☑ Through chaos as it swirls, it's us against the world.


Partagez | 
 

 ☑ Through chaos as it swirls, it's us against the world.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Matthew Runshell

avatar

CRÉDITS : masayume

INSCRIT LE : 01/06/2016
MESSAGES POSTÉS : 356


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP:

MessageSujet: ☑ Through chaos as it swirls, it's us against the world.   Dim 18 Juin 2017 - 15:42

What's next? What's fucking next? Nothing is next! Nothing!

Trente minutes. Ça faisait trente minutes que Matthew avait commencé à tourner en rond, avalant quatre par quatre les marches d'escaliers, parcourant chaque couloir mais redescendant. Il était tracassé, inquiet. Depuis une demie heure, il avait un pressentiment qui, au fil des minutes, ne cessait de s'accentuer. Au plus profond de son ventre, une boule immense s'était confortablement installée et une colère insoupçonnée s'était imposée à lui. Il ne pouvait rien faire. Il était prisonnier de son propre corps. Jamais il n'était entré dans une telle fureur, lui qui était d'habitude si sage, si doux, si attentionné et gentil. A présent, il n'était plus que l'ombre de lui-même. Aussi, il se surprit à envoyer son portable contre le mur du salon après avoir tenté pour l'énième fois de joindre Eve. Il ne ressentit aucune satisfaction à regarder le petit objet sur le carrelage, complètement détruit, trop tracassé par le silence radio de sa femme. Sa future femme, plutôt. Elle aurait dû être rentrée depuis bien longtemps déjà. Comme convenu, ils avaient tous deux pris leur journée afin de régler un différend qui traînait depuis des semaines déjà. Matthew ne savait même plus vraiment de quoi il s'agissait. La seule chose de certaine était qu'Eve aurait dû être assise sur le canapé, à lui reprocher d'être naïf ou bien inconscient. Il aurait dû être assis à côté d'elle, à la regarder extérioriser sa colère par de grands gestes. Mais elle n'était pas assise sur le canapé, alors lui non plus.
Quand trois coups insistants retentirent depuis la porte d'entrée, Matthew se rua pour l'ouvrir. Il n'eût guère le temps d'espérer quoique ce fût parce que ses potentiels espoirs furent bien vite déçus : ce n'était pas Eve. Alors il ne put retenir son exaspération et dit d'un ton tranchant : « Ce n'est pas le moment Alexis. Eve devrait arriver d'un moment à l'autre et il vaudrait mieux que tu ne sois pas là. » Il ne pensait pas un seul mot parmi ceux qu'il venait de débiter, mais il lui était impossible de le reconnaître. Pourquoi avait-il cette impression qu'Eve ne rentrerait jamais ?
Revenir en haut Aller en bas

Alexis Henney
PENNY UNSCHULD

avatar

CRÉDITS : lux aetera + tumblr

INSCRIT LE : 18/07/2016
MESSAGES POSTÉS : 1007


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: ★★★ / ★★☆

MessageSujet: Re: ☑ Through chaos as it swirls, it's us against the world.   Dim 18 Juin 2017 - 16:16

Jamais son appartement ne lui avait semblé aussi grand. Il y avait exactement quarante six pas de la chambre de Tobias à la cuisine, et Alexis en venait à se demander s'il n'y avait pas quarante-six kilomètres entre sa chambre et celle de Tobias. Son téléphone sonna, mais elle ne répondit pas. Ce qu'elle avait vu sur Facebook l'effrayait. Des centaines de personnes auraient disparu, voire des milliers sans que personne ne se l'explique. Il n'y avait aucune raison que Tobias disparaisse, lui qui ne savait même pas marché mais Alexis avait vu un commentaire d'une femme qui déplorait le départ de son bébé, et elle n'avait plus su quoi penser. Le soulagement qui s'empara d'elle était sans aucun mesure et la fit fondre en larmes, alors qu'elle l'attrapait dans ses bras. Son bébé. Son tout petit et si parfait bébé. Elle le serra dans ses bras aussi fort qu'elle le pouvait sans le blesser et répondit enfin à son téléphone qui n'arrêtait pas de sonner. « Je vais bien, maman. Tobias est là. » parvint-elle à dire, entre deux sanglots, soulagée également que sa famille soit indemne. Sa mère lui confirma que tout le monde allait bien, Tess et Craig y compris. En entendant qu'eux aussi n'avaient rien, Alexis ne put que se sentir soulagée. Elle en aurait presque pu serrer sa sœur dans ses bras en cet instant. Elle rassura sa mère encore quelques instants, puis Craig, qui n'avait toujours pas compris qu'il n'avait plus le droit de faire partie de la famille puis raccrocha. Elle tenta le numéro d'Heath, sans succès. En désespoir de cause, elle lui écrit : « Dis moi que tu vas bien, que tu es là. Dis moi que tu ne fais pas partie des disparus. » Alexis tenta de se rassurer, se convainquant qu'il avait du être réintégré d'urgence pour gérer la crise qui se profilait. Il avait sûrement simplement oublié son téléphone dans son casier, ni plus ni moins. Le prochain numéro qu'elle composa ne décrocha guère plus et cette fois, Alexis n'avait pas d'histoires à se raconter. Ce n'était pas même que cela sonnait occupé, cela sonnait simplement dans le vide. Elle réessaya une fois, deux fois, dix fois mais rien n'y faisait. Matthew ne répondait pas, plus. « Ne t'inquiète pas, Tobias. Ton parrain ne t'aurait pas fait ça. On va aller le voir. » Une fois n'était pas coutume, Alexis ne vérifia pas que le sac de Tobias contenait tout ce qu'il aurait besoin pour les six prochaines heures. Matthew avait tout ce qu'il fallait chez lui, et elle était certaine de l'y trouver. Elle ne pouvait pas ne pas l'y trouver. Poussant un soupir, elle claqua la porte de chez elle, pas certaine d'avoir ses clés avec elle mais bien trop inquiète pour s'y intéresser, et se précipita pas chez Matthew aussi vite qu'elle le put. Lorsqu'elle arriva après avoir monté les quelques étages qui la menait jusque chez lui, elle tenta d'essuyer les larmes qui lui inondaient le visage et de calmer le tintamarre du battement de son coeur dans ses tempes. Elle déposa un baiser sur le front de Tobias, comme pour se porter chance, et sonna à la porte, que Dieu merci, Matthew ne tarda pas à ouvrir. Le soulagement de le revoir là devant elle en chair et en os était tel qu'elle ne se blessa pas même de l'accueil qu'il lui réservait et qu'il lui ressemblait trop. Un sourire qu'elle ne parvenait pas à dissimuler sur le visage, elle n'attendit pas son accord pour entrer dans l'appartement et le serrer dans ses bras. C'était alors qu'elle l'étreignait que la phrase qu'il venait de prononcer monta enfin au cerveau d'Alexis. Elle posa le cosy de Tobias, referma la porte d'entrée et attrapa les deux mains de Matthew dans les siennes. Avait-il vu les infos?Ou était-il simplement agacé qu'elle ne soit pas encore arrivée ? « Je prends le risque, ok ? J'dirai que c'est de ma faute, elle comprendra. » Alexis avait beau tenter de faire de son mieux, elle ne parvenait pas à être aussi innocente qu'elle l'aurait voulu. Si Matthew n'était pas au courant, elle devait lui annoncer... mais son meilleur ami devait-il s'inquiéter autant qu'elle s'était inquiétée, alors qu'Eve pouvait franchir le pas de la porte d'une minute à l'autre. « Matthew. » Elle jeta un regard à Tobias pour se donner du courage mais n'eut pas à poser la pire des questions car les cris de Jasmine retentirent non loin de Matthew. Poussant un soupir de soulagement, Alexis décida de ne rien cacher à Matthew. A sa place, elle aurait voulu savoir. « Matthew, il y a des centaines voire des milliers de disparitions inexpliquées aujourd'hui... Un peu partout dans le monde... » Elle le conduit jusqu'à son canapé, et le força à s'asseoir, caressant avec tendresse son visage. On ne pouvait pas avoir fait ça à son Matthew... « mais je suis sûre que Eve ne va plus tarder. Je vais rester pour m'occuper de Jasmine en attendant, si tu veux ? » Alexis ne savait pas quoi faire. C'était probablement la seule fois où Matthew avait vraiment besoin d'elle, et elle ne trouvait rien d'autre à faire que de lui d'attendre...

________________


I AM BRAVE I AM BRUISED
Revenir en haut Aller en bas

Matthew Runshell

avatar

CRÉDITS : masayume

INSCRIT LE : 01/06/2016
MESSAGES POSTÉS : 356


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP:

MessageSujet: Re: ☑ Through chaos as it swirls, it's us against the world.   Dim 18 Juin 2017 - 17:49

Il ne remarqua pas son filleul dans les bras de son amie. Il ne l'embrassa pas sur le front comme il le faisait à chaque fois qu'il le rencontrait depuis bientôt un an. Son premier réflexe fut de contester l'intrusion de son amie d'un inaudible « non ». Ils ne pouvaient pas être ici, ils ne pouvaient pas rester. Eve allait arriver d'une minute à l'autre et il préférait que personne n'assiste à ce spectacle qui ne serait pas très beau. Il le sentait, il sentait qu'il finirait par exploser, par exprimer sa colère comme il ne l'avait encore jamais fait. Ce serait la première et la dernière fois que sa fiancée le ferait attendre ainsi si elle espérait encore devenir sa femme. Il allait loin dans ses réflexions, Matthew, mais ce n'était pas sincèrement méchant. Il était poussé par cette boule confortablement lovée dans son ventre. A son image, Matthew tournait en rond tel un lion en cage, prenant le peu de liberté qui lui restait dans la continuité du cercle qu'il traçait métaphoriquement. Aussi il n'accompagna le geste de son amie que pour mieux se relever après coup. Que venait-elle de dire ? Qu'il y avait eu des disparitions en chaîne dans le … monde entier ? Avait-elle perdu la tête ? Si c'était une plaisanterie, elle n'était pas drôle pour le moins du monde et elle tombait mal. Matthew n'avait pas la moindre envie d'esquisser un sourire, encore moins un rire. Il avait suffisamment à faire avec le silence de sa femme et les cris de sa fille. Qu'est-ce qui leur prenait ? Est-ce le premier avril ? Sa fête ? Peu importait la raison, il fallait que ça cesse. Il avait repris sa longue marche interminable dans le salon, espérant que sa fille arrêterait de pleurer. C'était une grande fille, elle avait six ans maintenant, elle pouvait bien se débrouiller un peu. Son cœur, cependant, sursauta lorsque des pleures reprirent. « Jasmine, viens ici tout de suite. » cria-t-il dans la maison, en essayant de ne pas paraître en colère. Ce fut une jeune fille les joues mouillées mais les yeux secs qui apparut en bas de l'escalier, son pouce dans sa bouche. Encore secouée parce qui l'avait blessée, sa peine disparut aussitôt qu'elle aperçut Alexis et, surtout, Tobias. Elle oublia bien vite le ton de son père et sauta dans les bras de sa tatie avant de poser ses lèvres tout doucement sur le front de celui qu'elle considérait comme un membre sa famille comme l'indiquait le  « Bonjour cousin » qu'elle murmura au creux de son oreille. « Ma chérie, sers un verre d'eau avec beaucoup de glaçons à tatie et moi s'il te plaît. » C'était son nouveau jeu d'appuyer sur le frigo afin de voir tomber la glace par millier. S'il savait qu'il devrait passer éponger la cuisine après son passage, Matthew pourrait discuter loin de ses oreilles curieuses pendant un petit moment. Il regarda donc sa fille courir jusqu'à la cuisine, s'assura qu'elle ne puisse rien entendre et se retourna vers Alexis, l'air grave. « Qu'est-ce que tu racontes, as-tu perdu la tête toi aussi ? » Il contrôla sa colère parce qu'il ne voulait pas faire pleurer les deux petits et craignait d'y aller trop fort avec son amie. Il n'avait pas envie de devoir consoler trois personnes à la fois. « Des disparitions ? » Il avait beau tourner ses mots dans tous les sens, aucun sens n'en sortait. « Eve et moi nous sommes disputés... Je... Elle m'a accusé de la tromper parce que je ne suis pas présent en ce-moment, que j'ai tout le temps l'air préoccupé. Et elle n'a pas tord mais... » Il s'arrêta avant d'aller trop loin, avant de dévoiler ce qui l'avait poussé à agir étrangement ces derniers temps. Il n'était plus certain que c'était une bonne raison, maintenant. « Bref, Eve est partie mais nous avons chacun pris notre journée pour discuter et profiter avec la petite. Mais voilà, elle a reçu un appel dans le jardin puis m'a dit qu'elle sortait faire une course. Elle devrait être revenue depuis le temps... » Il pensait se sentir moins lourd en partageant ses inquiétudes mais ce n'est pas le cas. Il n'a pas dit ce qui le tracassait vraiment, il n'a pas dit que lui aussi la soupçonne de le tromper, il n'a pas dit qu'il a trouvé des messages suspicieux dans son téléphone. Il y a tant de choses qu'il ne dit pas.
Revenir en haut Aller en bas

Alexis Henney
PENNY UNSCHULD

avatar

CRÉDITS : lux aetera + tumblr

INSCRIT LE : 18/07/2016
MESSAGES POSTÉS : 1007


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: ★★★ / ★★☆

MessageSujet: Re: ☑ Through chaos as it swirls, it's us against the world.   Dim 18 Juin 2017 - 20:47

En voyant l'état dans lequel Matthew était, Alexis se demanda si elle n'avait pas loupé quelque chose. Elle ne l'avait jamais vu si énervé et comprenant que son agacement n'avait rien à voir avec les disparitions qui l'inquiétait, la jeune femme se rendit compte que Matthew ne lui avait parlé de tout ce qui se déroulait dans sa vie ces derniers temps. Avait-elle été aussi centrée sur elle-même qu'elle n'avait pas remarqué combien son meilleur ami était préoccupé ? Elle avait fait de son mieux pour vraiment pour s'intéresser à lui. Vraiment. Elle ne se souvenait pas d'avoir passé une journée sans lui demander comment il allait, et à l'avoir forcé à lui raconter un peu ce qui se passait dans son quotidien. Si Matthew avait souhaité l'exclure de cette crise qu'il traversait, elle comprenait. Elle aurait préféré qu'il lui en parle mais elle ne lui en voulait bien évidemment pas. Mais si elle avait été  trop égocentrée... elle ne se le pardonnerait pas. Silencieuse, elle l'observa avec attention, cherchant à lire sur son visage ce qui le rendait si malheureux et si agacé. Elle détesta la colère qu'elle entendit dans sa voix alors qu'il appelait sa fille. Ce n'était pas le Matthew qu'elle connaissait... mais Jasmine ne sembla pas y prêter attention, et alla rapidement faire un gros bisous à Alexis. Elle chuchota à l'oreille de sa « tante » lui demandant si elle avait pleuré, et Alexis répondit sur le même ton qu'elle avait simplement des allergies avant de lui rendre son bisou. L'enfant n'avait sûrement aucune idée d'à quel point son innocence était salvatrice. Elle lui fit un clin d'oeil quand son père l'envoya chercher à boire et déposa Tobias dans son cosy, près du canapé devant lequel Matthew faisait les cent pas. Alexis se leva à nouveau, s'approchant avec précaution de Matthew. Elle ne savait pas comment le prendre, comment le calmer. Elle hésita quelques secondes à allumer la télé pour lui prouver ses dires mais Matthew semblait d'humeur à se confier sur ce qui le taraudait et le mettait dans un état pareil. Elle le laissa parler, et secoua la tête quand elle entendit que Eve soupçonnait Matthew de le tromper. C'était ridicule ! Elle l'aimait beaucoup trop pour cela. Et une telle chose ne pouvait pas leur arriver à tous les deux... Alexis et maintenant Matthew ? Bien sur que non... Elle souffla quand il finit, cherchant à évacuer la tension qui émanait de la situation. Perdue, ne sachant pas sur quoi elle devait focaliser son attention, elle décida avant tout autre chose de vérifier si elle pouvait réussir à joindre Eve. Elle constata en attrapant son téléphone que Heathcliff ne lui avait toujours pas répondu et si son cœur se serra beaucoup trop fort, Alexis fit de son mieux pour paraître impassible et composa le nom d'Eve, avant d'appuyer sur la touche pour l'appeler. « J'essaie de la joindre. Allume les infos. » dit-elle. Dans un cas comme dans l'autre, Matthew devait être informé de la situation. Voyant que Eve ne répondait pas, Alexis sentit la tension monter en elle et commença à battre nerveusement du pied. « Elle ne répond pas. » précisa-t-elle, la voix tremblante. Pas son Eve. En tant que meilleure amie de Matthew, Alexis ne souhaitait pas son départ. A titre personnel, en tant qu'amie de celle-ci, elle en aurait simplement le cœur brisé. Elle alla rapidement sur whatsapp pour voir sa dernière heure de connexion : 14h32. Alexis secoua la tête. Elle ne savait pas à quelle heure les disparitions avaient commencé, et cela ne servait à rien de tirer des plans sur la comète. Consciente qu'ils ne pouvaient qu'attendre, elle décida donc de répondre sur ce que Matthew venait de lui confier. « Eve sait très bien que tu ne la tromperais pas, Matthew. » Elle se rapprocha de son ami, et déposa un baiser nerveux sur sa joue : « Promis, je ferai attention à moins t'accaparer maintenant. Je lui parlerai, si tu veux. » Elle détestait parler d'Eve comme ça, sans savoir si elle aurait l'occasion de s'excuser. Sans savoir si la vie de Matthew et Jasmine serait jamais la même. « Tu me raconteras ce qui te préoccupe, Matthew. Mais il faut vraiment que tu appelles tes parents, et Danny... Il faut que tu sois sur qu'ils n'ont pas disparus. » Elle n'ajouta pas qu'elle savait combien c'était difficile de rester sans nouvelle et qu'elle donnerait tout pour avoir des nouvelles d'Heath. Il n'était pas tant de parler d'elle. Regardant son téléphone elle vérifia qui avait mis le Safety Check sur Facebook et activa le sien. Alexis avait l'impression de voir son monde s'écrouler. Elle n'avait aucune idée de ce qui se passait, d'où étaient partis ces différents. Etait-ce un coup des aliens ? Une attaque chimique ? « Je suis tellement heureuse que tu sois encore là mon Matthew... » osa-t-elle, tout de même.

________________


I AM BRAVE I AM BRUISED
Revenir en haut Aller en bas

Matthew Runshell

avatar

CRÉDITS : masayume

INSCRIT LE : 01/06/2016
MESSAGES POSTÉS : 356


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP:

MessageSujet: Re: ☑ Through chaos as it swirls, it's us against the world.   Lun 19 Juin 2017 - 12:22

Il ne comprenait pas, Matthew, il ne comprenait pas ce que son amie sous-entendait depuis son arrivée. Il ignorait qu'un drame se produisait actuellement dehors et que seuls les murs de sa maison ne s'étaient pas encore ébranlés face à la nouvelle. A tourner en rond, à ne pas répondre aux appels, à se concentrer uniquement sur le retard de sa fiancée, il s'était coupé de tout. Il ignorait donc que la réponse à ses questions se trouvaient peut-être voire sûrement à l'extérieur. Et il manqua une nouvelle fois d'accéder à la vérité lorsqu'il décida non pas d'allumer le téléviseur comme le lui avait demandé Alexis, mais de rester planté devant elle. Peut-être qu'Eve ne voulait pas lui parler à lui, c'était probable, mais il ne comprenait pas bien en quoi est-ce qu'elle répondait davantage à Alexis. Mais il la laissa faire, plus beaucoup de possibilités se présentaient à lui de toute façon. Il entendit les sonneries se succéder et passa la main sur son visage lorsque résonna le répondeur. Il était foutu. Son pressentiment ne le quittait pas, au contraire il semblait s'accentuer à mesure que le temps passait. Lorsque son amie lui annonça ce qu'il savait déjà, qu'Eve n'avait pas daigné répondre, Matthew se sentit presque soulagé de partager sa peine. C'était sans aucun doute égoïste de penser ainsi, mais il avait l'impression de crouler sous l'inquiétude. Il craignait d'arriver au pire et avoir une amie, et celle-ci en particulier le rassurait. Rien d'affreux pourrait lui arriver en sa compagnie. Pourtant, sa colère se multiplia et il ne put contenir son agacement face aux sous-entendus inaudibles d'Alexis. Pourquoi tenait-elle autant à ce qu'il appelle sa famille ? N'avait-il pas déjà suffisamment à faire, à penser ?« Non, ne lui parle surtout pas elle serait capable de me reprocher de t'avoir parlé de nos soucis personnels. Et puis qu'est-ce que tu racontes ? C'est quoi cette histoire de disparus, tu ne vois pas que j'ai d'autres chats à fouetter ? » Il ne lui avait encore jamais parlé sur ce ton, mais ne s'en chagrina pas un seul instant. Il ne comprenait simplement pas pourquoi est-ce qu'elle était si énigmatique, pourquoi est-ce qu'elle ne mettait pas cette histoire de disparition de côté pour l'aider à retrouver sa fiancé ? Des milliers de personnes disparaissaient quotidiennement, aujourd'hui n'échapperait pas à cette malédiction. Mais ce n'était pas sa priorité pour le moment. Il devait attendre, harceler le téléphone de sa fiancé et tenter de calmer sa tension. La première chose à faire était de s'excuser auprès d'Alexis, il ne voulait pas se fâcher avec elle. Elle était de ceux qui le comprennent le mieux, il n'y avait aucune raison valable pour qu'ils se disputent. « Je suis désolée pour mon comportement et moi aussi je suis aussi content que tu sois là Alexis, mais je suis tant inquiet. J'ai un mauvais pressentiment... » avoua-t-il, en sentant l'intérieur de lui-même se recroqueviller. Il décida de s'asseoir après avoir embrassé le front de son filleul. Ce simple geste le remplit d'amour et de forces. Il n'aurait su l'expliquer, mais le moindre geste d'amour le rendait incroyablement heureux. Si ses problèmes étaient loin d'être réglés, Matthew sentit un regain de courage et de force grâce à cette étreinte. Il l'avait toujours dit et avait été à de nombreuses moqueries, mais sa plus grande force, c'était l'amour de ses proches. Il lui suffisait parfois d'un regard tendre, d'une caresse, d'une petite main dans la sienne pour qu'il se soit l'homme le plus heureux et le plus courageux au monde. « Explique-moi ce qu'il se passe, s'il te plaît. » C'était la demande d'un homme fatigué, inquiet. D'un homme qui ne cesserait plus jamais de l'être. Fatigué et inquiet.
Revenir en haut Aller en bas

Alexis Henney
PENNY UNSCHULD

avatar

CRÉDITS : lux aetera + tumblr

INSCRIT LE : 18/07/2016
MESSAGES POSTÉS : 1007


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: ★★★ / ★★☆

MessageSujet: Re: ☑ Through chaos as it swirls, it's us against the world.   Lun 19 Juin 2017 - 14:40

Alexis ne comprenait pas l'attitude de Matthew, et honnêtement, elle avait du mal à trouver la force de comprendre. Des milliers de pensées se bousculaient dans sa tête, elle réfléchissait à toutes les personnes dont elle n'avait pas eu de nouvelles et à tout ceux dont elle n'aurait plus jamais de nouvelles. Elle ne comprenait pas ce qu'il se passait, mais elle croyait comprendre qu'Eve avait disparu, et comme ce n'était pas son genre de rester sans donner de nouvelles (ni même de laisser son portable sous silencieux depuis qu'elle avait accouché de Jasmine), Alexis ne se faisait pas vraiment d'illusion sur ce qui lui était arrivée. Elle faisait partie des personnes qui avaient disparues en même temps de la planète sans que quiconque ne se l'explique. Mais Matthew n'écoutait rien, et Alexis était bien trop perdue pour lui dire clairement ce qu'il se passait : personne ne le savait d'ailleurs. Elle accusa le coup quand il lui balança qu'Eve n'appréciait pas que Matthew puisse se confier à elle. Elle ne comprenait pas pourquoi ; l'amitié qui les unissait avait toujours été évidente, et si Eve ne s'était pas vraiment confié à elle sur ses conflits avec son fiancé, c'était sans aucun doute parce qu'elle se doutait qu'Alexis prendrait toujours le parti de Matthew. Même si elle avait juste envie de lui secouer et de lui demander de lui faire confiance cette fois. Le visage fermé, elle s'avança vers lui et se retint de justesse de le gifler. « Ecoute-moi, Matthew. Tu appelles tes parents tout de suite et tu leur dis que tu vas bien. Tu leur demandes également si tout le monde va bien et tu ne poses pas de questions. » Elle n'osait imaginer que ce que les parents Runshell vivaient en ce moment, alors que Matthew ne voulait rien comprendre de ce qui se déroulait. Elle vit bien qu'il fallait insister sur l'urgence de la situation : « Pas de questions j'ai dit, crois moi sur parole sur ce coup-là. » Avaient-ils au moins eu des nouvelles de Daniel et Heather ? L'inquiétude dans laquelle ils devaient être plongés en cet instant était sans nom. Alexis ne pouvait qu'imaginer ce qu'ils devaient ressentir, quand elle avait eu la chance de serrer immédiatement son Tobias dans ses bras. Elle lui jeta un regard, empli d'amour puis tendit son téléphone à Matthew, sur lequel elle avait déjà composé le numéro de sa mère.
« Je sais mon chat... » Alexis dut faire preuve d'un self-control hors du commun pour ne pas se mettre à pleurer. Plus le temps passé, plus elle craignait de ne pas se tromper. Ils ne reverraient plus jamais Eve. Elle le vit s'asseoir, et redevenir un peu lui-même, et après avoir jeté un coup d'oeil à la cuisine pour vérifier que Jasmine allait bien (c'était le cas, elle en était apparemment à son troisieme saladier de glaçons), elle s'installa à ses cotés. La jambe repliée sous elle-même, elle posa l'une de ses mains sur la cuisse de son amie, prit une grande inspiration et tâcha d'être le plus clair possible : « Il y a... une heure maintenant je pense, des... » elle jeta un coup d'oeil à son téléphone, et vit à l'alerte sur celui-ci que le nombre de disparus ne cessait d'augmenter. « centaines de milliers de personne ont disparu... On ne sait pas comment, ni pourquoi. Mais des gens clignaient des yeux une seconde, et ne voyaient plus la personne qui se trouvait devant eux... » Alexis avait l'impression d'être en entrain de raconter le scénario d'un film fantastique. C'était ridicule ! Elle ne comprenait rien à ce qui se déroulait, mais elle avait compris que l'heure était grave, et que personne n'était à l'abri de ce phénomène. « Arrête-moi si je me trompe mais... » Elle souffla une nouvelle fois, tachant de contrôler sa voix, qui se faisait un peu trop tremblante : « Cela ne ressemble pas à Eve, de ne pas répondre... » Elle n'osa aller plus loin. Peut-être que Matthew lui apprendrait qu'Eve ne répondait jamais au téléphone, et qu'Alexis ne la connaissait pas si bien que ça. Au moins, il y aurait l'espoir qu'elle ne fasse pas partie des disparus. Son téléphone s'alluma, à ce moment-là, et Alexis sentit sa poitrine se desserrer en apercevant le nom de Heathcliff s'affichait. Elle ne savait pas encore que cela serait un passant, qui lui demanderait si elle savait à qui appartenait ce téléphone... Elle ne décrocha pas, et envoya simplement la réponse pré-enregistrée : "Je te rappelle vite."

________________


I AM BRAVE I AM BRUISED
Revenir en haut Aller en bas

Matthew Runshell

avatar

CRÉDITS : masayume

INSCRIT LE : 01/06/2016
MESSAGES POSTÉS : 356


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP:

MessageSujet: Re: ☑ Through chaos as it swirls, it's us against the world.   Mar 20 Juin 2017 - 0:45

Matthew comprit qu'il avait été trop loin lorsque le visage de son amie se déforma de la même manière que lorsqu'elle lui avait annoncé la liaison du père de Tobias avec sa sœur. Il la connaissait bien depuis le temps et interpréta l'ouverture de ses narines comme une menace. C'est pourquoi il attrapa sans poser davantage de questions le téléphone, soulagé d'y voir le numéro de Daniel déjà composé. Il n'aurait jamais réussi à se souvenir par cœur de ces numéros qu'il avait pourtant tapé maintes et maintes fois. « Daniel... Oui je vais bien et de votre côté ? ... Et Heather ? » Il n'était même pas sûr de quoi il parlait, en fait il était certain d'une seule chose : il ignorait complètement ce dont il devait être rassuré. Il lança un coup d'oeil vers son amie, son air contrarié et encore agacé l'invita à ne pas poser de questions pour l'instant. Il se concentra sur les mots de son frère et fut au moins rassuré de savoir que tout le monde allait bien. Il avait eu Heather et papa, tout le monde allait bien. Du moins c'est ce qu'il comprit, mais Matthew n'avait pas tous ses esprits. Il se retint évidemment de parler d'Eve, se contentant globalement d'affirmer que tout le monde de son côté allait bien. A vrai dire, il ne lui vint même pas en tête d'évoquer le silence radio de sa fiancée. Pourquoi ? Eh bien ce qui se passait à l'extérieur n'avait rien à voir avec elle. Eve n'avait pas disparu, il en était certain même s'il n'avait aucune idée de ce qui se tramait réellement. Il se construisait progressivement un scénario, aucun n'incluait une disparition accompagnée de milliards d'autres disparitions. Il demanda à son frère de rassurer tout le monde de son côté. Il prétexta que Jasmine était chamboulée par les événements et promis de passer très vite. Pour l'heure, il avait besoin de savoir ce qui se passait. Ils avaient tous piqué sa curiosité à paraître si angoissés. Avait-il loupé une catastrophe planétaire sans le savoir ? Ce serait un comble. « Explique-moi tout. » Il se concentra sur les explications d'Alexis et comprit enfin ce qui se passait. Ou plutôt, il apprenait les faits mais rien de tout ce qu'elle lui disait ne faisait sens. « Mais... ça s'est passé quand ? Est-ce que tu vas bien ? Tu as eu ta famille, Tess ? » Tout s'emmêla dans sa tête. Il pensa à toutes les personnes qu'il connaissait et se demanda s'ils répondraient à ses messages s'il prenait la peine de les contacter. Et ce fut à cet instant précis qu'il se maudit d'avoir détruit son portable contre son mur et se promit de ne plus jamais s'emporter comme il l'avait fait. Il aurait aimé envoyer un message à sa jumelle même si Daniel l'avait rassuré. Il aurait aussi aimé voir si Eve avait essayé de le contacter, aussi.
Une immense tristesse le terrassa. Il était toujours en colère, mais l'amour prenait le dessus et il s'inquiétait. A vrai dire, il ne s'inquiétait pas parce qu'il sentait que le mal avait déjà été fait. La vérité, c'était qu'elle était partie, Eve. Elle avait fui sa vie, leur de futurs mariés pour rejoindre son amant. Il le savait et refusait de se mentir à lui-même. « Non ce n'est pas son genre, mais... il y a une raison. Elle me trompe et j'ai toutes les raisons de penser qu'elle s'est enfuie avec lui. Elle a reçu un appel plus tôt dans la matinée, ça devait être lui, car elle n'est jamais revenu. Et... j'ai le pressentiment qu'elle ne reviendra peut-être pas. ». Epuisé, il murmura : « Qu'est-ce que je vais faire ? Qu'est-ce que je vais dire à Jasmine ? Comment est-ce que je vais gérer tout ça ? » Le départ d'Eve était déjà un coup à supporter, mais apprendre qu'une partie de la population avait disparue était le coup de massue en plus. Lui qui vivait pour être entouré des gens qu'il aimait, lui qui prenait tant plaisir à se balader et dire bonjour aux badauds, qu'allait-il devenir ?
Revenir en haut Aller en bas

Alexis Henney
PENNY UNSCHULD

avatar

CRÉDITS : lux aetera + tumblr

INSCRIT LE : 18/07/2016
MESSAGES POSTÉS : 1007


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: ★★★ / ★★☆

MessageSujet: Re: ☑ Through chaos as it swirls, it's us against the world.   Jeu 22 Juin 2017 - 23:43

Ce n'est qu'en expliquant ce qu'il se passait à Matthew qu'Alexis réalisa la gravité de la situation. Ou du moins, cela reprit de plein fouet. Elle s'était tout de suite affolée, avait paniquée même mais le fait d'avoir su que personne de son proche entourage avait été touché avait eu un effet euphorisant sur elle, l'empêchant de réellement prendre conscience de ce qui se déroulait, et d'à quel point c'était effrayant. Préoccupée par Matthew et occupée à tenter de lui faire entendre raison, elle avait doucement mais sûrement l'idée de la disparition d'Eve s'insinuer au plus profond de son être. Quand elle lui posa la question fatidique, elle avait les mains moites et la gorge sèche à la fois. Elle avait chaud, elle avait froid, et ne comprenait décidément rien à ce qu'il se passait. Allait-elle se réveiller d'un très mauvais cauchemar ? Car, vraiment, cela n'avait rien de drôle ! Si Tess avait disparu encore, elle aurait pu en retirer une quelconque satisfaction à son réveil mais à l'heure actuelle, à part avoir l'impression d'être prise dans un étau, la demoiselle se demandait bien ce qu'elle avait ressentir au réveil... Elle se pinça, espérant se réveiller mais réalisa que le mal était fait : c'était bien la réalité qui était affectée... Dommage. « Tout à l'heure. » répondit-elle, sans savoir être plus précise. Les disparitions avaient eu lieu entre 14h20 et 14h40 de ce que les quelques témoignages disaient mais à dire vrai, Alexis n'en avait aucune idée. Matthew avait exactement les mêmes informations qu'elle possédait. Elle força un sourire sur son visage, lorsqu'il lui demanda si tout allait bien. Heathcliff finirait par lui donner des nouvelles, c'était évident. « Oui, oui. Même Tess » dit-elle, se retenant de justesse de lui lancer un regard noir.Vraiment ? Elle était la première persone à qui il pensait ? Alexis ne leva pas les yeux au ciel simplement pour ne pas compliquer encore plus la situation qu'elle ne l'était déjà, et posa la question fatidique à Matthew, sachant pertinemment qu'il saurait à quelle réponse elle appelait... Grave erreur, apparemment car la réponse que lui fit son meilleur ami était tout sauf celle qu'elle attendait. Elle releva les yeux de son compte Facebook, où elle venait de notifier le fait que Matthew allait bien, et l'observa quelques secondes pour voir la culpabilité arriver, ou quelque chose qui y ressemblait. Mais rien. L'ainé Runshell était parfaitement sur de lui, comme s'il avait eu la preuve par A + B de ce qu'il apportait. Sauf que ce qu'il disait, ce n'était que des soupçon. Comment en était-ils arrivés là, tous les deux? Ils s'aimaient tant, et désormais se soupçonnaient mutuellement de se tromper ? Ou la vérité était-elle trop dure à avaler pour Matthew qui préférait s'enfermer dans des scénarios cruels, qui avaient toutefois le mérite de lui permettre d'en vouloir à Eve ? Alexis ne pouvait pas le laisser faire. Eve était son amie, et si elle ne défendait pas toujours Eve devant Matthew, cette fois, elle ne se gênerait pas pour l'ouvrir. Alexis était convaincue qu'elle ne s'était pas échappée avec son amant. Peut-être n'avait-elle pas disparu avec tous ces gens, Alexis le souhaitait sincèrement. Elle préférait de loin s'inquiéter pour rien que de devoir apprendre avec une partie d'elle-même en moins. Alexis s'apprêtait à protester quand Matthew fit preuve de faiblesse, plus qu'il n'en avait jamais preuve devant elle, auparavant. Même au décès de sa mère, il s'était montré plus fort – fier ? - que cela. « Je n'en ai aucune idée, Matthew. Mais on va trouver une solution ensemble. On va traverser ça ensemble. » Evidemment qu'elle ne le laisserait pas seul. Ils avaient tout traversé ensemble, et cela n'était pas prêt de changer. Alexis n'avait aucune idée de ce qu'ils feraient, de ce qu'ils pourraient dire à Jasmine – certainement pas que son père était convaincue qu'elle s'était barrée avec son amant – mais ils trouveraient. Ensemble, ils étaient plus fort que tout. « Mais mon petit cœur, ne te voile pas la face s'il te plaît... Eve ne serait jamais partie comme ça. Elle t'aimait trop, et je ne te parle même pas de Jasmine... » D'une certaine façon, elle lui en voulait d'oser penser que Eve pourrait renoncer à sa fille de la sorte. Alexis savait désormais ce que c'était d'être mère et comprenait cent fois mieux, mille fois, et peut être même plus de fois encore ce qu'Eve avait voulu lui dire lorsqu'elle parlait de la maternité. Eve n'aurait jamais laissé Jasmine derrière elle. Passant une main réconfortante dans le dos de son amie, Alexis commença peu à peu à prendre conscience de la situation... Est-ce que si elle fermait les yeux très forts, vraiment très forts, elle finirait par se réveiller ? Que fallait-il faire déjà, pour se réveiller d'un trop mauvais rêve ?

________________


I AM BRAVE I AM BRUISED
Revenir en haut Aller en bas

Matthew Runshell

avatar

CRÉDITS : masayume

INSCRIT LE : 01/06/2016
MESSAGES POSTÉS : 356


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP:

MessageSujet: Re: ☑ Through chaos as it swirls, it's us against the world.   Lun 10 Juil 2017 - 22:05

Il en prit, du temps, pour comprendre qu’il devait se taire et écouter. Il tournait en rond et criait depuis des heures maintenant, s’enfermant progressivement dans une bulle de colère — il aurait presque oublié sa fille à l’étage qui devait être inquiète de le voir dans un tel état, lui qui n’avait jamais crié, pas même lorsqu’elle avait détruit le canapé neuf. Matthew savait que sa fille l’écoutait d’en haut, mais c’était plus fort que lui. Il ruminait, s’inquiétait, pianotait sur son téléphone. Cet état était passé et, maintenant, il fallait affronter la réalité et elle n’était pas belle. Pendant le laps de temps où il s’était coupé de l’extérieur, ignorant les divers appels sur son téléphone qu’il avait depuis fracassé contre le mur, des millions de personnes avaient disparu. Pfiou, envolés, volatilisés. Matthew apprenait enfin la nouvelle de la bouche de son amie. Si quelqu’un d’autre le lui avait dit, il aurait sans aucun doute cru en plus vaste blague. Il n’avait jamais cru aux fantômes, esprits et autres délires fantastiques. Mais là, il ne pouvait douter davantage : le regard d’Alexis exprimait bien trop de peine pour qu’elle soit feinte. C’était affreux, terriblement affreux. Pour ceux qui avaient perdu quelqu’un, mais pour les êtres humains en règle général, mais il y avait forcément une explication rationnelle qui n’incluait ni sorcière ni vampire. En tout cas, si Matthew était bouleversé par la nouvelle, ce n’était pas à l’idée qu’il puisse être lui-même victime d’une disparition. Il s’inquiétait pour la famille d’Alexis, même pour Tess. Pas un seul instant il ne songea que sa fiancé ait pu faire partie de ces 2%. Non, il savait, il savait qu’elle était partie et qu’elle ne reviendrait pas. Elle le lui avait dit sur son message « j’ai besoin de temps loin de tout ». Il n’avait pas tout de suite compris qu’elle lui annonçait qu’elle partait définitivement ou du moins pour un laps de temps inconnu. Maintenant c’était clair, elle était partie. Il n’écouta pas les sous-entendus qui n’en étaient plus de son amie. Non, Eve n’avait pas disparu, elle était partie. C’était voulu. « Non Alexis, je t’assure qu’elle est partie. Elle reviendra peut-être, au moins pour sa fille, mais je sais qu’elle est partie. Elle me l’a dit. » Il aurait pu lui montrer la preuve mais il jeta un coup d’oeil méprisant au portable explosé en morceaux au sol. « Tu… tu veux boire, manger quelque chose ? Tu veux rester un peu ? Qu’est-ce que je peux faire ? » demanda-t-il, il n’avait aucune idée de comment gérer cette situation. Est-ce que quelqu’un savait seulement comment le faire ?

________________
Listen, listen I would take a whisper
if that's all you had to give.
Revenir en haut Aller en bas

Alexis Henney
PENNY UNSCHULD

avatar

CRÉDITS : lux aetera + tumblr

INSCRIT LE : 18/07/2016
MESSAGES POSTÉS : 1007


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP: ★★★ / ★★☆

MessageSujet: Re: ☑ Through chaos as it swirls, it's us against the world.   Mar 1 Aoû 2017 - 23:53

Comment était-ce possible ? Matthew avait mal compris, c'était impossible autrement. Loin d'Alexis l'idée de remettre en question la parole de son meilleur ami, mais il lui paraissait à peine croyable que Eve ait pu partir comme ça. Certes, elle s'était montrée distante ces derniers temps, évitant les appels d'Alexis mais jamais la jeune femme n'avait envisagé que cela puisse être à ce point-là. Poussant un profond soupir, la jeune femme se demanda comment son monde pouvait s’effondrer une deuxième fois en si peu de temps. Elle ravala sa peine, cependant, ne sachant que trop la souffrance qui devait s'abattre de toute part sur Matthew et se contenta de serrer longuement son ami dans ses bras. Il n'avait même pas le temps d'accuser sa souffrance qu'il cherchait ce qu'il pouvait faire pour les autres, et c'est pour ça qu'Alexis aimait tant Matthew. C'est pour ça également qu'il était hors de question qu'elle le laisse faire, cette fois. Il serait la priorité, quoiqu'il en dise, quoiqu'il en veuille. Elle resta plusieurs minutes ainsi blottie contre lui, se demandant ce qu'elle pourrait bien faire pour l'aider. A l'heure actuelle, à part être encore plus présente que d'ordinaire, elle ne voyait pas vraiment quoi faire. Prenant cette idée au mot, elle s'éloigna, de quelques centimètres à peine, et haussa les épaules. « Je ne pense pas qu'il y ait grand chose qu'on puisse faire pour l'instant. » Son regard bougeait sans cesse, cherchant la moindre trace de changement dans l'esprit de Matthew. Il était en colère, pour l'instant, mais elle ne savait que trop combien lorsque cette colère laissait place à la tristesse, c'était un véritable tsunami. Et il était hors de question qu'il traverse cette épreuve sans elle. « Je propose qu'on dise à Jasmine d'arrêter de jouer avec les glaçons », dit-elle, se rappelant soudainement que ce n'était pas Alexis et Matthew contre le reste du monde, mais Jasmine, Tobias, Matthew et Alexis plutôt, un sourire discret vint alléger son cœur de quelques grammes d'inquiétude, et elle reprit : « et on se cale là, tous les quatre, à regarder le film, la série ou le dessin animé le plus débile qu'on trouve. » Que faire d'autre ? Demain, peut-être pourraient-ils essayer d'aider des gens disparus, ou trouver quoi dire à Jasmine. Pourtant, aujourd'hui, il semblait évident à Alexis que ni elle ni son meilleur ami n'en avait la force. Parfois, la vie vous filait une telle claque que vous aviez l'impression de redevenir un gamin paumé, incapable d'avoir une attitude mature, de prendre une décision d'adulte. Alexis n'était pas certaine que cela soit exactement ce qu'il se passe dans la tête de Matthew, mais c'était bien ce qui se déroulait dans la sienne en tout cas. Alexis was not ready to adult, just yet. Elle soupira, comme si c'était la seule chose qu'elle était capable de faire, et accrochant fermement sa main à celle de Matthew, elle s'autorisa un caprice d'enfant : « Je pense qu'on va avoir besoin de litres de lait menthe, je te préviens. » Boisson favorite d'Alexis de l'âge de 4 ans à ses 25 – sa grossesse lui avait retiré ce pêche mignon, mais la nouvelle du départ d'Eve était d'elle, qu'elle méritait les meilleurs méthodes de réconfort... et n'était-ce pas toujours la boisson qu'Alexis offrait à son meilleur ami, quand elle ne savait comment le réconforter ? Cela pouvait paraître trivial, voire même ridicule, de mise tout son espoir sur une boisson d'enfant, mais puisque la situation semblait dire « nique la logique », pourquoi Alexis ne pourrait-elle pas en faire autant ?

________________


I AM BRAVE I AM BRUISED
Revenir en haut Aller en bas

Matthew Runshell

avatar

CRÉDITS : masayume

INSCRIT LE : 01/06/2016
MESSAGES POSTÉS : 356


LOOK IN THE MIRROR
RELATIONS:
DISPONIBILITÉ RP:

MessageSujet: Re: ☑ Through chaos as it swirls, it's us against the world.   Mar 22 Aoû 2017 - 1:23

Il entendait parfaitement son amie. Son excès de colère lui était passé. Ca ne signifiait pas pour autant qu'il comprenait ce qu'elle voulait dire, ces histoires de disparition. C'était affreux, terriblement affreux et s'il n'était pas déjà accablé par la souffrance du départ de sa fiancée, Matthew aurait été terriblement affecté. Mais il ne pouvait gérer qu'une blessure à la fois. Alors oui c'était affreux, mais il n'en comprenait rien et c'était sans aucun doute mieux comme ça, pour ce soir. La journée avait été suffisamment riche. Il sentait également que son amie ne souhaitait pas s'épandre sur le sujet et c'était probablement dû à sa propre ignorance de ce qui se passait réellement. Il n'y avait rien à faire hormis attendre, au moins jusqu'au lendemain. Ce qui lui importait le plus à Matthew, maintenant que sa fiancée avait fui comme une lâche qu'elle était et qu'une partie de la population avait disparue, était de préserver du mieux possible ceux qui étaient restés. Jasmine, Tobias, Alexis. Lui avait déjà touché le fond. Le temps d'un instant, il jalousa les dommages collatéraux des disparitions, il aurait tant aimé que sa fiancée ait disparue et non choisit de le délaisser. C'était égoïste et il n'aimait pas être égoïste alors il voulut éloigner cette pensée. La chasser comme l'on chasserait les mauvais nuages porteurs de pluie. Il se raccrocha donc volontiers à la proposition d'Alexis, de faire comme si rien ne s'était produit ce soir. Prétendons, le temps d'une soirée, que tout ceci n'est qu'un rêve. Essayons, du moins. Parce que demain arriverait bien plus vite que voulu et affronter la réalité s'imposerait à quiconque. « Tu as toujours eu de merveilleuses idées, Henney. » L'exagération et le sourire moqueur sur son visage se voulaient détendre l'atmosphère. Parce que malgré tout ce qui pouvait se passer, il fallait continuer, se serrer les coudes et avancer vers le front. A cet instant, Matthew ignorait de quoi serait fait demain. A vrai dire, il n'avait jamais su de quoi demain serait fait, mais là il avait un avantage : il savait que ce ne serait rien de bon. Alors autant en profiter, le temps d'une soirée. Alexis l'avait bien dit, il n'y avait rien à faire ce soir. Ce ne serait pas facile et une fois seul dans son lit, il ne pourrait s'empêcher de fondre en larmes. Il avait le coeur brisé, tel un adolescent délaissé. Mais avant cela, il tacherait de profiter de sa fille et ses proches. C'est ce qu'il tenterait de faire également par la suite parce qu'il n'y avait pas que les disparus qui comptaient, il faudrait prendre soin également de ceux qui étaient restés.
Imaginer l'état de la cuisine après le passage de la tornade Jasmine facilita son ambition et l'encouragea dans son état d'esprit. Il avait Alexis, Tobias, Jasmine, sa fille et ce qui restait de ses amis. Il y aurait des moments meilleurs, mais il refusait de perdre du temps. Aussi il haussa un sourcil et dit : « Ca tombe très bien, il y en a justement dans le frigo et bébé Groot n'attend que nous. Tu t'occupes de la liqueur et moi du reste. » Oui ils avaient vu à peu près un million de fois le film, mais rien que pour voir l'expression attendrie sur le visage d'Alexis et lui même ressentir ce pique d'amour face à la mignonnerie de bébé Groot, il était prêt à le refaire de nombreuses fois encore.

Fin.

________________
Listen, listen I would take a whisper
if that's all you had to give.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ☑ Through chaos as it swirls, it's us against the world.   

Revenir en haut Aller en bas
 
☑ Through chaos as it swirls, it's us against the world.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROKEN MIRROR :: THE GRAVEYARD :: TURNING INTO DUST :: A Walk Down Memory Lane-
Sauter vers: