TC N°1 ~ QUESTIONS AND ANGUISH.


Partagez | 
 

 TC N°1 ~ QUESTIONS AND ANGUISH.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

Eron Delenikas

avatar

CRÉDITS : Alaska

INSCRIT LE : 23/05/2016
MESSAGES POSTÉS : 88


MessageSujet: TC N°1 ~ QUESTIONS AND ANGUISH.   Mer 21 Juin 2017 - 19:28



topic n°1 : questions & anguish

~~~


Albermarle Jr. City Hall, 21 juin 2017
C’est l’effervescence, autour de la mairie de Mount Oak. Voilà plusieurs jours que ce que le monde appelle The Departure est survenu et aucune réponse n’a été proposée à la population. Si les médias axent la plupart de leurs reportages sur l’événement et les tragédies qu’il a engendrées – on ne compte plus les témoignages poignants, les visages larmoyants et les regards hagards, la palme revenant quand même à une habitante qui a perdu l’ensemble des siens en un claquement de doigts – les autorités restent muettes. La raison en est simple : ils ignorent complètement ce qui a provoqué la disparition de millions de personnes. Mais, à l’instar de biens d’autres endroits dans le monde, le silence n’est pas accepté par les habitants de la petite ville et ceux-ci attendent des réactions de la part de leurs leaders. Même s’il ne doit s’agir que d’hypothèses, même s’il n’est question que de statistiques, les gens exigent une action et se rassemblent devant la mairie locale. L’occasion pour eux, aussi, de découvrir l’ampleur du phénomène et ses conséquences.

EXPLICATIONS
Ce premier tc officialise les disparitions dans son ensemble. En se rassemblant, les habitants partagent leur douleur et leur inquiétude mais aussi leur colère et leur impuissance. Comment réagit votre personnage face à cet événement improbable ? N'hésitez pas à poster court afin de faire avancer le topic !



________________

(MASTERMIND)
Revenir en haut Aller en bas

Tess Henney
TESS ARMITAGE

avatar

CRÉDITS : lux

INSCRIT LE : 12/04/2017
MESSAGES POSTÉS : 132


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: dispo (alexis, tc, adriel, owen, * / zephyr, *)

MessageSujet: Re: TC N°1 ~ QUESTIONS AND ANGUISH.   Mer 21 Juin 2017 - 20:54

Si Tess était là, c'était uniquement parce qu'elle sentait qu'il le fallait. Elle faisait partie de ces chanceux qui n'avaient pas perdu grand monde dans leur entourage, et encore moins de proches, chose qui s'était finalement avérée assez rare. Elle avait d'abord été très fière de ce statut d'épargnée que tout le monde semblait lui envier, et puis s'était ravisée en comprenant que ce statut la rendait de fait inintéressante aux yeux de la plupart des gens. Face à la douleur, elle ne faisait pas le poids, et ne l'avait que trop bien compris. Tess avait donc opté pour le plan B, évoquant la disparition de son assistant ou d'amis d'amis comme des drames dont elle n'avait pas tout de suite pris conscience. Elle n'avait aucune excuse pour Ian qui s'était évaporé alors qu'ils s'étaient trouvés dans la même pièce mais ne restait jamais bien longtemps sur un sujet qu'elle estimait glissant, préférant évoquer cette jeune femme que son ami Daniel recherchait désespéramment ou le petit ami de sa soeur qu'elle n'avait même pas eu l'occasion de rencontrer. En l'espace de quelques jours, elle avait rejoint le groupe des pleureurs, ceux avec qui on partage sa souffrance et toutes ses inquiétudes, se laissant bercer par leurs jolies histoires pour étoffer celles qu'elle racontait. Tess n'avait jamais aimé être à la traine face à un événement de grande envergure, et ces disparitions mystérieuses lui permettaient de se mettre une nouvelle fois en avant sans risquer grand chose.
Et, puisque la situation lui imposait d'être présente, Tess ne se fit pas prier pour se mêler à la foule et échanger quelques mots avec tous ceux qu'elle connaissait ou croyait connaitre. Quand j'ai relevé les yeux il n'était plus là. J'ai cru qu'il était parti chercher un café ou faire des photocopies mais il était parti pour de bon, et je ne sais pas s'il reviendra un jour... Elle baissa la tête et fixa ses chaussures tout en comptant jusqu'à cinq, puis se redressa. Elle avait vite découvert que les gens aimaient entendre le récit des témoins d'une disparition et ne se privait pas de raconter en boucle celle de Ian, en ajustant certains passages pour être sûre de son petit effet. Oh, je sais que je ne suis pas la seule à qui c'est arrivé mais j'ai encore du mal à réaliser, pas vous ?

________________

Sucker love who's known to swing, prone to cling and waste these things ; Pucker up for heaven's sake, there's never been so much at stake  (Placebo)
Revenir en haut Aller en bas

Cherry Lofland
SANSA O'FAOLAIN

avatar

CRÉDITS : © classwhore

INSCRIT LE : 01/06/2016
MESSAGES POSTÉS : 39


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP:

MessageSujet: Re: TC N°1 ~ QUESTIONS AND ANGUISH.   Mer 21 Juin 2017 - 20:57

Cherry était accoudée au comptoir du commissariat au moment où l’agitation commençait à se faire sentir devant la Mairie, à quelques rues de là. L’agent de l’accueil lui avait demandé d’attendre un instant pendant qu’il allait chercher son registre mais cela faisait maintenant dix bonnes minutes qu’il avait disparu et il ne semblait pas pressé de revenir. Malgré le charmant sourire qu’elle lui avait fait, malgré la voix un peu idiote qu’elle avait prise, espérant gagner son attention, en vain. Il fallait dire que les autorités avaient l’air débordées à cause de cet événement qu’on avait commencé à nommer the departure et c’était l’effervescence. Pas un seul homme en uniforme ne paraissait avoir les mains libres et Cherry jeta un coup d’œil à sa montre. Si son interlocuteur ne revenait pas d’ici cinq minutes, elle s’en irait, tant pis. En attendant, son regard vagabonda sur les murs du commissariat et il s’arrêta un instant sur les portraits des policiers qui ornaient le mur. Ses yeux d’un bleu envoûtant détaillèrent les visages de ces hommes et femmes qui assuraient la sécurité et le bon fonctionnement de Mount Oak et se fixèrent un peu plus longuement sur un jeune homme aux cheveux bouclés et au regard très sérieux. Un fin sourire se dessina sur les lèvres de Cherry qui pencha la tête et lut le nom de l’inconnu. Heathcliff Walsingham. Et elle aurait probablement continué à observer les traits sombres du jeune homme si l’agent de l’accueil n’était pas enfin reparu. La jeune femme chassa le sourire de ses lèvres : plus personne ne souriait depuis dimanche et il serait peut-être mal perçu de sembler décontractée à défaut d’être véritablement heureuse.
- Voilà, il faudrait compléter le formulaire ici et reporter le nom du disparu ici, déclara l’homme en uniforme en ouvrant un large carnet où des dizaines d’écriture se succédaient, épelant chacune un nom et un prénom ainsi qu’une date de naissance.
- Mais je ne suis pas certaine qu’il fasse partie des disparus, répliqua Cherry. Mon frère a tendance à aller et venir sans prévenir quiconque donc il se peut qu’il soit juste trop occupé pour savoir que je m’inquiète pour lui…
- Croyez-moi, ma petite dame, personne n’ignore ce qui se passe.
La lassitude du bonhomme était évidente et Cherry eut un sourire compatissant.
- Vous êtes en sous-effectif, n’est-ce pas ? Vous devez être assaillis depuis l’autre jour ?
- Vous n’avez pas idée. Rien que sur ce tableau, nous en avons trois qui sont abonnés absents.
Il désigna le large panneau qu’elle observait un instant plus tôt puis lui tendit un stylo. Cherry le remercia et entreprit de renseigner tout ce qu’elle pouvait sur le formulaire. Les nom et prénom, l’âge, la description physique, la dernière fois où elle avait vu le disparu. De quand datait son dernier échange avec Connor, d’ailleurs ? Cherry ne s’en souvenait plus et elle fronça les sourcils, indécise, avant de déclarer que ça devait être aux alentours du lundi précédent. Une bonne grosse semaine, en somme. Elle signa ensuite le registre et remit l’ensemble à son interlocuteur qui lui assura qu’ils la contacteraient s’il devait s’avérer que Connor ne faisait pas partie des milliers de disparus. Et sur un salut poli, Cherry tourna les talons et sortit du commissariat.
Si elle paraissait sereine, en comparaison avec certains voisins, c’était parce qu’il lui semblait invraisemblable que tout cela soit réel et elle évoluait donc dans une sorte de rêve éveillé, attendant qu’une réponse miracle vienne tous les rassurer. Elle allait retourner chez elle pour annoncer à sa mère qu’elle avait fait le nécessaire auprès de la police lorsqu’elle remarqua l’attroupement à proximité du Albermale Jr City Hall et, curieuse comme elle était, elle ne put résister à l’envie d’approcher pour voir ce qu’il se tramait. La tension était palpable mais elle ne sembla pas contaminée par celle-ci et elle évolua parmi les habitants en écoutant les discussions nerveuses – il y était question d’enlèvements massifs par les extraterrestres ou de machinations inventées par les autorités – jusqu’à ce que son regard se pose sur une haute silhouette aux cheveux blonds ébouriffés.
- Ah, te voilà ! s’exclama-t-elle en approchant du jeune homme dont elle attrapa le coude avant de réaliser qu’il y avait erreur sur la personne, ça n’était pas Connor Lofland. Oh, pardon ! Je vous ai pris pour quelqu’un d’autre !
Cherry lui offrit un sourire désolé et lui adressa un signe de la main avant de poursuivre son chemin, en quête d’un visage familier à qui demander des nouvelles.

________________

We never made it, did we?

Revenir en haut Aller en bas

Ahri Sozska

avatar

CRÉDITS : foolish blondie, tumblr.

INSCRIT LE : 14/01/2017
MESSAGES POSTÉS : 141


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP:

MessageSujet: Re: TC N°1 ~ QUESTIONS AND ANGUISH.   Mer 21 Juin 2017 - 21:14

Cela ne faisait quelques heures qu'Ahri était en ville mais il n'avait pas perdu de temps. Délesté de ses affaire – qu'il avait laissées au motel plutôt que dans la vieille maison vide de ses parents – il avait commencé à arpenter les rues de la petite ville. Sous le soleil écrasant, la bourgade lui paraissait étrangement silencieuse. Certaines avenues avaient des allures de scènes de guerre : voitures abandonnées en plein milieu de la chaussée, poussettes vides, caddies renversées. Immobilité hostile, vide menaçant. Il évitait sciemment les routes de son enfance et de son adolescence, empruntant des chemins détournés comme s'il craignait, au détour d'un bâtiment, de tomber sur des fantômes aux visages trop reconnaissables. Ou peut-être était-ce le contraire, peut-être voulait-il ne pas voir l'évidence, celle des visages absents au milieu d'une foule connue. Qu'importe. Il n'était pas là pour ça. On lui avait donné une mission, il était là pour l'accomplir, point final. Méthode, rigueur, discipline, toujours la même chose. Son appareil photo autour du cou, un stylo et un calepin bien rangé dans la poche de son blouson noir, il documentait son arrivée comme un explorateur des temps modernes.
Sa prospection le mena jusqu'à la mairie. Il reconnut les briques rouges et le drapeau, mis en berne pour l'occasion. Au milieu du chaos, quelqu'un avait tout de même songé à ce symbole. Il marqua un temps d'arrêt, conscient qu'il était censé servir les intérêts de ce drapeau avant tout mais qu'il trouvait le symbole risible. Presque indécent. Il détourna son regard impassible pour le poser vers le petit groupe qui se formait devant le bâtiment. Des gens allaient et venaient, aussi invisibles à ses yeux qu'il l'était aux leurs. Il savait que dans toutes les villes du pays, des registres étaient établis. Un jour ou l'autre, il faudrait qu'il les consulte, voir s'il n'existait pas un lien entre tous les disparus. Mais pour l'instant, il allait se concentrer sur les survivants… Et il jeta son dévolu sur la proie idéale, une pipelette bien apprêtée aux longs cheveux bruns. Il observa le manège insupportable de la jeune femme et se fraya un chemin jusqu'à elle, épinglant son badge sur son blouson afin d'arriver aux premières loges. « Réaliser ou pas ne fait aucune différence. » répliqua-t-il. Que cette demoiselle le veuille ou non, 2 % de la population avait disparu, c'était comme ça et pas autrement. Ahri montra son badge et toisa la jeune femme sans émotion. « Agent Sozska, National Security Agency. Où vous trouviez-vous lors de… l'incident ? » Il sortit son stylo et son calepin, prêt à donner à cette perruche toute l'attention qu'elle désirait avoir.

________________

I'm not a perfect person, there's many things I wish I didn't do, but I continue learning, I never meant to do those things...
Revenir en haut Aller en bas

Gene Edelstein

avatar

CRÉDITS : luaneshë

INSCRIT LE : 11/01/2017
MESSAGES POSTÉS : 78


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: 1/3 (clay, duck)

MessageSujet: Re: TC N°1 ~ QUESTIONS AND ANGUISH.   Mer 21 Juin 2017 - 21:20

C’est d’un œil plein de mépris qu’Eugenia Edelstein assistait au regroupement. Son lieu de travail se trouvait juste de l’autre côté de la rue et elle n’avait eu qu’à ouvrir la fenêtre pour laisser entrer les cris catastrophés et les gémissements. Quelques minutes plus tard, après s’être servi deux cafés – l’un qu’elle vida d’une traite sans vraiment le déguster et l’autre qu’elle comptait bien boire à petites gorgées en observant les réactions de la foule comme on assiste à une bagarre de comptoir – elle avait ouvert la fenêtre et s’était installée sur l’appui de fenêtre, les jambes ballantes, une cigarette dont elle tapotait l’extrémité sur le gobelet vide dans une main et l’autre occupée par le café fumant. Son regard de chat moqueur s’arrêta sur les petits groupes agglutinés et sur les visages aux traits tirés dont les trois quarts lui faisaient sincèrement pitié (et pas dans le bon sens du terme) tandis que le dernier quart l’indifférait complètement. Personnellement, elle n’avait perdu personne – du moins pas à sa connaissance – et il y avait de grandes chances que même si c’était le cas, ça ne la toucherait aucunement. Elle n’appréciait personne assez pour se sentir bouleversée par une disparition. Par contre, elle avait une liste longue comme le bras de personnes qu’elle n’aurait pas été mécontente de voir se volatiliser : sa mère en tête de podium, par exemple. Une chose était certaine, en tout cas, le spectacle de ces gens inquiets et/ou en pleurs était plus divertissant que son écran d’ordinateur ou les appels téléphoniques que devait recevoir son patron.
- Hé ! Qu’est-ce qu’ils espèrent, au juste ?  lâcha-t-elle en direction d’une personne qui émergeait de la foule. Ils pensent qu’un discours du maire va changer quoi que ce soit à ce merdier ?
Gene se fichait de connaitre ou non son interlocuteur mais quitte à assister à la débâcle, autant le faire en discutant avec quelqu’un, non ?
- Café ? proposa-t-elle comme s’ils étaient à un pique-nique géant et non au milieu d’une tragédie à l’échelle mondiale.

________________


Let it be known: I did not fall from grace.
I leapt to freedom.
.
Revenir en haut Aller en bas

Remus Reed

avatar

CRÉDITS : lux ◇ @gondolingirl

INSCRIT LE : 15/02/2017
MESSAGES POSTÉS : 235


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: dispo (james, zephyr, tc, * / lou, gloria, harlow, *)

MessageSujet: Re: TC N°1 ~ QUESTIONS AND ANGUISH.   Mer 21 Juin 2017 - 21:42

Remus avait l'impression de ne pas avoir fermé l’œil depuis qu'il avait enfin compris que toutes ces disparitions avaient bel et bien eu lieu. Il avait tenu bon pendant deux jours, trouvant toutes sortes d'excuses plus ou moins valables pour justifier ce phénomène si mystérieux, et avait finalement capitulé. Ce n'était ni un canular, ni un accident, ni un simple hasard si 2 % de la population s'était évaporée d'un seul coup, et le pourquoi le hantait : pourquoi eux et pas lui, ou Moira, ou James, ou Edme, ou... Il était bien évidemment très content de se savoir épargné mais il ne voyait pas ce qui lui avait permis de l'être, là où d'autres n'avaient pas eu cette chance. Là encore, il s'était mis à imaginer toutes sortes d'explications qui ne lui convenaient pas et le tenaient éveillé lorsque tout le monde se décidait enfin à sombrer. Et si une deuxième vague se produisait ? Et si cette fois elle emportait certains de ses proches ? Et si ce n'était qu'un signe pour nous alerter de la fin imminente du monde ? Et si Dieu existait en fin de compte ? Et s'il était en train de devenir fou et que tout ça ne s'était passé que dans sa tête ?
A bout de nerfs, Remus avait fait le déplacement jusqu'à la mairie en espérant un dénouement simple et efficace. Dans les films, tout se passait toujours bien. Tom Cruise arrivait, ou Bruce Willis, et on savait que ça s'arrangerait. Tous deux étaient toujours présents, contrairement à tant d'autres, mais avaient été incapable d'accomplir le petit miracle qui ne leur demandait habituellement que peu d'efforts. Il se mêla à la foule, à la recherche d'un quelconque visage familier qu'il finit par trouver et rejoindre. Hey. Y s'est déjà passé un truc ? Il ricana en réalisant le double sens de sa question et se reprit. Je veux dire, il s'est passé un truc nouveau ? T'es là depuis longtemps ? Il croisa les bras contre sa poitrine et prit un air buté en observant la foule, visage après visage.

________________

We're doing a sequel. All we need now is a half decent plot.
Revenir en haut Aller en bas

Jax Beauchamp

avatar

CRÉDITS : puckessa, twistyrain, unknown

INSCRIT LE : 23/05/2016
MESSAGES POSTÉS : 424


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: 0/3 (bran, skylar, maika)

MessageSujet: Re: TC N°1 ~ QUESTIONS AND ANGUISH.   Mer 21 Juin 2017 - 21:52

La sensation  qui étreignit Jax à sa descente du train était étrange et indéfinissable. Un sac sur l’épaule, il découvrit un univers qu’il pensait avoir oublié mais qui se nicha automatiquement dans son esprit, rouvrant des portes qu’il croyait définitivement closes. Les lieux n’avaient pas changé. Les mêmes vieilles bâtisses s’alignaient le long des grandes rues dégagées, des arbres montaient la garde de chaque côté de l’avenue principale et les devantures des petits commerces semblaient inchangés. Cela faisait pourtant près de quinze ans qu’il n’avait pas mis les pieds à Mount Oak mais la ville avait cette sale manie de s’incruster en vous, que vous le vouliez ou non. L’endroit regorgeait de souvenirs et si Jax refusait de l’admettre, même à lui-même, c’était pourtant bien là qu’étaient enterrés les seuls bons moments de son existence. Chaque été qu’il avait passé à Mount Oak avait été un été loin de son père et de son influence néfaste. Chaque été avait rimé avec liberté totale et il avait pu mettre de côté son quotidien morose pour profiter de ce que la petite ville avait à offrir, quand bien même il considérait le quartier Old Town comme un village un peu ennuyeux. Délivré de l’ambiance pesante, il avait l’habitude, à l’époque, de se soustraire à l’attention de sa mère et de fuir sa sœur bien trop envahissante. Il était un autre jeune homme, un adolescent presque comme les autres, un jeune adulte moins taciturne, encore que cela soit assez relatif et dépende surtout des personnes qui lui tenaient compagnie. Jax ignorait ce à quoi il s’attendait mais certainement pas à retrouver la carte postale qui avait longtemps été punaisée dans sa cellule. Il n’avait même pas pris la peine de passer par la Louisiane, sachant que rien ne l’y attendait, désormais, et il aurait pu se rendre n’importe où, mettre son ancienne vie de côté s’il n’y avait pas eu cet appel. Ce silence inquiétant puis la nouvelle qui l’avait laissé abasourdi. Non, Jax Beauchamp n’avait initialement aucune intention de remettre les pieds à Mount Oak mais une gamine de sept ans avait changé la donne et sans qu’il sache comment ni pourquoi – assurément, la fillette serait bien mieux avec n’importe qui d’autre que lui, non ? – le Louisianais s’était retrouvé à acheter un billet de train et à monter dans le premier wagon qui le mènerait vers la ville de ses souvenirs, faux paradis au milieu de cet enfer sur Terre. Cela faisait désormais quatre jours qu’il était libre après une décennie d’incarcération et Jax posa le pied sur le quai de la gare de Mount Oak avec l’impression qu’on lui arrachait un poumon ou qu’on lui enfonçait un poing dans l’estomac. Il resta immobile sur la plateforme jusqu’à ce que le train reparte et disparaisse même à l’horizon et, ensuite seulement, il s’avança d’un pas lourd en direction de la porte qui lui permettrait de gagner la place centrale du nouveau quartier, celui qui s’était largement étoffé. Un bus l’avait ensuite emmené vers le vieux quartier, celui qu’il connaissait finalement le mieux, celui où se trouvait la rue notée sur un petit bout de papier d’une écriture malhabile. Celui où se trouvait une gamine haute comme trois pommes qu’il n’avait jamais vue qu’en photo (et encore, le cliché le plus récent datait de deux ou trois ans, il lui semblait). Et quand il parvint enfin à destination, après plus de sept heures de voyage, ce fut pour débarquer du bus à proximité de la mairie où une foule s’était amassée et où, même à cette distance, Jax put déceler l’énergie pleine d’angoisse et de frustration. Son premier instinct fut de vouloir échapper à ce rassemblement, la proximité d’une affluence de gens n’ayant jamais été sa tasse de thé, mais Jax se refréna et, après un lourd soupir de capitulation, il approcha prudemment des gens pour comprendre la raison de cet attroupement. S’il devait être là pour une durée indéterminée, mieux valait peut-être savoir de quoi il retournait. Mia l’avait attendu ces quatre derniers jours, ça n’était pas quelques minutes de plus qui allaient y changer quoi que ce soit.

________________


But just because you bury something, that doesn’t mean it stops existing. Those feelings, they’d been there all along. All that time.
Revenir en haut Aller en bas

Wes Byrnes

avatar

CRÉDITS : © gryffindors; evennies.

INSCRIT LE : 19/06/2017
MESSAGES POSTÉS : 499


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: ●●●●○ : anika, dave, eugene, tc1, tc2, sebastian.

MessageSujet: Re: TC N°1 ~ QUESTIONS AND ANGUISH.   Mer 21 Juin 2017 - 21:58

Sa mère le mettait mal à l’aise avec ses nombreux mouchoirs qui sortaient de ses poches, son visage rougi par les larmes, et tordu par ses lamentations sonores. Trop heureuse de trouver des gens partageant sa souffrance, elle s’était empressée de le tirer par la manche vers l’assemblée qui s’était regroupée devant la mairie. Et c’était comme ça que sa journée somme toute banale avait tourné au cauchemar. Désormais coincé parmi cette bande de dépressifs, il broyait du noir. Leur douleur lui était égale, voir dérangeante, pourtant lui parmi tant d’autres avait perdu quelqu’un, et pas des moindre puisqu’il s’agissait de son père. Mais il s’en moquait et n’éprouvait aucune once de chagrin pour ce dernier, où qu’il soit, il pouvait y rester pendant longtemps, ce n’était pas lui qui irait le chercher. De toute façon, elle s’en chargeait suffisamment bien pour deux, en multipliant les prières à un Dieu qui n’écoutait pas, et en partageant son expérience avec d’autres cinglés lors de sessions de groupe. Wes détestait ça, et encore plus quand elle le trainait malgré lui dans sa folie. Autour d’eux, la foule commençait à se densifier, et il jeta un coup d’œil dans son dos pour ne pas la perdre de vue, gardant toutefois une distance raisonnable entre eux. C’était triste, mais elle lui faisait honte, cette femme triste et déchirée par des souvenirs enjolivés qu’elle était devenue le dégoutait.

Il tendit l’oreille pour écouter ce qui pouvait bien se dire, et surpris certains à espérer de quelconques réponses de la part des autorités. D’après lui ils se mettaient le doigt dans l’œil, car même eux devaient être totalement largués par les événements. La vérité c’était que nul ne comprenait ce qui se passait, ni pourquoi ils étaient partis sans laisser de trace, ou si ils reviendraient un jour. Wes lui même avait élaboré plusieurs théories dans son esprit allant de la plus rationnelle à la plus loufoque, mais tous demeuraient dans l’incertitude la plus profonde. Avec un peu de chance les aliens étaient à l’origine de tout ce cirque, et communiqueraient bientôt un message à l’aide d’une technologie digne des films de science fiction les plus réalistes. « Quelle connerie. » Lâcha t-il plus pour lui même que la personne qui se tenait à ses côtés, il accordait encore deux minutes à sa mère avant de la ramener de force à la maison.

________________

-when kids are walking 'round the hallway plagued by pain in their heart a world so hateful some would rather die than be who they are, no law is gonna change us strip away the fear underneath it's all the same love about time that we raised up, and I can't change even if I tried even if I wanted to; love is patient love is kind. | @ macklemore.
Revenir en haut Aller en bas

Brandon Rose

avatar

CRÉDITS : kawaiinekoj, twistyrain (gifs).

INSCRIT LE : 24/05/2016
MESSAGES POSTÉS : 1251


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: 2/3 (JAX, SKYLAR, REILLY)

MessageSujet: Re: TC N°1 ~ QUESTIONS AND ANGUISH.   Mer 21 Juin 2017 - 22:15

2 % de la population mondiale avait disparu et pourtant, aucun des employés administratifs incompétents de Mount Oak n'avait cru pertinent de disparaître. Pourquoi Skylar avait disparu et pas l'un des imbéciles heureux qui lui faisait face, Bran ne le comprenait pas. Cela le confortait également dans l'idée que dieu, il n'existait pas. S'il était vraiment miséricordieux comme le prétendaient les nombreux textes à ce sujet, il aurait sûrement fait des choix plus judicieux. Au lieu de cela, force était de constater que le phénomène avait frappé au hasard et Bran était au pied du mur. Il considéra d'un œil morne la fiche qu'il avait rempli au nom de son amie. Nom, prénom, photo, tout était là. Toute une existence disparue, volatilisée dieu sait où. Quoique, il restait bien quelque chose de Skylar en ce monde et elle lui tirait la jambe, sa petite main agrippée comme une forcenée au tissu hors de prix de son pantalon. Bran posa la feuille sur une pile et avec patience, se pencha vers Mia qui ne cessait de l'asticoter depuis tout à l'heure. Elle ne vivait avec lui que depuis trois jours et c'était exactement le temps de sommeil dont il aurait eu besoin, là, tout de suite. « Elle revient quand maman ? » demanda la petite fille. Bran sentit sa mâchoire se contracter mais il fit de son mieux pour répéter une énième fois : « Bientôt, grenouille. Je te l'ai dit, c'est compliqué. » Mia fit aussitôt la moue et Bran comprit qu'il n'avait pas été convainquant. Tant pis, au moins, il essayait. Il attrapa Mia et la mit sur ses épaules, ignorant sa mine boudeuse. C'était la seule façon qu'il avait trouvé pour ne pas mourir d'angoisse dès qu'elle disparaissait de son champ de vision : s'il la tenait constamment, elle ne pouvait pas se volatiliser elle non plus. Une Beauchamp avait disparu, il n'avait pas la moindre envie qu'une seconde ne se fasse la malle non plus. Il sortit rapidement de la mairie, dépassa le petit groupe qui se formait devant sans vraiment y jeter un regard et allait traverser la vue lorsqu'une silhouette familière accrocha son œil. Gene Edelstein, aussi désinvolte qu'on pouvait l'être. Bran sentit son coeur rater quelques battements ; elle avait être un grossier personnage, elle faisait partie de sa vie (dissolue) et il était content de la voir. Mia toujours sur ses épaules, il s'approcha elle et grimaça lorsqu'il vit la tasse de café. « T'as rien de plus fort ? Whisky ? Vodka ? Alcool à 90°C ? » Dans le même temps, il fit descendre la princesse de son destrier. « Hop-là. Tu restes là où je peux te voir, d'accord ? » Mia obtempéra et leur tourna le dos, comme si elle espérait apercevoir sa mère au loin. Bran la fixa quelques secondes, le coeur en vrac, puis se retourna vers Gene. « Content de voir que tu es toujours là, fidèle au poste. Ca m'aurait manqué de ne plus voir ta sale tête. » Et avec un sourire, il lui subtilisa la tasse de café.

________________

I got champagne for the pain, blackout all the memories. Runnin' through my veins, I don't really wanna feel anything, tryin' to escape, I'm my only enemy, drinks up, keep 'em laced, I don't really wanna feel anything.

Revenir en haut Aller en bas

Tess Henney
TESS ARMITAGE

avatar

CRÉDITS : lux

INSCRIT LE : 12/04/2017
MESSAGES POSTÉS : 132


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: dispo (alexis, tc, adriel, owen, * / zephyr, *)

MessageSujet: Re: TC N°1 ~ QUESTIONS AND ANGUISH.   Mer 21 Juin 2017 - 22:18

Le numéro de Tess était suffisamment bien rodé pour lui permettre de s'amuser là où tant de gens affichaient un air sinistre, et ce tout en ayant bonne conscience. Elle savait que ce n'était pas bien et que certains auraient sûrement trouvé à redire sur sa conduite, mais ça lui était égal. Elle avait besoin de ressentir l'attention sur elle, en chaque instant, et il n'y avait pas de meilleure alternative pour s'assurer de la conserver que de mentir. Et encore, ce n'étaient que de petits mensonges, de ceux que l'on n'a aucune raison de suspecter et qui n'attirent pas l'attention. Ou, du moins, elle le crut jusqu'à se retrouver face à face avec un agent de la NSA. Elle fixa son badge avec attention, à peine vexée de s'être faite rabrouer comme la première venue, et sourit avec toute l'innocence qu'elle avait encore à sa disposition. L'incident, inspecteur Sozska ? J'étais dans mon bureau, dix-huitième étage de la tour B, Hastings & Katz Offices. Tess Henning, enchantée. Elle lui tendit la main et attendit qu'il la lui serre pour déterminer à quel genre d'homme elle avait affaire. Pas un fan à priori, elle n'était même pas sûre qu'il ait déjà vu son émission, mais elle entendait bien l'y convertir. Quelqu'un de sérieux, ça ne faisait aucun doute, mais pas trop désagréable à regarder. Elle qui avait toujours eu un faible pour les hommes en uniforme était un peu déçue qu'il n'en porte pas, ne serait-ce que pour mettre un peu de baume au cœur de toutes ces jeunes filles qui se croyaient en deuil. Vous enquêtez sur toutes ces disparitions ? Ça doit vous demander un de ces travail... Vous pensez les retrouvez ? Elle lui sourit de nouveau tout en se rapprochant de lui, espérant au passage obtenir un scoop qu'elle serait susceptible de révéler dans son émission.

________________

Sucker love who's known to swing, prone to cling and waste these things ; Pucker up for heaven's sake, there's never been so much at stake  (Placebo)
Revenir en haut Aller en bas

Jaime Oswald

avatar

CRÉDITS : ISLEYS - @TUMBLR.

INSCRIT LE : 20/06/2017
MESSAGES POSTÉS : 97


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: phoebe, tc (1/3)

MessageSujet: Re: TC N°1 ~ QUESTIONS AND ANGUISH.   Mer 21 Juin 2017 - 22:26


attendre devant la mairie de mount oak, entre les pleurs des familles désamparées et les policiers qui tentent de les canalisées. entre le ciel qui tourne et le soleil qui brille, attendre que le cœur se ressoude,  que les plaies béantes se resserrent,  se referment, disparaissent, les immondes !
attendre que le temps passe, que le sang coule, que le mal s'efface et sur ses joues roules, pendant qu'elle attend, les perles chaudes, les pleurs d'enfant.

elle n'est pas assez grande pour ça. pour patienter tout ce temps, pour rester immobile, comme une idiote à se demander ce qu'elle fait encore là alors que tous les autres sont partis, ses amis, ses parents et phoebe aussi, l'antidote. elle n'est pas assez grande pour connaître l'amour et les morts, pas assez grande pour attendre qu'ils reviennent à la vie. pas assez grande pour attendre encore chaque soir depuis que c'est arrivé. sous les étoiles, à attendre la filante. pour faire un vœu : ne plus être dans l'attente.

que tout redevienne comme avant, quand il y avait encore papa et maman, quand il n'y avait pas de douleur pour étreindre son coeur, quand le monde venait d'éclore ! quand c'était pas encore la fin !

elle reste assise, solitaire, non loin de la foule pleine d'espoir. une légère brise, une feuille qui tombe. quelqu'un d'autre se tient tout près d'elle.

un frisson lui parcoure le cou, elle se retourne aussitôt en passant un coup de manche sous ses yeux mouillés.
- qui êtes-vous ? elle serre dans sa main un cliché, son portrait. et ce truc sur sa bouche, un peu rouillé. un sourire à l'étranger.

Spoiler:
 

________________

still falling for you.
Revenir en haut Aller en bas

Gene Edelstein

avatar

CRÉDITS : luaneshë

INSCRIT LE : 11/01/2017
MESSAGES POSTÉS : 78


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: 1/3 (clay, duck)

MessageSujet: Re: TC N°1 ~ QUESTIONS AND ANGUISH.   Mer 21 Juin 2017 - 22:46

Un sourire narquois s’afficha sur les lèvres de Gene en apercevant Bran, avant de se dissoudre en découvrant la gamine perchée sur ses épaules. Une moue dégoûtée se glissa sur ses traits sans même qu’elle cherche à l’atténuer et elle jaugea le jeune homme des pieds à la tête avant de répliquer :
- Qu’est-ce que c’est que ça ? Tu joues les baby-sitters, maintenant ?
Voilà qui la surprenait. Elle n’aurait jamais rangé Brandon Rose dans la catégorie Papa gâteau et devait admettre être assez rebutée par l’idée. Toutefois, l’origine et l’identité de la fillette ne l’intéressant pas le moins du monde, elle haussa une épaule avec une désinvolture presque irrespectueuse tout en rétorquant :
- Evidemment que j’ai quelque chose de plus fort mais je ne vois pas pourquoi je devrais te sortir le grand jeu. Tu t’imagines qu’il suffit de voir tes beaux yeux pour que je sorte tout l’attirail ? Tututut. Dans tes plus beaux rêves.
Elle l’aimait bien, pourtant, Brandon Rose, c’était l’un des rares avec lequel elle ne s’ennuyait jamais, finalement. Il avait la langue aussi venimeuse qu’un Fer-de-lance et avait le mérite de lui tirer aisément un sourire. Elle pouvait même aller jusqu’à lui ouvrir assez facilement les jambes s’il s’y prenait correctement mais aujourd’hui, avec la pièce rapportée, cela risquait d’être compromis. Mais elle n’avait aucune intention de lui offrir, ne serait-ce qu’un shot, l’alcool hors de prix que son patron dissimulait soigneusement dans une armoire. Pour ça, le jeune homme pouvait aller se brosser.
- Je te retourne le compliment, l’affreux. Mount Oak serait définitivement à chier s’il n’y avait pas ton bête sourire.
Gene haussa un sourcil et l’observa alors qu’il trempait les lèvres dans son café. Elle entrevit la mioche qui s’éloignait à petits pas discrets et la jeune femme aurait presque pu voir les petites épaules qui se haussaient, dans l’attente d’une remontrance qui ne venait pas. Et comme il fallait bien être solidaires, entre femmes, Gene ne fit rien pour ramener Bran à ses responsabilités. À la place, elle replia une jambe sous ses fesses et tendit l’autre en feignant de faire la conversation :
- Alors ? Tu as beaucoup de pertes à déclarer, de ton côté ? C’est pour ça que tu es là ? Ou tu as juste entendu du bruit et décidé de venir voir ce qu’il se passait ?
Elle récupéra son gobelet et tendit, en contrepartie, sa cigarette à moitié entamée et dont l’extrémité était teintée de son rouge à lèvres. Avec un sourire de louve, elle souffla doucement la fumée par l’interstice entre ses lèvres et haussa un sourcil inquisiteur.

________________


Let it be known: I did not fall from grace.
I leapt to freedom.
.
Revenir en haut Aller en bas

Tatiana Pond
TALLULAH POND

avatar

CRÉDITS : cranberry, tumblr, cs lewis

INSCRIT LE : 24/07/2016
MESSAGES POSTÉS : 253


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP:

MessageSujet: Re: TC N°1 ~ QUESTIONS AND ANGUISH.   Mer 21 Juin 2017 - 23:26

Spoiler:
 

Nana, elle n'a aucune idée de ce qu'elle fait là. Quand elle a entendu parler des disparitions, quand elle a vu que son frère ne répondait pas, la deuxième chose qui lui a traversé l'esprit (après s'être demandé ce qu'elle ferait sans lui) c'était qu'elle devait partir, qu'elle ne survivrait pas à New York. Elle avait passé trop de temps à essayer d'y survivre. Et ces disparitions, plus que tout autre claque qu'elle ait pu se prendre, lui ouvrait les yeux : elle ne pouvait pas s'enfermer dans cette vie qui n'était pas la sienne. Sans prévenir personne, sans même penser à le faire, Tatiana prit sa voiture et se dirigea aussi vite que possible vers Mount Oak. Pourquoi cette destination ? Probablement parce que la dernière fois qu'elle avait ri sincèrement, la personne était origine de cette ville. Cela ne voulait rien dire. Rien du tout. Peut-être que les gens là-bas étaient aigris, désagréables et pire que les New Yorkais. Peut-être qu'il la verrait comme la petite princesse ayant besoin de changement et qui finirait par se lasser. Peut-être qu'ils auraient raison. C'était possible. La jeune Pond n'en avait pas la moindre idée. Mais elle devait partir. Pas pour longtemps, mais partir. Dimitri comprendrait. Et son frère... il aurait répondu s'il faisait encore parti de ce monde. Quand elle arriva, sa première réaction fut de se diriger vers la mairie. Elle avait probablement regarder trop de séries télévisées sur des petites villes américaines, mais n'était-il pas logique de s'y réunir lorsque se passait un événement d'une telle ampleur ? Nana avait apparemment visé juste car une foule assez dense commençait à s'amasser devant la mairie. Elle soupira doucement et ne put s'empêcher d'y chercher une chevelure qui se démarquerait. Ils ne pouvaient pas y avoir des dizaines de roux dans une ville pareille... Secouant légèrement la tête, Nana se dit que ce n'était ni l'heure ni l'endroit. Ces gens traversaient une véritable épreuve. Elle aussi, mais étrangement, c'était avec son dernier souvenir léger, qu'elle voulait la traverser. Interrompue dans ses pensées et ses recherches, la rouquine sursauta légèrement quand on vint lui adresser la parole, et lui demandait qui elle était. « euh.. » Tatiana n'est pas habituée. On échange pas aussi facilement avec les inconnus, chez elle. Pas dans ce genre de contextes en tout cas. Elle force tout de même un sourire rassurant sur son visage et se présente : « Tatiana. Tatiana Pond, et vous ? » Elle soupire, cette personne lui renvoie sa propre détresse mais Nana cherche tant à ne pas y penser, qu'elle ne prendra pas ce risque. Elle n'a pas pu perdre son plus bel atout, son chevalier servant, son meilleur ami. Son frère lui fait une mauvaise blague, c'est certain. Nana se fait violence, refusant de laisser son esprit divaguer entre pessimisme et espoir. Elle ne peut que prendre son mal en patience – et peut-être apporter un peu de soutien à cette personne devant elle. « C'est... Elle a disparu ? » demande-t-elle, comme si ce n'était pas une évidence. Bon. Finalement... Elle était apparemment aussi douée pour s'occuper des autres que s'occuper d'elle-même. Ils n'étaient pas sortis de l'auberge...

Spoiler:
 



________________


Why should your heart not dance ?
Revenir en haut Aller en bas

Philae Prentis
PHILAE ROSE

avatar

CRÉDITS : cranberry

INSCRIT LE : 02/01/2017
MESSAGES POSTÉS : 78


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP:

MessageSujet: Re: TC N°1 ~ QUESTIONS AND ANGUISH.   Jeu 22 Juin 2017 - 0:30

Spoiler:
 

Évidemment qu'ils se sentaient concernés. Cette fois, des personnes de couleur blanche étaient concernés, alors c'était nécessairement important. Pourtant, quand des personnes de couleur, peu importe laquelle, se faisaient agresser, malmenées par les personnes sensées représenter l'autorité de la ville, ou qu'elles se retrouvaient dans le besoin, cela passait au second plan. C'était une phrase glissée dans un discours comme un cheveu viendrait baigner dans votre soupe ; c'était un article sur la dernière page du journal, parce que ce n'était finalement pas si important que ça. Mais là, avec ce phénomène étrange, les gens se sentaient concernés, naturellement. Philae n'arrivait même pas à leur en vouloir : en l'occurrence, la plupart des gens qui se trouvaient sur les lieux avaient perdu quelqu'un de proche, que ce soit leur famille ou leurs amis. Ce n'était pas l'histoire de quelque chose qui se déroulait à la télévision et qui ne les affectait pas vraiment. Mais Philae aurait voulu leur faire comprendre que si ce qu'il considérait comme « sa » ou « leur » (les personnes de couleur) cause, était également la leur. Les discriminations ne dataient pas d'hier mais il fallait y mettre un terme. Pour l'heure, cependant, Philae devait laisser la place à la souffrance des gens. Elle était bien placée pour savoir que certaines douleurs étaient trop vives pour être exploitées, qu'il fallait leur laisser le temps de se renfermer pour pouvoir en faire une force. Ce sujet, elle l'aborderait plus tard, d'ici quelques jours. Elle donnait juste aux siens, à ses voisins, le temps de se retourner et après, elle leur rappellerait les vrais combats – ceux pour lesquels ils avaient la chance de pouvoir faire quelque chose. Affublée d'un tee-shirt « I can't breathe », Philae se fraya un chemin dans la foule, et sourit en apercevant son frère. Elle ne résista pas à l'envie d'aller déposer un baiser sur sa joue – c'était marrant comme il lui paraissait moins insupportable et moralisateur en de telles circonstances. « Salut petit frère. » lui souffle-t-elle, en l'embrassant avant de lui pointer Mia du doigt. « Tu sais à qui elle fait signe là-bas ? » demanda-t-elle, regardant dans la direction que montrait la demoiselle. Personne dans ce coin ne lui disait rien, et Philae fila comme elle était venue, faisant signe à son frère qu'elle l’appellerait plus tard. Ce qu'elle ne ferait probablement pas, ne sachant pas réellement comment se comporter avec lui. Mais elle était sincèrement heureuse de voir qu'il faisait toujours parti de ce monde et se promit de passer plus de temps avec lui. Elle continua ensuite d'avancer dans la foule, regardant ses visages un peu trop familiers. Si certains transpiraient la douleur, d'autres semblaient totalement anesthésiés. De tous, pourtant émanaient une tension qui donnait la chair de poule à Philae. Son monde serait-il jamais le même ? Elle en doutait sincèrement – tout comme elle n'était pas certaine que ce soit pour le meilleur. « Ouais. C'est pas des conférences qui vont les faire revenir. » répondit-elle du tac au tac à l'individu qui venait de dire que c'était une belle connerie. Elle n'avait pas reconnu sa voix mais en tout cas, ils semblaient sur la même longueur d'ondes : à part donner au maire l'occasion de faire un enième discours...
Revenir en haut Aller en bas

Ahri Sozska

avatar

CRÉDITS : foolish blondie, tumblr.

INSCRIT LE : 14/01/2017
MESSAGES POSTÉS : 141


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP:

MessageSujet: Re: TC N°1 ~ QUESTIONS AND ANGUISH.   Jeu 22 Juin 2017 - 10:56

Ahri restait imperturbable. Il ne se souciait pas le moins du monde d'être aimable – ça n'était d'ailleurs pas nouveau, il n'avait jamais été un type affable – mais aujourd'hui, son badge le protégeait de toute interaction où il devait faire semblant d'être quelqu'un qu'il n'était pas. Il n'avait pas envie de sourire, il n'avait pas envie de prendre des pincettes et surtout pas à cet instant, alors que la jeune femme qui lui faisait face semblait aussi sincère qu'un serpent. « Agent. Pas inspecteur. » rectifia-t-il sans prendre la peine de saisir la main délicate qui lui était tendue. Il n'était pas là pour lier connaissance avec la population, et encore moins avec une péronnelle à la voix stridente qui semblait un peu trop profiter de la tragédie qui avait frappé ses concitoyens. Lorsqu'elle se rapprocha de lui, il recula d'un pas et la toisa de toute sa hauteur. En deuxième position des choses qu'il détestait le plus (la première étant toute discussion de plus de cinq minutes) venaient les contacts physiques inopportuns. Il ignorait si Tess était en train d'initier quoi que ce soit, mais il préférait éviter de prendre des risques. Il nota sur son calepin les informations qu'elle lui donnait sans réfléchir – après tout, il aurait pu être un parfait inconnu et son badge aurait pu être un faux – et prit quelques secondes pour réfléchir. Tout ça ne lui apprenait rien. Il n'y avait aucun lien, aucun fait qui ressortait plus que les autres. La tâche allait être plus ardue et plus frustrante que prévue. Il leva les yeux vers Tess et fronça les sourcils. « Il est trop tôt pour s'avancer dans des conclusions hasardeuses. Nous devons déjà comprendre ce qu'il s'est passé. » répliqua-t-il d'une voix robotique. On pouvait presque entendre le message gouvernemental appris par coeur, les longues heures à apprendre et à répéter. « Qui a disparu ? Vous l'avez vu ? N'omettez surtout… aucun détail. » Cette dernière partie de phrase lui coûta un effort surhumain. Mais il n'avait pas le choix. C'était son job et il allait le faire, quoiqu'il arrive.

________________

I'm not a perfect person, there's many things I wish I didn't do, but I continue learning, I never meant to do those things...
Revenir en haut Aller en bas
 
TC N°1 ~ QUESTIONS AND ANGUISH.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Five Questions About Haiti and the Coup Attempt
» Questions / Réponses
» La boîte à questions
» Quelques questions avant de proposer un nouveau pj
» Chapelet de questions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROKEN MIRROR :: REALITY #1 (ORIGIN) :: OLD TOWN :: Albermale Jr. City Hall-
Sauter vers: