sign of the times


Partagez | 
 

 sign of the times

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

James Tyler
LOU TYLER

avatar

CRÉDITS : princess

INSCRIT LE : 18/01/2017
MESSAGES POSTÉS : 132


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: Remus + (libre) + (libre) / Remus + Owen + (libre)

MessageSujet: sign of the times   Jeu 20 Juil 2017 - 13:45

Sign of the times


Lou n’était pas une habituée de la course à pied, mais elle faisait suffisamment de sport pour pouvoir se permettre de décider très irrégulièrement d’en faire sans trop souffrir. Ce matin-là, elle ne savait pas vraiment ce qui l’avait poussé à sortir du lit aux alentours de sept heures du matin et de partir courir à l’Emerald Lake – non sans embrasser son époux, et le prévenir qu’elle revenait avec le petit-déjeuner avant que celui-ci ne se rendorme. La trentenaire aurait sans aucun doute préféré un endroit plus authentique mais ce lac avait l’avantage d’être juste à côté de chez elle, ce qui lui évitait de perdre sa matinée quand elle était d’humeur sportive. Elle courait depuis un bon trois-quart d’heures quand elle sentit son genou se dérober sous elle. Par chance, elle put ralentir sa chute en poussant ses mains contre le sol mais le mal était fait : une torsion, une foulure ou un simple faux mouvement venait de mettre fin à sa course. Lou lâcha un juron, puis s’efforça de se relever, grimaçant face à la douleur qui irradiait son genou. Clopin clopant, elle se rapprocha du lac et s’assit sur les berges de ce dernier pour pouvoir y tremper son genou, espérant que la fraicheur du lac suffirait à soulager quelque peu la douleur. Un frisson lui parcourut lorsque son corps entra au contact de l’eau mais la demoiselle fut rapidement habituée, et se laissa tomber sur la pelouse qui recouvrait le sol. Les yeux clos, elle s’efforça de faire quelques mouvements avec son genou, mais n’étant pas de médecin, à part constater que cela lui faisait mal, elle ne pouvait pas vraiment en dire plus. Elle soupira, envoya un message à Zak en lui disant qu’elle serait plus longue que prévue, et s’apprêta à se relever quand elle aperçut un coureur en train de s’asseoir à côté d’elle, et dont le visage lui était bien trop familier… Avant de dire quoi que ce soit, elle profita du fait qu’il ne l’ait apparemment pas vu et fouilla le fin fond de sa mémoire : lui avait-on parlé de son retour ? avait-elle vu quoique ce soit à ce sujet ? ou lu ? Mais le résultat restait le même : Lou n’avait aucune idée que Mason était rentré à Mount Oak. Elle ne pouvait nier qu’elle n’avait aucun moyen d’avoir été mise au courant, puisqu’elle n’avait pas gardé contact avec lui. Lou était en contact régulier avec certains de leurs amis de l’époque mais puisqu’en quittant la ville, l’adolescent qu’il était à l’époque avait mis un terme à toutes ses relations, qu’elles soient amicales ou sentimentales… Curieuse, mais aussi ravie de le voir en aussi bonne forme (c’était l’impression qu’il donnait en tout cas), elle s’octroya quelques minutes pour le dévisager. C’était un homme différent, c’était évident. Mais Lou était sans aucun doute une femme différente également. Elle avait certes un visage qui la faisait paraître très jeune mais sa personnalité avait évolué, et surtout elle avait muri. Elle était mariée désormais, exerçait une profession qu’elle adorait mais qui était à des kilomètres de sa véritable vocation. Elle était un peu plus triste aussi, mais c’était la situation actuelle qui voulait ça. Avec les années, Lou s’était rendu compte des injustices du monde, et des disparités qu’il pouvait y avoir entre différentes couches de la société. Elle s’en était beaucoup voulu de ne pas avoir su ouvrir les yeux plus tôt là-dessus, mais faisait désormais son possible pour les aider. Elle secoua la tête, refusant de penser à de tristes choses pour sa journée de congé, et se rapprocha, non sans grimacer, de Mason. « Ca, pour une surprise… » Elle s’installa à côté de lui et le salua comme si de rien n’était. "Salut Mason ! Comment vas tu ? Tu es de retour depuis longtemps ?" Vu le nombre d’années écoulées, toute rancœur qu’elle avait pu avoir avait disparu. Lou espérait qu’il allait bien, et souhaitait simplement s’enquérir de quelques nouvelles. Après, elle reprendrait sa vie comme si de rien n’était… du moins, en était-elle convaincue.

________________
I'll know my weakness
know my voice and I'll believe in grace and choice, and I know perhaps my heart is farce ▬ But I'll be born without a mask.


Dernière édition par James Tyler le Sam 12 Aoû 2017 - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Owen Stevens
MASON HOLLIWAY

avatar

CRÉDITS : (c)lux asterna (ava) ; tumblr (gif)

INSCRIT LE : 13/07/2017
MESSAGES POSTÉS : 68


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: #1➾ tess; alexis; kayden }} #2 ➾ lou; libre; libre

MessageSujet: Re: sign of the times   Jeu 20 Juil 2017 - 15:51

    L'amour vaut il vraiment la peine d'être vécu ? Mason serait le premier à vous dire, que oui pour certaines personnes ça en vaut la peine. Pas pour tout le monde. Il est convaincu que quelque part dans ce monde, il y a une âme faite pour lui. Ce que les sentimentaux aiment dire "âme soeur". Pour Mason, tout ça n'est que foutaise. Pour lui, ce n'est qu'un gain d'argent à dépenser pour offrir des fleurs lors de la saint valentin, ou encore offrir un cadeau pour les anniversaires. Ca ne sert qu'à tenir les commerces, et il n'a jamais été un homme romantique ou poussé à faire tout et n'importe quoi pour une femme. Il aurait pu, il aurait du ! Si il y a bien une histoire qui l'a touché plus que toute les autres, c'est bien celle qu'il a vécu autrefois avec sa meilleure amie et confidente, Lou Tyler. Une histoire banale, où deux voisins tombent radicalement sous le charme l'un de l'autre. Une histoire qui en aura fais baver plus d'un. Une histoire, qui même dix ans après, reste présente malgré le temps loin l'un de l'autre. Le solitaire, l'homme des cavernes qui n'est pas du genre à se mélanger aux autres est tombé radicalement amoureux à la première seconde, de sa voisine, une poupée au visage angélique, prête à tout pour voir les gens autour d'elle heureux, et apaisé. Ils étaient un contraire, mais sont toujours arrivés à n'être qu'un. Comme les deux doigts d'une main. Si on s'en prenait à un, on s'en prenait à l'autre, et ça depuis l'antiquité. Comme une évidence, Lou est rentrée dans la vie de Mason sans forcer les choses, sans vraiment le vouloir. Elle le prenait comme il le souhaitait : tantôt ronchon, tantôt blagueur. La force tranquille comme il aimait l'appeler. La réalité c'est qu'il n'a jamais su lui refuser quoi que ce soit. Sauf ce jour la, où elle a décidé de reprendre contact avec lui, elle s'est confrontée à un mur, à un bouclier qu'elle n'avait jamais vu chez lui. Comme une carapace qu'il a su se forger avec le temps envers tous les autres habitants de Mount Oak. Ce jour la, il n'avait pas été le même, devenant quelqu'un de froid, et de sans coeur. Devenant ce qu'elle déteste par dessus tout. Des gifles, elle en a prit, la vie ne lui a fais aucun cadeau, mais les "gifles" de Mason sont violentes et n'auront aucun mot pour qualifier sa peine. Il arrivait à le ressentir dans son propre silence. Il arrivait à le lire dans son regard. Revenu dans sa ville natale depuis quelques jours, il n'avait aucune intention de débarquer chez elle. Chez Lou Tyler, qu'il n'a jamais réussi à oublier, et cela malgré toute ses mannequins partageant sa vie. Il avait finis par devenir ce qu'il souhaitait : et la richesse ne lui avait pas apporté que du bon. Mais il s'en plaignait pas, de toute manière il n'a besoin de personne pour être heureux... Ca c'est ce qu'il se dit toujours, comme pour avoir la force de se lever un matin de plus. Il commence rarement une journée sans un footing matinale, c'est ainsi que ses jambes le mène au parc de la ville, un endroit chaleureux qui lui permet de se retrouver seul. Encore une fois. Après plus d'une heure trente de course, le jeune homme décide de s'arrêter face au point d'eau, sur l'herbe. « Ca, pour une surprise… » Le jeune homme était dans ses pensées, et cette voix le rappelait à la raison. Cette voix le fît sortir de ses rêveries avec torpeur. Lou a toujours été une personne importante à ses yeux, et quoi qu'on est dit sur lui, après sa fuite lâche. Sans même qu'il ne s'en rende compte, elle se retrouva assise à côté de lui avant qu'elle poursuive d'une voix étrangement calme, « salut Mason ! Comment vas tu ? Tu es de retour depuis longtemps ? »  Relevant ses yeux sur elle, un sourire un peu gêné par cette situation, apparut sur son visage, sans qu'il ne puisse véritablement se contrôler. Il se rappelait alors soudainement les raisons qui ont fais que du jour au lendemain, il n'a plus donné aucun signe de vie. Il se souvient encore, avec combien de froideur il l'a laissé sans réponse quand elle a décidé en 2008 de revenir vers lui, pour tenter une nouvelle fois de comprendre. Comprendre quoi, au final ? Que Mason est ce type de mec peu fiable, qui ne prête aucune once positive à l'amour, ou encore à l'amitié ? Qu'il est ce pauvre connard laissant celle qu'il n'a jamais autant désiré et aimé, seule sans nouvelle ?« Quelle coïncidence, Lou Tyler » Répond-t'il un pincement sur ses lèvres, avant de jeter un regard vers le lac. A vrai dire, il ne sait même pas si son retour ici, à Mount Oak n'est pas en partie pour la retrouver elle. Il ne sait plus rien, et elle lui a toujours fais de l'effet. Trop d'effet pour rester de marbre face à elle. Mais il serait idiot de penser qu'elle n'est pas refaite sa vie depuis ses dix dernières années, et d'une façon comme d'une autre, il aimerait repousser ce moment au maximum, comme pour éviter d'être déçu. « Ca va bien, depuis quelques jours, rassure toi. Et toi alors, comment ça va ? » Demanda t'il, malgré lui, comme pour faire bonne impression. Juste que la en la regardant, il a l'impression de suffoquer et de manquer d'air...

________________
 
.

uc
Revenir en haut Aller en bas

James Tyler
LOU TYLER

avatar

CRÉDITS : princess

INSCRIT LE : 18/01/2017
MESSAGES POSTÉS : 132


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: Remus + (libre) + (libre) / Remus + Owen + (libre)

MessageSujet: Re: sign of the times   Sam 12 Aoû 2017 - 23:12

Mason appartenait à une autre vie. Lou était une autre femme, désormais. Sa vie était plus... rangée, mais aussi moins épanouissante qu'elle se l'était imaginée. Elle aimait l'homme qu'elle avait épousé, sincèrement, et elle ne le regrettait pas un seul instant. Mais ils s'éloignaient. Lou avait l'impression de ne plus réussir à communiquer avec lui, et que la réciproque était vraie. Tout sonnait faux, exagéré. C'est comme s'ils essayaient trop pour que ce soit vrai, comme s'ils se rendaient compte que c'était fini mais refusaient l'idée. Ou peut-être était-ce simplement Lou qui était trop pessimiste. Il était vrai que tout la frustrait ces derniers temps, même son travail qu'elle avait autrefois tant aimé, qu'elle aimait encore à dire vrai mais un jour sur deux... Elle voulait faire le tri, déterminé ce qui lui plaisait le plus mais cela impliquait d'avoir le temps de réfléchir, de prendre son temps pour accepter ce que l'on aimait ou non. Les doutes qui l'assaillaient étaient tels qu'elle ne savait même plus si sa coupe de cheveux lui plaisait. Et si elle se teignait les cheveux en roux ? Ou peut-être devrait-elle les couper en carré court ? Elle n'en avait plus la moindre idée. Et elle ne savait pas pourquoi les doutes l'assaillaient ce matin plus que les autres ; ce n'était même pas la présence impromptue de Mason, puisqu'elle n'avait pas pensé à autre chose pendant toute la durée de sa course. Au contraire, même, l'arrivée de Mason était une distraction des mieux venues. Elle ne put s'empêcher de frissonner lorsqu'il prononça son nom en entier. Il avait toujours eu cette façon bien à lui de prononcer son prénom, comme quelque chose de précieux. Elle sourit, sincèrement, se sentant un peu plus légère. Il y a toujours eu quelque chose en Mason qui la faisait se sentir mieux, comme si il parvenait à la débarrasser de quelques uns de ses tracas. C'était étrange, surtout lorsqu'on prenait en compte le mal qu'il avait pu lui faire. Lou fut heureuse de constater que son cœur se pinçait plus à cette idée. A dire vrai, elle n'était plus nostalgique de son amitié. Elle avait toujours aimé ce qu'ils partageaient, et si leur couple avait été la cerise sur le gâteau, Lou aurait su se contenter de leur amitié. Le seul fait d'avoir Mason avait été un cadeau. Lou savait pertinemment que tout le monde ne partageait pas cet avis, et que le caractère de cochon du basketteur lui valait nombre de reproches. Elle n'avait jamais vraiment su dire si c'était qu'elle le connaissait mieux que personne ou simplement qu'il était différent avec elle. Sûrement un peu des deux. Lou sourit, remuant son pied dans l'eau lorsqu'il lui dit qu'il n'était là que depuis quelques jours. « Ne t'inquiète pas, tu ne me dois rien, Mason. » précisa-t-elle, sans vraiment réaliser qu'elle reprenait les derniers mots qu'il lui avait dit. Glacial, il n'avait pas hésité à lui dire que c'était inutile de lui demander des explications, qu'il ne lui devait rien et Lou se rappellerait probablement toute sa vie de cette scène. Mais en cet instant, ce n'était pas ce à quoi elle pensait parce que maintenant, en effet, il ne lui devait plus rien. Elle était sincère en prononçant ses mots. Il aurait pu être de retour depuis des semaines sans le lui dire, Lou n'aurait été personne pour le lui reprocher. Cela aurait même été déplacé, à dire vrai. Cela allait bientôt faire dix ans qu'ils ne s'étaient pas adressés le moindre mot,pas même pour leurs anniversaires respectifs... Pourtant, la réponse qui sortit de la bouche de Lou à sa question fut sans aucun doute un peu trop honnête. « Non, pas vraiment. » Elle soupira, et se rattrapa comme elle put en sortant sa cheville de l'eau. « J'me suis fait mal en courant, alors je morfle un peu là... » précisa-t-elle, expliquant ainsi ce qui n'allait pas chez elle. C'était bien plus compliqué que cela en réalité, bien plus profond, mais elle n'avait pas envie d'en discuter et encore moins à Mason. Sa poitrine se fit alors un peu plus serré qu'auparavant, et Lou se dit qu'elle ne devrait pas tarder. Cette journée serait compliqué. Elle ferma les yeux quelques secondes, se concentrant pour ne rien laisser paraître (bien qu'elle ait l'avantage certain qu'ils soient un peu comme de parfaits inconnus désormais...) et replongea son pied dans l'eau fraîche. « Et qu'est-ce qui t'amène à Mount Oak ? » A dire vrai, Lou se demandait si elle aurait l'occasion de le recroiser ou si elle devait déjà se dire que ce n'était qu'un retour furtif du passé, un fantôme venu lui rendre une brève visite. Peut-être était-ce dont elle avait besoin. Peut-être était-ce le déclic qu'elle attendait depuis des mois. Et si son tortionnaire d'hier était son sauveur d'aujourd'hui ?

Spoiler:
 

________________
I'll know my weakness
know my voice and I'll believe in grace and choice, and I know perhaps my heart is farce ▬ But I'll be born without a mask.
Revenir en haut Aller en bas

Owen Stevens
MASON HOLLIWAY

avatar

CRÉDITS : (c)lux asterna (ava) ; tumblr (gif)

INSCRIT LE : 13/07/2017
MESSAGES POSTÉS : 68


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: #1➾ tess; alexis; kayden }} #2 ➾ lou; libre; libre

MessageSujet: Re: sign of the times   Mer 27 Sep 2017 - 23:13


    Si souvent ils n'ont fais qu'un. Il n'y avait pas un moment où le garçon montrait un autre visage de lui qu'une personne fiable, amical, tendre. Il était complètement différent avec elle, comme si il existait un Mason froid, solitaire, presque acariâtre avec les uns. Et qu'en compagnie de sa jeune amie de toujours, il devenait le Mason de Lou. Celui, aimant, passionné, d'une douceur à en rendre jaloux plus d'un. Tantôt bagarreur, mais pour mieux la protéger - tantôt blagueur, se vouant corps et âme pour ne lui montrer que ce beau visage, ce bon côté de lui. Mason avait mit beaucoup de temps avant de réaliser sa connerie. Pas qu'elle n'avait pas compté dans sa vie, et ce serait même mentir que de prétendre ça. Mais, il n'a jamais été un garçon docile, qui se laisse aller avec les sentiments. Encore moins quand ça concerne une personne qui a autant compté pour lui. Quand ça concerne quelqu'un qui peut l'anéantir en un claquement de doigt. Lui, préfère être derrière cette carapace intouchable, incolore. Pour éviter toute souffrance. Eviter toute scène pouvant déraper. Il a si souvent joué le sans coeur, celui qui n'a aucun sentiment - ou presque. Et même devant Lou, il a du mal à se livrer. A se laissé aller, alors qu'il fût un temps, où elle connaissait sa moindre pensée, ses moindres sentiments. Mais à cette époque, il avait eu un choix à faire. Et d'une certaine façon, il a fais son choix, même si c'est dur pour elle de le comprendre. De l'accepter. Il aurait été à sa place, il aurait sans doute mal prit cette décision, ce retournement de situation. Et pourtant, le voila devant elle, après toute ses années comme si leurs vies c'étaient arrêtées. Comme si on avait appuyé sur pause, et qu'aujourd'hui, ils reprenaient vie.« Ne t'inquiète pas, tu ne me dois rien, Mason. » Ses mots qui ne valent sûrement pas grand chose pour certains. Pour lui, ses mots sont les derniers qu'il a prononcé à la jeune femme. Et si, il ne se rend pas compte au moment venu, il finit par réaliser combien ils peuvent être blessant. Il n'en laissa pour autant rien paraître. Mason était devenu lucide, et d'une certaine façon, il ne pouvait rien prétendre dans la vie de Lou. Il n'en avait aucun droit. Aucune envie, en tout cas, aucune envie la tout de suite. Son esprit était vidé. Vidé de sentiment. Il acquiesça d'un signe de tête, sans pour autant prononcer aucun mot. Il ne lui devait rien, elle non plus. Ils étaient devenus deux étrangers, deux vulgaires étrangers. Juste parce qu'il n'avait pas réussi à cette époque à revoir sa fierté. A mettre juste une fois dans sa vie, sa putain de fierté de côté ! « Non, pas vraiment. » Son corps était la, bien présent à côté d'elle. Mais son esprit s'était à présent éteint, envolé. Il était ailleurs, et pourtant il avait fallu de ce simple mot "non" pour qu'il tourne sans aucune hésitation son regard sur elle. Ses yeux emprunt d'une amertume soudaine. Ce simple "non" sorti du coeur le fît sortir de ses rêveries avec torpeur. Il n'hésitait pas une seconde à la fixer d'une façon presque inquiète, avant qu'elle reprenne, « j'me suis fait mal en courant, alors je morfle un peu là... » Dit-elle, en souriant péniblement. « Tu sais si tu as besoin d'un massage, c'est pas la peine de me trouver cette excuse... »  Son ton était léger, simple. Comme si ses années d'absences n'avaient jamais exister. Comme si en un simple regard, ils avaient tourner cette page, comme si cela n'avait pas touché cette amitié d'autrefois. Et en quelque sorte, ç'était la simple vérité. « Et qu'est-ce qui t'amène à Mount Oak ? » A vrai dire, il ne pouvait pas lui-même répondre à cette question. Il a toujours aimé sa ville, et même si il rêvait d'une autre vie, d'une vie plus mouvementée, sa ville natale lui a tant apporté. C'est ici qu'il a ses plus beaux souvenirs, ses déchirures. C'est ici qu'il a vécu la plus grande partie de sa vie. Pour autant, il ne pouvait pas affirmer à Lou, qu'il finirait sa vie ici, qu'il n'était pas que de passage. Bien qu'il se doute qu'elle aimerait tant savoir. Ou pas. Finalement, il ne la connaît plus aujourd'hui. Plus comme avant. « Je n'sais pas vraiment. Le mal du pays peut-être. Disons que le basket c'est terminé pour moi... »  Elle allait sûrement être ravie, parce qu'au fond il avait choisi à l'époque le basket à elle. Il se disait que peut-être au fond, elle y trouvera une charge de revanche. « Et toi, qu'est-ce qui a changé pour toi ? »  Sans doute, tant de chose. Sans doute mariée, à en croire cette bague au doigt qu'il a repéré depuis la première seconde où il a porté son regard sur elle. Et dire que ça ne lui fait rien serait mentir, et pourtant, il n'en montrera aucun signe...

________________
 
.

uc
Revenir en haut Aller en bas

James Tyler
LOU TYLER

avatar

CRÉDITS : princess

INSCRIT LE : 18/01/2017
MESSAGES POSTÉS : 132


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: Remus + (libre) + (libre) / Remus + Owen + (libre)

MessageSujet: Re: sign of the times   Dim 19 Nov 2017 - 13:28

Lou ne savait pas vraiment pourquoi elle se sentait si nerveuse, d'avoir Mason à ses côtés. D'une certaine façon, il lui rappelait tout ce qu'elle était et avait voulu être, et à quel point sa vie était différente de celle qu'elle s'était imaginée mais il y avait autre chose. Peut-être était-ce tous les non-dits, toutes ses choses qu'elle avait tu dans les mois qui avaient suivis leur rupture. Lou n'avait jamais eu la chance de s'énerver contre lui, de lui dire ses quatre vérités. Quand il était parti, presque comme un voleur, elle avait avant tout souhaité le retenir, lui dire combien ça la rendait triste. Mais comment aurait-elle pu quand il filtrait tous ses appels, comme si elle n'était qu'une fille trop insistante qu'il avait rencontré en soirée ? Et quand enfin, elle avait trouvé le courage d'aller le chercher pour lui demander des explications, son attitude lui avait pensé l'envie d'avoir la moindre discussion avec lui. Mais maintenant... était-ce pour cela, qu'elle se sentait nerveuse ? Parce qu'il y avait ses sentiments enfouis des années qui voulaient ressortir ? Parce qu'elle avait besoin de lui dire le mal qu'il lui avait fait ? Mais à quoi bon, puisqu'elle lui avait pardonné ? Elle ne le lui avait jamais dit, et n'était pas certaine qu'elle aurait un jour l'occasion de le faire. Mais elle lui avait pardonné, parce qu'elle n'en serait pas là aujourd'hui sans lui. Sa vie avait beau être compliqué ces derniers temps, Lou était fière de ce qu'elle avait accompli. Son mariage avait beau battre de l'aile, elle avait épousé un homme qu'elle aimait sincèrement et qui avait su la pousser dans toutes ses envies et ambitions. Ce n'était pas pour rien que Lou dirigeait désormais une équipe de quatre personnes, et qu'elle acceptait ou non les histoires qu'ils proposaient. C'était bien loin de l'activité de scientifique qu'elle avait tant chérie, mais c'était tout aussi passionnant. Éreintant, également, mais n'était-ce pas là le secret du succès ? Se donner à fond, et être épuisée, sans cesse. Mais cela valait le coup. Parce qu'elle savait qu'à arriver à un certain point, le tout se stabilisait, permettant à tout le monde de retrouver une vie normale. Le problème actuelle résidait plutôt dans le fait que Lou n'était pas certaine de passer la nouvelle étape, celle qui lui permettrait de se stabiliser. Ses crises d'angoisse étaient de plus en plus récurrentes, et si, de fait, elle apprenait de mieux en mieux à les gérer, elles n'en étaient pas moins handicapantes pour autant. Elle se força cependant à penser à autre chose : Mason n'était pas la personne à qui en parlait ; tant parce qu'il ne la connaissait lus, que parce qu'elle n'était pas convaincue que ses problèmes l'intéressent. Elle ne savait même pas vraiment pourquoi il prenait le temps de discuter avec elle, à dire vrai. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres lorsque Mason lui parla d'un massage mais Lou ne releva pas. Elle voyait pertinemment ce que son ancien ami était en train de faire, mais elle n'était pas prête à faire comme si ces dernières années de silence n'avaient pas existé. Mason et elle n'étaient plus rien l'un pour l'autre, et ce genre de réflexions, elle ne les voulait que de ses amis... Elle soupira légèrement, ayant du mal à dissimuler son malaise, et décida de relancer la conversation vers un sujet plus neutre. Elle ne fit pas mine d'être surprise quand il lui annonça que le basket était terminé pour lui. Elle n'avait pas vraiment réfléchi à la question mais cela lui parut évident quand il lui dit : il était désormais trop vieux pour avoir une carrière professionnelle. « Je me suis toujours imaginée que tu te reconvertirais en coach, plutôt que de rentrer à Mount Oak. » précisa-t-elle, pensive. « Comme quoi... » Elle lui sourit, et ne sut vraiment quoi répondre quand il lui demanda ce qui avait changé pour elle. Tout, tout avait changé. En dix ans, il était évident que tout avait changé, elle la première. Mais par où commencer ? Elle était mariée, mais il le savait déjà ; Lou avait surpris son regard se perdre sur sa bague. Mais peut-être était-ce le plus simple à énoncer. C'était étrange, comme conversation. Lou avait l'impression de devoir se présenter, comme on pouvait avoir à le faire à une réunion des Alcooliques Anonymes – non pas qu'il y ait jamais mis les pieds, mais c'était ainsi qu'elle l'imaginait. « Eh bien, plein de choses. Je suis mariée, désormais. J'ai continué un temps mes études scientifiques, et ait même décroché un poste dans l'une des usines de clonage. Et désormais, je suis toujours dans la même entreprise, mais je m'occupe plutôt de l'élaboration des histoires des différents clones, et ce qui se trouve dans leur cerveau. Tu t'doutes bien que je n'ai pas le temps de m'ennuyer ! » lui lança-t-elle, espérant qu'il ne ferait pas partie de ces personnes fermement opposés aux clones. Elle aurait aimé être indifférente à son opinion, mais Lou savait pertinemment qu'elle ne souhaitait pas voir de la déception dans ses yeux. Notamment parce qu'elle voulait lui montrer comme elle avait réussi, malgré tout – et qu'il considérerait l'inverse, s'il était opposée à l'idée même du clonage.

________________
I'll know my weakness
know my voice and I'll believe in grace and choice, and I know perhaps my heart is farce ▬ But I'll be born without a mask.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: sign of the times   

Revenir en haut Aller en bas
 
sign of the times
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROKEN MIRROR :: REALITY #2 (REFLEXION) :: ELYSIUM DISTRICT :: Emerald Lake-
Sauter vers: