas à résoudre et ce sentiment entrez en parfait contradiction avec le reste. Il était sous le choc de la trahison de Céleste. Sous le choc de la trahison de son esprit qui était incapable de trouver une réponse cohérente à ce qui lui arrivait. Les questions qui le tourmentait, n’étaient rien face à son coeur blessé. Mais comment pouvait-il gémir et encaisser la douleur quand les surprises s'enchaînent pour ne lui laisser aucun moment de répit ? Il devrait être en train de laisser couler toute la peine qu’il ressentait, chez lui dans sa maison, loin des regards des autres, mais le voilà entouré, reconnu… et loin de comprendre quoi que ce soit.

Il doit partir, mais ce costume n’est pas agréable à porter. Cette tâche de café est semblable à son esprit : il s’éparpille. Il ne sait plus sur quoi se concentrer, comment avancer. La première question qu’il devait clarifier, c’était l’endroit. Le lieu. Où se trouvait-il et pourquoi. Il tâtonna ses poches en espérant y trouver réponse, mais Tess est plus rapide. Quatorzième étage… Le nom de Générals Dynamics ne lui était pas inconnu. Il en avait déjà entendu parler, c'était une énorme société de sécurité qui travailler pour le compte du gouvernement américain. Qu'est-ce qu'il faisait là ? Et surtout qui était cette femme ?

Je n'ai pas de f-fils ! S'exclama t-il, se demandant sérieusement qui était ce Devon. Mais c'est surtout le geste de Tess qui le perturbe. Cette main, proche de lui... Spencer est incapable de gérer les contacts physiques. C’est alors qu’il croise son regard et qu’il sent qu’il a peut-être était un peu violent dans sa voix et dans son écartement brutale. Il baisse les yeux, cherchant à vouloir s’excuser mais sa main frôle la poche de son pantalon et y sent une carte.

Ce n-n’est p-pas moi. Dit-il d’abord doucement avant de tendre la carte à Tess. C’n-n’est pas moi. Il est sûr de lui et son regard était entier. Pourtant, sur la carte, c’est son nom qui est inscrit. C’est sa photo. A quelques détails prêt. Il n’avait pas sa maigreur, sa barbe et ses cheveux indomptables. Spencer savait, au plus profond de lui, qu’il n’avait jamais pris cette photo et qu’il n’avait jamais travaillé ici. Il observa alors les murs et tout ce qui l’entourait. Rien ne faisait échos à ses souvenirs. Aucuns liens. Q-Quelque chose ne v-va pas. Sa tête bouge de droite à gauche. Quelque chose sonne faux. Il n’est pas là où il devrait être. Il n’est pas là où il devrait exister.  Il se tourne de nouveau vers Tess, convaincu de ce qu'il allait dire.

J-Je n'vous co-connais pas. Et il l'observa, plus en détails, cherchant la petite chose qui pourrait lui prouver l'inverse de ce qu'il disait. Mais rien. Il n'avait jamais vu cette femme de sa vie.


________________

bursting in pieces

we are all broken inside,
seeking a cure not even real.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Press your space face close to mine, love ◇ Spencer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Press your space face close to mine, love ◇ Spencer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROKEN MIRROR :: REALITY #2 (REFLEXION) :: PAIRIDAËZA VALLEY-
Sauter vers: