total recall.


Partagez | 
 

 total recall.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Roman Haksson

avatar

CRÉDITS : belispeak, maxirons.tumblr, the wachowski brothers.

INSCRIT LE : 20/06/2017
MESSAGES POSTÉS : 4


MessageSujet: total recall.   Mar 20 Juin 2017 - 11:57






a new life awaits you in the off-world colonies ! a chance to begin again in a golden land of opportunity and adventure !

(blade runner & @ hampton fancher, david webb peoples)


#1 ORIGIN

prénom, nom : roman haksson. âgé de : vingt-neuf ans. originaire de : baltimore. statut : récemment séparé de sa nana, on lui a prédit un avenir de solitude et de perdition, puis il a disparu. emploi : ancien étudiant brillant de harvard university, il a étudié les sciences appliquées et l'informatique, avant de se spécialiser dans l'élaboration de robots, clones, explorant les possibilités du transhumanisme et de l'homme augmenté. traits de caractères : il était connu pour être un cerveau brillant (il est atteint de douance, mais son autisme est léger : il est membre de l'association mensa, fondée à oxford et regroupant les personnes à qi plus élevés que la moyenne), mais son intelligence scientifique / mathématique était trop élevée comparée à son intelligence sociale et émotionnelle. ainsi, il était également perçu comme insensible, distant, capable d'énoncer à voix haute des vérités blessantes et / ou dérangeantes, difficilement aimable et apte à aimer, incroyablement suffisant car conscient de ses capacités et dénué d'humilité en la matière.



you are probably going to be a very successful computer person. but you're going to go through life thinking that girls don't like you because you're a nerd. and i want you to know, from the bottom of my heart, that that won't be true. it'll be because you're an asshole.


7 fucking 7. Là, son arrogance semble avoir atteint un palier de plus, tandis qu’il actionne une dernière commande et que le robot cligne des yeux. Les longs cils noirs proviennent d’une photo en noir et blanc de sa grand-mère. 77 sourit dès qu’elle le voit, Lui, le Maitre, le Créateur. Ce que ça fait d’être tout puissant ? Une sortie d’érection mentale plus orgasmique que tout ce que vous pourrez jamais essayer dans votre existence. — 77 ? Il a la voix rocailleuse de l’absence de sommeil, de l’émotion, du manque de rapports sociaux. Elle a ce même sourire et elle cligne à nouveau des yeux en signe de compréhension. Bon Dieu, sa peau imite celle des humains à la perfection. — Bonjour, Roman. Il a dû faire un million d’essais de tonalités avant de trouver le timbre de sa voix. Il a mêlé les ultrasons aux infrasons, et a même intégré des sons naturels, comme le grondement de l’océan, à son fil directeur. Il la dévore du regard tandis qu’elle ne fait que le contempler comme si elle le connaissait déjà – mais c’est lui qui la connaît par cœur. Le cœur, elle en a même un. Imprimé 3D par Alexander, brillant étudiant de sciences médicales rencontré à Harvard. Ce n’est vraiment elle qu’il contemple, avale des pupilles, ce sont les tissus qui composent chaque millimètre de son corps. Ses appartenances. Son accouchement intellectuel. — Comment souhaites-tu t’appeler ? Il demande, les poings légèrement crispés à l’idée qu’elle puisse le décevoir. Elle réfléchit un moment – elle est créée pour faire semblant, marquer des pauses, alors que ses réponses naissent en elle à une vitesse cent fois supérieure à celle d’un humain. L’illusion est magnifique. Sa bouche, dont il a très légèrement gercé le coin inférieur droit, s’étire puis s’entrouvre. — Lucrèce, énonce-t-elle avec simplicité et légèreté. Un sourire teinte le visage grisé par la fatigue du scientifique. Quel beau choix. Quelle délicate, rusée, séduisante incarnation.

— Dommage que tu le prennes sur ce ton. Je dis simplement que l’introduction du discours est présomptueuse. Je le dis pour toi, Roman, je sais que tu peux parfois ne pas t’en apercevoir. Il ne l’écoute pas, évidemment, tandis qu’il griffonne une nouvelle note en haut de son cahier aux pages ondulées – la sueur de ses mains quand il les plaque dessus, tabassé par la concentration. — Marrant que ma « présomption » te dérange, maintenant. Du temps de Harvard, ça ne te gênait pas, je me trompe ? Question rhétorique. Elle ne peut retenir un froncement de sourcils. — Tu avais déjà tes défauts à l’université, mais en effet, plus le temps passe et plus tu deviens… Les mots ne lui viennent pas. Malgré sa colère, elle sait ses difficultés, et en plus de ne pas souhaiter l’acabler, elle refuse d’entrer dans ce jeu stérile. Il a un sourire sans joie qu’elle trouve éminemment désagréable. — Kurzweil veut me racheter 77. Elle semble ne pas comprendre, ce qui lui arrache un claquement de langue nerveux et agacé de sa lenteur. — Lucrèce. — Oh. Woh, eh bien, c’est… woh. Faussement patient et insolent, il cligne des paupières. — Je suppose que ça va ouvrir de nouvelles portes inattendues, et que tu vas me trouver de moins en moins « présomptueux »… jusqu’au prochain ennui. Sa réplique la gifle comme une bourrasque de vent furieux. — Je te demande pardon ? Une voix intérieure lui répète pourtant de ne pas entrer dans son jeu, mais sa colère prend le dessus. — Excuse-moi, j’ai dû mal comprendre : est-ce que tu sous-entends que je sors avec toi par intérêt ? Il relève la tête de son cahier, hausse les sourcils, comme surpris. — Contrairement à ce que tu énonces, je n’ai pas la prétention de maitriser l’art du sous-entendu. Contente-toi peut-être d’entendre simplement ce que je dis, sans rechercher les fausses couches ? Visiblement, tu n’es pas très douée pour ça. Son corps s’est électrifié sous le coup de l’indignation. Roman lui a déjà manqué de respect, et pas qu’une fois, mais là, ils sont au-delà de tout. — Si tu fais allusion au H. Club, je préfère te rappeler que j’y suis entrée seule et sans l’aide de ta brillante réputation, dit-elle entre ses dents, et retenant le « petit génie » ironique qui lui brûle les lèvres. Il ne relève pas la tête, mais elle l’entend distinctement murmurer : — Ah vraiment… Les larmes lui grimpent aux yeux, comme à chaque fois qu’un abruti s’est senti en droit de lui rappeler d’où elle vient, à quel point elle a du travailler avec acharnement pour obtenir les mêmes privilèges que certains qui n’avaient eu qu’à naitre dans la bonne famille pour les obtenir, ou encore venir au monde avec un qi plus élevé que la moyenne. Venant de celui censé occuper la place de petit-ami, c’est insoutenable. — Tout ça parce que… parce que tu n’es pas foutu d’entendre la moindre minuscule critique. Même venant de moi ! Tu rabaisses tous ceux qui n’ont pas obtenu les mêmes notes que toi à Harvard, tu méprises ceux qui te suggèrent de te remettre en question – à quoi va ressembler ta vie, Roman ? A quoi va ressembler ta putain de vie une fois que tout le monde t’aura tourné le dos ? Tu crois que tu peux t’autoriser à ne supporter personne au monde, à l’exception de toi-même et de tes superbes créations – miroirs de toi-même – et quoi ? Les gens vont rester là à t’idolâtrer comme devant un foutu tableau de musée ? Sa tristesse glisse sur lui comme une brise légère. Son regard, redressé vers elle l’espace de quelques secondes comme s’il daignait lui faire l’honneur d’un bref moment d’attention, ne reflète aucun sentiment. — Tu es restée, non ? Il hausse brièvement les épaules. Ce sont à présent des filets d'eau salée qui viennent sillonner le long de ses joues tandis qu’elle le détaille, et semble le voir pour la première fois. Ils s’observent, et rien ne saurait les rendre plus différents, plus éloignés l’un de l’autre que cet échange qui n’en est pas un. Sa gorge est serrée, mais elle réalise qu’elle n’est plus en colère. Simplement triste. Pour lui et la vie qu’il se construit. — Je te l’ai toujours dit. C’est bien, de ne pas être comme tout le monde. Ta différence est une force magnifique. Mais ressembler à un robot tout droit sorti d’un mauvais film de sf, c’est… du gâchis. Il cligne des yeux. Pas une larme ne rince ses iris bleus d’une froideur sans pareille. — Je crois que nous perdons un temps précieux ensemble. Sa voix est comme la teinte de son regard : grise et métallique. Il jette un œil au cadran de sa montre. — J-12 avant la soirée annuelle du Club. Ça te laisse un moment pour te remettre en selle. Te rendre désirable à nouveau. Il y aura tous les anciens, tu pourras donc, heu, réajuster ton choix, précise-t-il avec neutralité, et un soupçon de circonspection qui achève de la dégoûter. Elle secoue lentement la tête, d’un côté vers l’autre, sans le quitter du regard. — Kurzweil  veut t’acheter ton robot, hum ? Elle n’arrive plus à cesser son mouvement de tête, comme si elle était forcée de s’animer face à cet homme qui, lui, s’enferme toujours plus dans une frigidité aux allures de prison. — Tu sais quoi ?Pendant quelques secondes, j’ai été contente pour toi. C’était stupide de ma part. Parce que c’est la pire chose qui puisse t’arriver. Chaque année tu t’enfonces un peu plus dans ce délire, et tout au plus tu devrais recevoir en retour une indifférence ferme. Chaque reconnaissance de ton prétendu génie te rend un peu plus mégalomane et déshumanisé. Tu ne m’aimes pas. J’ai cru que tu m’aimais à ta manière, mais tu ne m’as jamais vraiment regardée, estimée, comprise. Comme tu n’aimes aucun des robots parlants que tu crées. Quand tu les regardes, c’est toi que tu vois, les reflets de ton intelligence, de ton travail, c’est toi que tu adores en te créant de fausses idoles. Kurzweil va t’acheter ton robot et en faire la publicité au monde entier. Et tu auras l’impression que c’est toi que les gens admireront. Comme un enfant arrogant. Les larmes qu’elle lui adressent alors, elles sont toutes pour lui. Elle sait qu’il ne les prendra pas, refusera jusqu’au bout de les considérer comme siennes, mais tant pis. — Il n’y a que toi qui aime être toi, Roman. Personne ne voudrait de cette vie. Je te souhaite une belle histoire d’amour avec ton quotient intellectuel. Elle ne reviendra pas. Plus du tout. Elle le comprend en refermant la porte derrière elle, tandis que Roman n’a pas bougé, toujours assis par terre, le dos contre le rebord du canapé. Sans doute a-t-il déjà repris l’écriture de ses notes. La concentration et la résolution d’équations. Seule échappatoire à la cage aux barreaux spirituels depuis laquelle il s’autorise à exister, persuadé d’être à l’abri du monde.  


~~~


#2 REFLEXION

prénom, nom : il sait qu'il s'appelle roman haksson, puisque c'est marqué sur ses papiers d'identité. cependant, les gens ne l'appellent que par son nom de famille, haksson, comme si personne ne connaissait son prénom, ou comme si tout le monde s'en foutait. son nom de code au sein de la résistance est inscrit sur un document qu'il a trouvé chez lui : hacks77. un jeu de mot qui l'a fait sourire, pour la définition de hack et le lien avec son nom de famille, mais aussi parce que soixante dix-sept est le chiffre qu'il a donné au premier robot humanoïde qu'il est parvenu à créer, quelques semaines avant de disparaitre de #1. âgé de : vingt-neuf ans. originaire de : baltimore. statut : se revendique solitaire, mais éprouve des sentiments contradictoires (qu'il tente de réprimer) pour l'une des clones qu'il a (apparemment, puisqu'elle dit le connaitre depuis des mois) sauvée et tente de protéger. emploi : la résistance. depuis son éveil dans ce monde, il s'est immédiatement raccroché à tout ce qui existait de logique en cet univers. une partie de lui, inconnue dans l'autre réalité, a été réveillée : il n'est plus surdoué, et il possède une empathie plus développée ici. voir ce que sont devenus les clones dans cette société l'a révolté. une fois entré dans la résistance, il s'est avéré que... tout le monde le connaissait déjà. comme s'il en avait déjà été membre... dans une autre vie... quand on lui a rappelé qu'autrefois, il avait été développeur informatique, il a fait semblant d'acquiescer. traits de caractères : force physique plus développée que dans #1, intelligence moindre (quotient intellectuel), apparition des émotions, cerveau reptilien en action prolongée. le haksson qui a disparu quand lui est arrivé était un hacker-résistant connu pour aimer les bagarres, les blagues stupides, les filles et les émotions fortes (un véritable casse-cou). souvent grognon, ce n'était qu'une apparence destinée à faire le tri dans ses fréquentations, sa véritable nature était humaniste.



‘ hacks77 was a good man. ’

« Peur de rentrer seule la nuit ? Ne sortez plus sans votre garde du corps ! CLONES ANTHROX, ENFIN UN HOMME PRÊT A MOURIR POUR MOI ! »

— Vous n’êtes pas à l’abri. Ni ici, ni ailleurs. Je vous promets qu’on va vous aider : vous détatouer au laser et vous dépucer. Je ne peux pas faire ça, ce sont des amis à moi qui le feront. Moi je peux vous faire disparaître des fichiers Chetwynde et gouvernementaux. Face au silence circonspect qui s’ensuit, il réalise qu’il est à côté de la plaque. — Heu… Effacer votre… acte de “naissance” pour vous libérer ? Le clone hoche soudainement la tête en guise de compréhension, mais aucune lueur humaine ne vient illuminer ses iris clairs. Et alors ? Faut-il libérer un être doué de conscience à la seule condition qu’il réponde à nos vérités ? Qu’il coche positivement chaque case de notre « test de l’humanité » ? Le principe est le même pour tous : free yourself. Chaque clone possédant un libre-arbitre et nourrissant le projet d’être indépendant a le droit d’être aidé par Rebirth. Mais les risques à anticiper sont nombreux et moches : quand les entreprises vont s’apercevoir des pertes de clones, elles feront des tests psychologiques poussés sur leurs clones actuels. Elles découvriront que leur capacité de décision et leur libre-arbitre ont été trop fortement dosés dans leur code source. Elles s’attacheront alors à rendre obsolètes les clones existants, et à en fabriquer de nouveaux en réduisant leur autonomie. Tout cela fait simplement partie d’une étude plus grande, plus complexe et allongée dans le temps, dont l’aboutissement n’est autre que « l’esclave parfait ». L’humain asservi par excellence. Des êtres nés dans la servitude volontaire au système créé par leur inventeur.  

~~~


OUT OF TIME
prénom : alizé. groupe : the missing. avatar : max irons. commentaire(s) : j'en reviens pas de tomber, à tout hasard, sur ce forum, de le parcourir les sourcils froncés, de reconnaitre des pseudos d'anciens personnages restés dans ma mémoire, de voir des plumes que j'ai adoré lire, et de découvrir un contexte et des annexes fascinants, qui touchent à mes thèmes préférés de la sf... alors là... je suis surprise et conquise (et j'ai aussi du relire le bottin d'avatars dix fois, ne croyant pas en ma chance de pouvoir jouer max pour la ... première fois de ma vie, haha).




Dernière édition par Roman Haksson le Ven 23 Juin 2017 - 12:29, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas

Daniel Runshell
DANNY RUNSHELL

avatar

CRÉDITS : wild heart.

INSCRIT LE : 23/05/2016
MESSAGES POSTÉS : 516


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: ophelia // matthew, ophelia

MessageSujet: Re: total recall.   Mar 20 Juin 2017 - 12:01

Bienvenue parmi nous cute cute Merci pour ton commentaire, c'est très gentil cutie Tu as été sur ft si mes souvenirs sont bons ? adorable
En tout cas j'ai hâte d'en découvrir davantage de ton personnage heartie

________________

WE WERE BLESSED AS MUCH
AS WE WERE CURSED
Revenir en haut Aller en bas

Ophelia Darmody

avatar

CRÉDITS : viceroy

INSCRIT LE : 24/05/2016
MESSAGES POSTÉS : 1512


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: 1/3 (daniel, matthew)

MessageSujet: Re: total recall.   Mar 20 Juin 2017 - 12:04

Bienvenue parmi nous hihi hihi

________________

A heart that's broke is a heart that's been loved
Revenir en haut Aller en bas

Roman Haksson

avatar

CRÉDITS : belispeak, maxirons.tumblr, the wachowski brothers.

INSCRIT LE : 20/06/2017
MESSAGES POSTÉS : 4


MessageSujet: Re: total recall.   Mar 20 Juin 2017 - 12:04

merci à toi et encore bravo pour cette pépite huh
j'ai été sur fs, jusqu'à la fermeture, puis j'ai suivi certains membres sur obf et sts (je suis encore sur les deux) cutie (je ne savais pas qu'on pouvait aussi vous retrouver ici, c'est génial tears )

merci cutie
Revenir en haut Aller en bas

Peter Dawson

avatar

CRÉDITS : rhumanesque

INSCRIT LE : 18/07/2016
MESSAGES POSTÉS : 200


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP:

MessageSujet: Re: total recall.   Mar 20 Juin 2017 - 12:12

Bienvenue ici Alizé love love love
Ton commentaire est trop choupi, ça va être un plaisir de te relire cute

________________


Gardens in the desert.
Revenir en haut Aller en bas

Brandon Rose

avatar

CRÉDITS : kawaiinekoj, jessdoesgifs.

INSCRIT LE : 24/05/2016
MESSAGES POSTÉS : 804


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: 2/3 (JAX, ..., ...)

MessageSujet: Re: total recall.   Mar 20 Juin 2017 - 12:54

Alizé. heart heart
Hâte de lire ton Roman, il nous faudra un lien avec ma petite clone Rachel qui s'inspire de Blade Runner aussi. cute

________________

EVERYTIME I THINK I AM KEEPING A PIECE OF ME, YOU TAKE IT BACK.
Revenir en haut Aller en bas

Matthew Runshell

avatar

CRÉDITS : bonnie

INSCRIT LE : 01/06/2016
MESSAGES POSTÉS : 202


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP:

MessageSujet: Re: total recall.   Mar 20 Juin 2017 - 12:59

Bienvenue sur le forum, ça nous fait tellement plaisir ton commentaire heartbreaking On est comme une petite famille et on est content de retrouver des personnes d'autres forums, c'est aussi pour ça qu'on l'a ouvert à vrai dire heart
Hâte d'en lire plus et n'hésite pas à me mpotter pour des liens ou autre heart
Revenir en haut Aller en bas

Tess Henney
TESS ARMITAGE

avatar

CRÉDITS : lux

INSCRIT LE : 12/04/2017
MESSAGES POSTÉS : 92


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: dispo (alexis / zephyr)

MessageSujet: Re: total recall.   Mar 20 Juin 2017 - 13:30

Bienvenue heart J'espère que le contexte continuera à t'inspirer, j'aime déjà beaucoup les prémices de ton personnage adorable

________________

Sucker love who's known to swing, prone to cling and waste these things ; Pucker up for heaven's sake, there's never been so much at stake  (Placebo)
Revenir en haut Aller en bas

Kayden Genovese

avatar

CRÉDITS : ELOW ;

INSCRIT LE : 12/01/2017
MESSAGES POSTÉS : 64


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: 2/4

MessageSujet: Re: total recall.   Mar 20 Juin 2017 - 14:05

Awww! J'aime ce que je lis ! J'aime j'aime j'aime girly cute pineapple pineapple
Bienvenue ici ! love

________________



    il y a des routes qui changent,
    mais des coeurs qui persistent.

Revenir en haut Aller en bas

Roman Haksson

avatar

CRÉDITS : belispeak, maxirons.tumblr, the wachowski brothers.

INSCRIT LE : 20/06/2017
MESSAGES POSTÉS : 4


MessageSujet: Re: total recall.   Mar 20 Juin 2017 - 15:23

vous êtes adorables, merci énormément pour ces petits mots love
j'espère que roman vous plaira en entier, je suis ouverte à tous les liens du monde cutie

@Brandon Rose a écrit:
Alizé. heart heart
Hâte de lire ton Roman, il nous faudra un lien avec ma petite clone Rachel qui s'inspire de Blade Runner aussi. cute
"brandon rose", que je l'aime ce pseudo, qu'il m'est familier girly
merci ma belle, j'espère ne pas te décevoir.
omg, je voulais justement une rachel pour roman, je vais aller dévorer ta fiche tears

________________
after this, there is no turning back. you take the red pill, you stay in wonderland and I show you how deep the rabbit-hole goes.
Revenir en haut Aller en bas

Wes Byrnes

avatar

CRÉDITS : © lydie.

INSCRIT LE : 19/06/2017
MESSAGES POSTÉS : 43


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: ●●●●○ : anika, eugene, tc, sebastian.

MessageSujet: Re: total recall.   Mar 20 Juin 2017 - 21:32

Oh Alizé, trop cool de te voir ici aussi. cute cute cute
le personnage a l'air trop bien. shocked shocked prostern

________________

- when I wake up all alone and I'm thinking of your skin I remember, I remember what you told me : said that we're not lovers, we're just strangers with the same damn hunger to be touched, to be loved, to feel anything at all | @ halsey.
Revenir en haut Aller en bas

Roman Haksson

avatar

CRÉDITS : belispeak, maxirons.tumblr, the wachowski brothers.

INSCRIT LE : 20/06/2017
MESSAGES POSTÉS : 4


MessageSujet: Re: total recall.   Jeu 22 Juin 2017 - 14:52

maridoooo, tellement cool cute
merci de ton accueil, je me dépêche d'avancer (ton mot m'a encouragée tears ) girly

________________
after this, there is no turning back. you take the red pill, you stay in wonderland and I show you how deep the rabbit-hole goes.
Revenir en haut Aller en bas

Brandon Rose

avatar

CRÉDITS : kawaiinekoj, jessdoesgifs.

INSCRIT LE : 24/05/2016
MESSAGES POSTÉS : 804


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: 2/3 (JAX, ..., ...)

MessageSujet: Re: total recall.   Jeu 22 Juin 2017 - 15:30

@Roman Haksson a écrit:
vous êtes adorables, merci énormément pour ces petits mots love
j'espère que roman vous plaira en entier, je suis ouverte à tous les liens du monde cutie

@Brandon Rose a écrit:
Alizé. heart heart
Hâte de lire ton Roman, il nous faudra un lien avec ma petite clone Rachel qui s'inspire de Blade Runner aussi. cute
"brandon rose", que je l'aime ce pseudo, qu'il m'est familier girly
merci ma belle, j'espère ne pas te décevoir.
omg, je voulais justement une rachel pour roman, je vais aller dévorer ta fiche tears

"me décevoir" mais n'importe quoi shut up
je suis en amour devant ton Roman cute (même si c'est un sacré bandit tooth)

________________

EVERYTIME I THINK I AM KEEPING A PIECE OF ME, YOU TAKE IT BACK.
Revenir en haut Aller en bas

Anika Salinger
ANIKA HORDNAM

avatar

CRÉDITS : prométhée.

INSCRIT LE : 16/01/2017
MESSAGES POSTÉS : 157


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: 1/3

MessageSujet: Re: total recall.   Jeu 22 Juin 2017 - 15:32

Je repasse par là et je vois quoi ? Un membre de Rebith, yesss tongue2
On aura forcément un Roman/Anika heart

________________

little lion
Revenir en haut Aller en bas
 
total recall.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Belle-Mere total War
» Napoleon Total war.
» Third age total war
» Ca y est je possede Napoleon Total War !!
» Total eclipse of the heart ϟ Pete (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROKEN MIRROR :: WELCOME TO MOUNT OAK :: INTRODUCING YOURSELF-
Sauter vers: